Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec le chanteur Louis Arlette à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec le chanteur Louis Arlette à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Louis Arlette, je suis auteur, compositeur et interprète. Je fais de la chanson Française électronique au sens large et avec un penchant prononcé pour la musique industrielle.

Tu évolues dans le milieu musical depuis quelques années déjà. Pourquoi ne sortir ton projet personnel que maintenant ?

J’ai toujours su que j’allais faire un projet personnel. Il est vrai que cela fait une dizaine d’années que je travaille dans le milieu de la musique au service d’autres artistes et cela m’a beaucoup apporté. Je peux dire que je me suis vraiment enrichi avec ces expériences mais jusqu’à présent, je ne me sentais pas prêt pour sortir ce projet personnel, j’avais besoin de m’abreuver de toutes ces expériences, j’ai fait de très belles rencontres et j’ai travaillé avec ces artistes sur des projets dont je suis toujours très fier aujourd’hui. J’ai senti que le moment était venu cette année.

Rencontre avec le chanteur Louis Arlette à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Comment nous présenterais-tu ce premier EP ?

Je le présenterais en commençant par la dernière phrase de la précédente question car « Le Moment Est Venu » est le titre de l’un des morceaux et cela résume assez bien l’état d’esprit dans lequel je me suis trouvé au moment de sortir ce disque. La première du premier morceau « Le Moment Est Venu » dit qu’il est temps de tourner la page, de faire table rase en quelques sortes de ces dix ans de travail au service d’autres artistes mais tout en conservant ces expériences en moi mais prêt pour le grand saut en tout cas.

Quelles ont été tes envies sur ce premier pas discographique ?

Je suis fasciné par le texte et par le son. Ces années d’expériences en studio m’ont permis de développer mes goûts et de les affiner un peu à la façon d’un peintre qui apprendrait à se servir de tubes de peinture. Les processus de la musique et de la peinture sont très proches, on parle de notamment de bruit blanc et de lumière blanche. En ce qui concerne le texte, j’ai toujours été fasciné par la littérature au sens large, j’ai toujours écrit et beaucoup lu. Ma mère était professeur de lettres donc cela m’a mis dans le bain assez tôt (rires). Je crois qu’il y a un complexe actuellement en France au niveau du texte musicalement, je le ressens assez fortement puisque je vois beaucoup d’artistes Français qui chantent en Anglais mais qui ont une façon assez particulière d’écrire leurs textes. Tout en respectant la démarche de chacun, je trouve que c’est une aberration de fonctionner ainsi. Je me revendique de la chanson Française, le texte est la base pour moi. Je pense qu’au travers de morceaux pop, nous pouvons faire passer des messages qui peuvent être très puissants et même violents parfois même s’il peut y avoir aussi des messages d’amour et des messages universels. C’est tout ce qui fait la beauté de la pop. Je crois que quand un artiste passe des mois à écrire et à composer un morceau qui en 3 minutes 30 résumera sa pensée, il est obligé d’aller au fond des choses et d’aller à l’essence même des choses. Le discours est complètement recevable et c’est une vraie communication, c’est toute la beauté de l’art et je pense que c’est dommage de placer cela dans un second plan. En ce qui me concerne, le son qui me fascine aussi va venir illustrer le texte et être à son service. Aznavour disait qu’un bon morceau, c’est abord un bon texte et je le rejoins là-dessus complètement.

Rencontre avec le chanteur Louis Arlette à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Peux-tu nous parler du texte de « Jeux D’Or » mais aussi de son clip ?

