Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Morgane & Jeff à l’occasion de la sortie de leur premier single !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Vanessa Flore Madec

(c) Vanessa Flore Madec

Comment s’est formé votre duo ?

Jeff : Notre duo s’est formé en 2016. Je venais de sortir mon EP « Let Me Travel » qui était signé chez Active Records. Je suis parti en promo en tournée un peu partout en France et c’est en Bretagne que j’ai rencontré Morgane qui jouait juste après moi lors d’un concert. Elle m’a dit qu’elle avait besoin d’un guitariste pour la Fête de la Musique à Plescop, sa ville d’enfance, nous avons discuté, ça s’est fait. Ça a même bien pris car les gens ont été super réceptifs au duo, de ce que l’on a présenté, assez naturellement.

Morgane : A l’époque, je travaillais au Costa Rica pour le gouvernement, je rentrais entre deux missions mais après ce concert où les gens ont été très réceptifs, nous avons eu plein de demandes de concerts et il a fallu faire un choix. On nous a proposé de belles scènes et notamment de faire les Off des Francopholies au bout de deux mois. J’ai laissé mon travail et je me suis lancée dans l’aventure du duo.

Pouvez-vous nous dire pourquoi « Dance In My Mirror » votre premier single ne sort-il que maintenant ?

J : Il nous a fallu du temps pour nous développer même si cette chanson a été la première à avoir été composée il y a trois ans. « Dance In My Mirror » sort maintenant car je suis ; moi personnellement ; libre de tout contrat. Nous avions, cependant, commencé à travailler avec une équipe, mais nous n’avons pas donné suite car ce n’était pas forcément ce que nous voulions musicalement parlant. L’idée était de reprendre la base de la musique, jouer avec des musiciens et nous avons laissé cela mûrir. Dès lors que je n’avais plus de contrat, nous avons commencé à travailler avec Adrien Graf qui est le meilleur ami de Morgane et qui est producteur chez CSB Records. Nous nous sommes entourés de super musiciens qui nous ont suivi. Nous avions le guitare-voix, le mood général, et pour le reste nous leur avons laissé carte blanche.

M : Nous souhaitions faire vivre cette chanson pour qu’elle ressemble exactement à ce que nous voulions. Cela a été un parti pris car nous nous sommes rendu compte que les gens étaient fidèles aux reprises que nous faisions mais également aux compositions que nous jouions déjà. Nous ne voulions pas « brûler » notre première sortie. Nous voulions être certains de notre coup autant sur l’esthétisme du clip que sur l’esthétisme musical.

Ce premier titre est-il représentatif de vos deux univers ou en avez-vous créé un nouveau à deux ?

M : Nous en avons clairement crée un nouveau à deux. Il y avait deux sphères mais je pense qu’il y avait naturellement quelque chose en commun dans nos deux univers respectifs. Nous n’avons pas forcé quoi que ce soit, nous n’avons pas pris un crayon pour en dessiner un, nous sommes juste tombés d’accord sur beaucoup de choses. Dans « Dance In My Mirror », il y a une inspiration celtique (notamment avec le fiddle, qui est un violon) ; et étant Bretonne, ça m’inspirait, Jeff s’y est retrouvé et il a apporté son côté folk-bluegrass de par son voyage aux Etats-Unis.

Photo : Vanessa Flore Madec Illustration : Nina Wathelet

Photo : Vanessa Flore Madec Illustration : Nina Wathelet

De quoi parle « Dance In My Mirror » ?

J : Cette chanson parle des relations que l’on entretient avec une personne en particulier ou avec les autres de manière plus générale et donc de tout ce que cela symbolise ; l’espoir, le doute, les moments de joie, les moments où ça ne va pas et où on se dit qu’il faut continuer.

M : On travaille dans un univers où on est souvent seul et paradoxalement beaucoup avec l’humain. C’est assez particulier, il peut y avoir beaucoup de public et parfois personne dans l travail au quotidien. « Dance In My Mirror » parle d’une réalité à laquelle on est tous confrontés. Est-ce que lorsque l’on est face à quelqu’un, on doit vraiment rester soi ou est-ce que l’on doit être un peu le miroir de l’autre ? Je pense que l’on est obligé de faire les deux et cette chanson m’évoque vraiment ce doute face au relationnel.

Pouvez-vous nous parler de sa mise en images ?

M : La mise en images s’est faite très naturellement ; elle aussi. Je n’avais pas la volonté à 100% de tourner le clip en Bretagne mais j’étais persuadée qu’il y avait des paysages qui permettraient d’évoquer les grands espaces et la liberté que nous essayons d’évoquer dans notre musique. Le réalisateur Ed Warner est venu de Londres ; avec son équipe Tango & Cash, ils ont vraiment adhéré au projet et quand ils sont venus, lui qui ne connaissait pas la Bretagne, a tout de suite été inspiré quand nous sommes allés faire du repérage et de là est partie l’histoire.

J : Le clip a été tourné notamment dans les Monts d’Arrée et j’ai été subjugué par ce paysage que je ne connaissais pas. C’était exactement l’esthétisme que nous voulions.

M : Ce clip est à l’image de ce que nous sommes et il y a une vraie histoire humaine derrière cette vidéo. Le scénario que nous avions élaboré au départ a été quelque peu modifié à la suite de quelques aléas et tout le monde nous a donné un coup de main. Nous avons tourné notamment en intérieur chez un petit monsieur qui vit dans les Monts d’Arrée. Nous avons utilisé tout ce que nous avons pu durant le tournage. Ce clip a été une vraie aventure ! Nous avons créé le clip sur place, avec les aléas météorologiques. Au final la brume de Bretagne a servi à cette chanson qui est lourde de sens.

