Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvailles avec Tanguy à l’occasion de la sortie de son titre « Entre Terre Et Mer » !

Publié le par Steph Musicnation

Artwork et Photo : Pierre-Baptiste Mazoyer

Artwork et Photo : Pierre-Baptiste Mazoyer

Que s’est-il passé, musicalement parlant, pour toi depuis notre première rencontre en janvier 2019 ?

Il s’est passé pas mal de choses ; il y a eu notamment quelques petites évolutions depuis que nous nous étions rencontrés au moment de la parution du clip de « Comme Un Air » qui était mon second single. J’ai fait pas mal de concerts et j’ai participé à bon nombre de scènes ouvertes dans des salles parisiennes. J’ai enregistré un troisième single « Loup Solitaire » qui a été mis en images et comme j’avais plusieurs titres à mon actif, je les ai réunis sur un premier EP qui a été distribué par Believe Music ; c’est une satisfaction pour moi et un bon pas en avant d’avoir signé avec ce leader de la distribution digitale. Et bien sûr, j’ai continué à écrire et composer pour la suite…

Quel regard as-tu aujourd’hui sur ton premier EP paru en décembre 2019 ?

J’ai un recul objectif sur ce disque dont je suis content. Pour moi, cet EP représente un accomplissement dont je suis fier dans l’évolution de ma carrière artistique. Les trois chansons de ce disque étaient assez différentes et posaient les bases de mon projet musical. Je prends plaisir à réécouter parfois ce disque pour voir quelles sont mes évolutions aujourd’hui. Cet EP était un assez intimiste, Folk, sincère, épuré et il m’a permis de me présenter au grand public mais maintenant, mon style a un peu évolué.

Comment est né ce nouveau titre ?

Il faut savoir qu’« Entre Terre Et Mer » est l’une de mes plus anciennes compositions. J’ai écrit cette chanson vers mes 18 ans après une croisière en voilier en Bretagne. J’ai beaucoup joué ce titre en live sur mes réseaux lors du premier confinement et je me suis rendu compte que les gens l’aimaient bien. Comme cette chanson signifie plein de choses pour moi, j’ai voulu l’enregistrer dans le studio de mon pote et musicien Hadrien, du groupe Les Barbiers Dans La Ville Mauve, qui m’aide au niveau des arrangements. Le texte n’a quasiment pas changé ; en revanche, j’ai eu envie de présenter quelque chose de plus Pop. Nous avons modernisé cette chanson que j’avais un peu marre d’interpréter en guitare-voix, nous l’avons pour ainsi dire fait renaître. Nous avons ajouté des claviers, des sonorités électro-pop et quelques beats de batteries au morceau et nous avons tout fait en home-studio.

Artwork et Photo : Pierre-Baptiste Mazoyer

Artwork et Photo : Pierre-Baptiste Mazoyer

De quoi parles-tu dans « Entre Terre Et Mer » ?

De mon observation de la vie à Paris, de la ville où tout va vite et de la Bretagne où il y a la mer et où on peut plus prendre le temps de vivre. La parisienne de cette chanson quitte Paris pour la Bretagne car elle en a marre de sa vie superficielle. En fait, cette chanson raconte en parallèle la vie, les états d’âme d’une « belle Parisienne » et d’un vieux marin breton à la retraite. Chacun est un peu usé et lassé de sa vie : que ce soit une vie matérialiste pour la « Parisienne », et d’une vie plutôt usée par le bord de mer pour le vieux marin. C’est aussi autobiographique car je suis breton d’origine mais vit à Paris d’où ce contraste.

Cette chanson synthétise-t-elle bien ce que tu as envie de présenter à l’avenir ?

Je suis quelqu’un de très éclectique. J’aime la Variété, le Rock, la Pop, la Folk, la musique classique…Je ne me mets pas de barrières car j’aime bien varier, j’ai envie de me faire plaisir et que ça se ressente dans mes morceaux.

Peux-tu nous parler de sa mise en images ?