« Jeux D’Or » est un morceau qui me plait particulièrement car il représente un peu de l’apaisement. J’ai l’impression, après coup, en prenant de la distance, qu’il y a beaucoup de tension et de colère dans les morceaux constituant cet EP. Peut-être que cela est dû au fait de faire table rase avec le passé, peut-être que cela s’est fait un peu dans la douleur. C’est possible également que les messages soient plein de révolte mais « Jeux D’Or » est une sorte de lâcher prise qui est très agréable à chanter. Ce morceau arrive en général à la fin des concerts et il me met dans un état second, un peu comme si j’étais sur un deltaplane et que j’observais le monde en tant que spectateur pour un instant mais pas de haut, c’est un instant qui me permet de prendre du recul par rapport au tumulte avant de redescendre et d’atterrir. C’est un morceau qui se rapporte à beaucoup de choses de mon enfance, Il y a plein de petites références cachées que nous avons essayé d’illustrer dans le clip tout en jouant sur le jeu de mot de manière picturale. « Jeux D’Or » peut faire penser au marchand de sable, il y a des paillettes dans le clip et il y a aussi une référence à l’eldorado puisqu’à la fin du clip, je suis couvert d’or dans la rivière. Cela me ramène aux bandes dessinées très importantes pour moi dans ma jeunesse, je pense notamment à Balthazar Picsou ou aux Mystérieuses Cités D’Or. Il y a des références peut-être plus adultes comme le romantisme avec Ophélie qui se noie dans la rivière. On peut y voir beaucoup de choses en réalité. Le tournage s’est déroulé dans Les Alpes sur un site de télescopes très particulier sur le plateau de Bure qui est l’un des plus grands de la planète. Ces télescopes m’ont immédiatement plu puisqu’ils se rapportent à des images de SF retro futuriste que j’ai.

A qui destinerais-tu ta musique ?

A qui veut bien l’entendre. Je n’ai vraiment pas réfléchi à un public potentiel. J’ai eu la surprise qu’il y ait des gens très différents qui écoutaient ma musique et me faisaient des retours très encourageant et c ‘est une belle chose. Dans un certain sens, j’aimerais que ma musique plaise au plus de gens possibles mais pas dans la quantité, je voudrais que les gens prennent ces chansons pour ce qu’elles sont à savoir des messages et si ces messages peuvent faire du bien au gens, c’est très bien et dans le cas contraire, c’est très bien aussi.

Rencontre avec le chanteur Louis Arlette à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Vas-tu associer musique et image dans tes concerts ?

Si tu sous-entendant le fait d’utiliser des rétroprojections, ce n’est pas à l’ordre du jour. Pour l’instant, ma démarche serait plutôt de faire dans la simplicité la plus totale. J’ai envie de me concentrer sur l’essentiel. C’est une démarche qui est importante à tous les niveaux et d’abord pour moi pour mieux me connaitre pour savoir de quoi je suis capable et ce que j’ai envie de faire par la suite. Je n’exclus pas de m’entourer de musiciens puisque pour l’instant, je suis tout seul sur scène avec mon piano et une boite à rythmes. Ce strict minimum résume l’essence même de mon concept. Pourquoi ne pas rajouter du visuel prochainement puisque cela fait partie des choses qui me plaisent. Cela sera un gros travail et une grosse réflexion.

Qui retrouve-t-on dans tes influences majeures ?

Il va y en avoir beaucoup alors je vais essayer de faire court (rires). Dans la musique électronique, je te citerais la musique industrielle car j’ai été un grand fan de Nine Inch Nails que j’ai vu énormément en concert. Il y aura également la new wave avec des groupes avec The Cure ou Depeche Mode. La britpop également avec les Beatles et Radiohead avec qui j’ai eu plusieurs expériences en studio. Thom Yorke a une voix qui me fascine. En France, je te citerais des artistes comme Indochine, Noir Désir ou Bashung. Dans mon enfance, j’ai été bercé par les classiques comme Gainsbourg, Brel ou Vian. J’ai aussi beaucoup de références plus obscures comme la musique expérimentale ou classique. J’écoute beaucoup de musiques contemporaines où le son est l’élément principal de la composition.

Rencontre avec le chanteur Louis Arlette à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Quel serait le plus beau compliment que l’on pourrait te faire en rapport à ta musique ?

Je dirais qu’elle soit unique !

Quels sont tes prochains projets ?

Je serais en concert ce soir dans le cadre du Rock In Loft mais aussi le 26 octobre aux Trois Baudets. Je pense beaucoup à l’album et je travaille beaucoup dessus. Cet album est prévu pour mars 2017.

Commenter cet article