Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apprenez-en plus sur « Le Rouge et Le Noir » grâce à Côme !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Jeremy Circus

Photo Jeremy Circus

La musique et toi est-ce une histoire d’amour de longue date ?

Je dois dire que oui et cela a commencé vers mes 10 ans avec l’album « Des Visages Des Figures » de Noir Désir, c’est le premier album qui m’a vraiment retourné. J’ai eu ma première guitare et j’ai commencé à faire de la musique. Au départ, j’y suis allé à la cool pour m’éclater. J’apprenais en regardant les mecs jouer sur Youtube. J’ai monté un groupe avec des potes et j’ai commencé à chanter. Petit à petit, cela est devenu un engrenage mais à la base, la musique ne prenait pas la totalité de mon temps car j’étais dans le dessin et l’animation. Vers mes 16 ans, je suis passé du coq à l’âne de manière assez foudroyante et j’ai tout plaqué pour la musique.

Comment nous parlerais-tu de ton aventure The Voice ?

Je dirais que cela a été un excellent tremplin pour moi. Cela a été particulier car c’est de la télé mais j’y ai fait de très très belles rencontres. Cette expérience a été très enrichissante pour moi et j’y ai appris énormément de choses. Nous sommes entourés par des personnes exceptionnelles et rigoureuses. Je te dirais que The Voice m’a remis dans le bon axe. Cette émission a été un challenge pour moi et j’en garde beaucoup de bons souvenirs dont la tournée que j’ai fait avec mes potes d’il y a deux ans.

Apprenez-en plus sur « Le Rouge et Le Noir » grâce à Côme !

Qu’est ce qui t’a conduit à l’opéra rock « Le Rouge Et Le Noir » ?

Bruno Berbères qui est un casteur pour The Voice et avec qui j’avais beaucoup sympathisé durant l’émission m’a proposé différents projets dont « Le Rouge Et Le Noir ». J’ai passé une audition, j’ai rencontré un peu tout le monde, ils m’ont envoyé les chansons, j’ai fait quelques titres et tout est allé très vite. Albert Cohen et Vincent Baguian m’ont invité à prendre un verre, ils m’ont parlé de cet opéra rock et ils ont su me convaincre.

Qui est Julien Sorel ton personnage ?

C’est un fils de charpentier. Il évolue dans une famille où il se fait battre par son père et par ses frères. C’est le petit sans muscles mais qui a plus de tête que tous les autres. Il va essayer d’échapper à sa condition. C’est un fanatique de Bonaparte et va essayer d’être à la hauteur de son idole et de son ascension fulgurante. Il incarne le romantisme et la rébellion. Il va arriver en tant que précepteur dans la famille de Rênal et il va tomber amoureux de Madame de Rênal qui est la femme du maire de Verrières. Julien Sorel va se retrouver torturé entre les élans de son cœur et ses ambitions.

Avez-vous des points communs ?

Oui, il y en a beaucoup. Je pense que nous sommes assez similaires dans le caractère. Je pense que c’est un mec qui met beaucoup d’eau dans son vin et qui est opportuniste, je peux l’être aussi mais dans le bon sens du terme.

Photo Laurent Seroussi

Photo Laurent Seroussi

Cette œuvre de Stendhal t’avait-elle déjà marqué au lycée ?

Elle m’avait marqué mais pas dans le bon sens car j’étais trop jeune quand j’ai commencé à la lire. Je ne comprenais pas le bouquin mais aujourd’hui, j’ai plus ou moins l’âge de Julien Sorel et je suis plus à même de le comprendre et de plonger dans l’histoire et j’en suis très content car je trouve ce livre phénoménal.

Que mettrais-tu en avant dans ce spectacle ?

Je mettrais en avant les chansons et le fait d’avoir les musiciens dans la mise en scène. Les metteurs en scène ont fait un travail remarquable, c’est très rare d’avoir dans un même cadre du théâtre et de la musique jouée en live. Le système des projections est très innovant et je pense que c’est cette valeur ajoutée qui fait que nous sommes un spectacle hors du commun. Je suis hyper fier de ce spectacle et des personnes talentueuses avec qui je travaille. « Le Rouge Et Le Noir » permet de passer un très bon moment de théâtre et de concert live.

Apprenez-en plus sur « Le Rouge et Le Noir » grâce à Côme !

Prépares-tu en parallèle ton premier album ? Quel univers musical voudrais-tu proposer ?

Oui, j’y travaille depuis cinq ans. J’ai enregistré plusieurs EPS que je n’ai jamais sorti mais je me suis remis à travailler activement sur l’album. Je n’ai pas de date de sortie mais je me souhaite d’avoir la totalité de l’album d’ici un an. Ce sera du vrai rock et j’ai hâte de remonter sur scène avec mon projet solo.

Dans un article, je t’ai comparé à Freddie Mercury. Est-ce l’une de tes références ?

Ça me fait très plaisir car c’est l’une de mes plus grosses références et j’ai eu la chance de rencontrer le batteur de Queen lorsque je travaillais dans un bar en Angleterre. Nous avons échangé ensemble toute la soirée et je me suis retrouvé à parler de Freddie Mercury avec Roger Taylor et ça m’a énormément marqué.

Apprenez-en plus sur « Le Rouge et Le Noir » grâce à Côme !

Quel autre héros de la littérature te verrais-tu interpréter ?

Aucune idée car je n’y ai jamais pensé. Julien Sorel s’est un peu imposé à moi. Je ne me vois pas incarner un autre personnage de la littérature Française.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir découvrir jusqu’au 29 janvier « Le Rouge et Le Noir » au Palace ?

Je leur dirais que s’ils veulent passer un bon moment en famille ou entre potes, « Le Rouge Et Le Noir » est un spectacle tous publics qui mélange théâtre et musique live. C’est un concentré de l’œuvre de Stendhal donc pour ceux qui ont aimé le livre, il faut venir voir le spectacle car nous avons une vraie proposition et les gens ne repartent pas déçus. Nous avons tellement à donner que vous serez contents de recevoir autant !

Apprenez-en plus sur « Le Rouge et Le Noir » grâce à Côme !

Commenter cet article