Cela a été une super expérience. Il y a une vraie histoire dans cette chanson qui présente deux personnages très différents sur la forme mais similaires sur le fond. Cela m’a donné envie d’aller plus loin en faisant un clip scénarisé. Je suis entré en contact avec La Liste Noire, une association de jeunes cinéastes très motivés et hyper créatifs ; le projet a été validé, ils ont modelé un scénario sur le mien, nous avons constitué une équipe et nous avons tourné entre Saint-Ouen (région parisienne) et la Bretagne du côté de Saint-Cast-le-Guildo, Saint- Briac et de Minihic-sur-Rance. Le marin du clip, Charles David, est vraiment quelqu’un qui vit sur place au bord de la mer et qui a travaillé sur un chantier naval, il est un peu brut, sensible et unique. C’est une superbe rencontre !

Retrouvailles avec Tanguy à l’occasion de la sortie de son titre « Entre Terre Et Mer » !

« Entre Terre Et Mer » ouvre-t-il la porte à un nouvel EP ?

Depuis longtemps, je voulais donner ce nom à un disque car ce titre symbolise beaucoup de choses pour moi ; la terre qui évoque le côté réel, calculé, la sécurité contrairement à la mer qui évoque l’évasion, l’inconnu et mon côté romantique que j’assume et tout cela représente bien ma musique. Dans un premier temps, nous allons défendre ce nouveau titre au maximum, continuer sa promotion et petit à petit, dans les prochains mois, nous nous dirigerons vers un second EP qui pourrait s’intituler « Entre Terre Et Mer » mais je ne suis pas encore fixé. J’ai déjà beaucoup de compositions dont des anciennes que j’aimerais remettre au goût du jour…

Maintenant que tu as plusieurs titres à ton actif, commences-tu à collaborer avec ou pour d’autres artistes ?

Durant le confinement, j’ai présenté des duos avec Marion Elan Trigo, violoncelliste, Camomille qui vient d’Angers et Maëva Bluenotes également chanteuse. Pour l’instant, je n’écris pas encore pour d’autres artistes mais j’aimerais bien.

Te verrais-tu aborder des thématiques plus engagées à l’avenir ?

C’est marrant comme question car tu anticipes bien ! J’ai écrit récemment « Derrière Les Écrans » dans laquelle je porte un regard critique mais lucide sur le monde des réseaux sociaux et pour le moment, c’est ma seule chanson « engagée » même si on peut dire que je suis engagé dans mon honnêteté artistique et ma sensibilité. Pour moi, dire ce que l’on pense du temps qui passe, des ruptures, des amitiés, des tracas quotidiens de la vie, c’est déjà de l’engagement.

Retrouvailles avec Tanguy à l’occasion de la sortie de son titre « Entre Terre Et Mer » !

Lors de ta précédente interview, je me souviens que parmi tes références musicales, tu avais cité plusieurs groupes et artistes Rock Anglais et Américains, penses-tu t’exprimer un jour dans leur langue ?

J’ai déjà fait des compos en anglais ; on peut les écouter sur mon Soundcloud en démos. Ça m’arrive d’en faire mais pour moi ou quand je joue avec des amis. En revanche, je fais souvent des covers en anglais mais maintenant, j’ai vraiment envie de m’axer sur un projet chanson française Pop-Folk, je n’ai pas envie de tout mélanger.

Toi qui es un artiste de scène, comment vis-tu cette année bien compliquée pour les musiciens ?

Paradoxalement et sans vouloir paraître égoïste, le premier confinement a été un tremplin car j’ai décidé de faire beaucoup de lives ; j’en ai fait deux à trois par semaines durant deux mois et cela m’a permis d’avoir de nouveaux fans. Par ailleurs, j’ai beaucoup composé durant cette période qui s’est révélée être un mal pour un bien en ce qui me concerne. Contrairement aux artistes qui ne vivent que de la scène toute l’année, je n’ai pas de tourneur, je me produis environ une fois par mois en live et donc, je ne gagne pas encore ma vie avec ça même si j’aimerais bien ne faire que ça un jour. En revanche, je suis bien évidemment très solidaire avec tous les artistes qui vivent une période compliquée !

https://www.facebook.com/tanguymusiqueofficiel

Commenter cet article