Vous qui êtes familiers de la scène, avez-vous déjà présenté des titres à l’étranger ?

J : Oui, d’octobre à fin décembre 2018, nous sommes partis en Asie ; nous y avons fait une tournée d’une quinzaine de dates et nous y avons joué nos compositions dans des bars-concerts au Cambodge, en Thaïlande ou encore en Birmanie. C’était assez satisfaisant car nous avons joués des chansons en français et là-bas, les gens ne le parlent pas. Pourtant, nous avons eu de super retours et un engouement incroyable.

M : Ces chansons ont vécu par le voyage..En effet, je trouve un peu difficile de parler d’évasion dans ses musiques sans les avoir fait voyager elles mêmes. Cette tournée réalisée en Asie s’est faite sur un concours de circonstances assez drôle. Une personne, qui avait vu Jeff chanter lors d’un événement privé il y a quelques années, nous a écrit un message pour que l’on vienne jouer à son mariage. Cette dernière ayant fait sa vie depuis au Cambodge, nous avons trouvé l’idée touchante, et avons décidé de partir de la pour rechercher des dates. Nous avons réussi à monter une tournée là-bas et c’est vraiment la culture du peuple dans ces pays car si ça fonctionne bien, le bouche à oreille va très vite. Nos chansons ont donc vécu à travers les gens et elles ont évolué et vécu là-bas, c’était hyper inspirant.

J : Nous étions partis à l’origine pour cinq dates et nous en avons fait quinze ou seize. Nous avons prolongé le séjour et c’était génial.

(c) Vanessa Flore Madec

(c) Vanessa Flore Madec

La suite est-elle déjà dans les tuyaux ?

M : Maintenant que nous avons sorti notre premier single, c’est certain que la suite est dans les tuyaux ! Les morceaux qui doivent sortir sont prêts, nous sommes très inspirés et nous avons plein d’idées pour la suite…Ce n’est qu’une question de dates !

Sur quels sujets allez-vous vous exprimer sur cet EP ?

M : Je pense que ce n’est pas un gros suspense, il y aura une grande part de voyage mais ce ne sera pas juste le voyage comme on l’entend..Nous avons envie d’évoquer le voyage intérieur comme dans « Dance In My Mirror », avec toutes ces questions auxquelles nous sommes confrontés au quotidien. Cela va être un mélange de plein d’émotions, de rencontres, de doutes, de positif…Nous avons envie que cet EP retrace l’histoire du duo, des gens que nous avons rencontrés et qu’il raconte une histoire.

J : Ces cinq ou six chansons qui sortiront raconteront les trois années que nous avons vécu avant la sortie de cet EP.

M : Jeff parlait déjà de voyage dans son EP « Let Me Travel » mais ce ne sera pas exactement le même voyage cette fois ci.

Continuez-vous à avoir des projets chacun de votre côté ?

J : Mon projet Jeff Mailfert se poursuit et j’ai continué à écrire et à composer pour moi durant ces 3 ans. Il y a deux mois, j’ai sorti une session live filmée par mon ami Martin Laugery et accompagné à la mandoline par mon autre ami Pileos. C’est un nouveau morceau composé dernièrement intitulé « Down With The Tribe ». Je suis en train de le produire mais je laisse d’abord Morgane & Jeff faire ses premiers pas dans le monde professionnel.

M : Moi aussi, j’ai un projet solo mais comme je travaillais dans autre chose avant, j’avais surtout besoin de temps pour mûrir ma voix et mon identité artistique. J’aimerais bien partir sur un univers plus Jazz. J’écris également mais je ne me mets pas de deadline fixe et je ne suis pas contre l’idée d’intégrer des groupes ou des troupes de Comédies Musicales par exemple. Il y a beaucoup de choses qui me passionnent dans l’univers musical. J’ai encore le temps de voir venir, de mûrir la chose et de grandir dans le milieu.

Rencontre avec Morgane & Jeff à l’occasion de la sortie de leur premier single !

Qu’est-ce que chacun mettrait en avant chez l’autre ?

J : Dans un premier temps, Morgane apporte sa merveilleuse voix ! Par ailleurs, Morgane est peut-être plus à l’aise dans la communication avec le public depuis la scène. En effet, quand je suis seul à jouer, je suis un peu plus en retrait et j’ai un peu plus de mal à être dans la communication..Morgane m’a beaucoup aidé sur cet aspect, elle a pris d’emblée une assurance qui a complété la scénographie.

M : Jeff a indéniablement apporté son expérience et surtout une certaine sérénité dans le projet. Ce binôme m’a aidé à penser les éléments de développement dans l’ordre, car me connaissant, une fois les compos prêtes, elles sortiraient un mois après.

Quelles sont vos prochaines actualités ?

J : Nous allons jouer au New Morning le 19 mai pour la demi-finale d’Emergenza avec la possibilité de jouer au Bataclan si nous passons le tour. Notre tournée d’été en combi Volkswagen a déjà plusieurs dates et un EP devrait suivre à la rentrée.

M : Si vous suivez la page « Morgane & Jeff », vous en saurez plus sur notre sortie d’EP qui arrive vite!! Les compos vont être au cœur du projet.. D’autre part, nous serons présents sur deux festivals qui nous tiennent à cœur, Les Galettes du Monde le 24 août en Bretagne et Playing For Change à Albi le 21 septembre.

Commenter cet article