Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvailles avec Teorem à l’occasion de la parution de « Trois X Rien » !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Nicolas Darde

(c) Nicolas Darde

Ton nouvel EP débute avec « Rien », dirais-tu que c’est ton titre le plus autobiographique ?

« Rien » est le début d’une série de titres plus autobiographiques qui arrivera prochainement. J’ai fait le choix d’inclure ce titre dans ce nouvel EP car il est plus généraliste et je pensais que pas mal de gens pouvaient se retrouver dedans.

« Trois X Rien » est ton troisième EP, n’as-tu pas le souhait de développer le propos sur un album ?

Si, bien sûr ; ça fait deux ans que je travaille sur ce premier album. A ce jour, j’ai à peu près une vingtaine de titres. Mon objectif depuis le début de Teorem était de sortir trois EPS et ensuite un album.

Sur « Trois X Rien », on retrouve les titres « James » et « Claire », as-tu crée des personnages ou existent-ils vraiment ?

James et Claire sont des personnages que j’ai construits mais ils s’approchent quand même d’une réalité qui est à la fois la mienne, celle de mon entourage et celle des gens que j’ai pu rencontrer. James est le personnage le plus imaginaire et Claire celui qui se rapproche le plus d’une réalité. Il y a toujours un jeu entre fiction et réalité. A l’origine, je voulais que mon premier album s’intitule « Portraits ». Mon envie était de présenter une galerie de personnages et pour chacun, j’aurais développé une idée ; en l’occurrence, le stress pour James et le fait de reconstruire sa vie dans une nouvelle ville dans « Sam » qui sera une chanson enregistrée avec Philémone ma sœur. Même « Rien » est un portrait pour moi, si ce n’est pas celui d’un personnage en particulier, c’est celui de la campagne. Après réflexion, je me suis rendu compte que faire un album avec uniquement des personnages, ça pouvait vite devenir ennuyeux et nous avons donc choisi d'étoffer le propos avec d’autres titres.

(c) Nicolas Darde

(c) Nicolas Darde

Quelles thématiques abordes-tu sur ton nouvel EP ?

« Rien » parle de l’ennui, de l’endroit d’où l’on vient et un peu du déterminisme social. « James » est l’opposé de ce titre, il représente l’urbanisation et tout ce que cela entraine sur notre corps ; les violences psychiques et physiques liées au travail. « James » est un peu la suite de « Bling Bling » que j’avais sorti l’année dernière car on peut y voir les conséquences de ce métro, boulot, dodo que j’abordais dans ce titre. « Froid » montre la « violence » des réseaux sociaux et des sites de rencontres. Même si ce sujet est un peu tragique au final, j’essaie toujours d’avoir un recul qui ne manque pas d’humour. En ce qui concerne « Claire », je voulais quelque chose qui soit dans l’émotion avec un minimum de mots sans trop en dire à son sujet afin que les gens puissent interpréter ce titre comme ils le veulent et c’est ce qui se passe. « Surfe » est une chanson d’espoir et d’amour qui illustre une philosophie de la vie un peu légère.

Musicalement parlant, on a la sensation que tu t’es dirigé vers des productions encore plus dancefloor, comment expliquerais-tu cette envie de morceaux toujours plus uptempo ?

Depuis 2015-2016, j’ai vraiment pris un tournant électronique. Auparavant, je me sentais un peu tout seul dans la chanson alors que j’ai trouvé des gens qui travaillent comme moi dans la musique électronique notamment dans la façon de penser la production. Les chansons en guitare-voix ne m’allaient pas du tout, j’avais besoin de quelque chose de très travaillé et dans les détails et j’ai retrouvé cela dans la musique électronique et dans la Pop. Le côté club s’est imposé de lui-même. J’écoute beaucoup ce style de musique, j’ai traîné un peu dans les clubs mais je ne suis pas un clubber invétéré.

Aimerais-tu aller encore plus loin en montant un side project totalement clubbing et/ou te lancer en tant que DJ ?

C’est la bonne question ! Ça s’est décidé durant le premier confinement mais je garde le nom secret. Ce side project sera vraiment dancefloor. Avec ce projet en parallèle à Teorem, mon but sera de faire danser les gens. C’est possible de le faire avec des textes qui ont du fond mais c’est compliqué et je sens que je suis arrivé à la limite avec Teorem. En ce qui concerne le fait de mixer, je le fais déjà depuis un an ou deux pour des potes pour des événements privés.

(c) Nicolas Darde

(c) Nicolas Darde

Le clip de « Froid » serait-il en quelque sorte ta réponse à la fermeture totale des discothèques depuis plus de 6 mois ?

Pas du tout mais c’est marrant comme interprétation. Pour le clip de « Froid », nous avons travaillé les envies en amont avec Denys Maufay qui avait déjà réalisé celui de « Bling Bling » mais nous n’avons pas pu faire ce que nous voulions au début et je lui ai laissé carte-blanche afin qu’il mette ce titre en images.

As-tu profité de ces derniers mois de « vie au ralenti » pour œuvrer pour d’autres artistes ?

Oui, j’ai commencé à faire des remixes pour d’autres artistes dont Peroké et j’ai dans l’idée de faire un projet qui serait collectif…La période du confinement a été un peu spéciale car nous nous sommes appelés avec d’autres artistes, nous avons lancé des idées et puis, tout est reparti un peu vite et comme c’est tellement la galère pour tout le monde, chacun est dans son projet…

En regardant ta discographie, je me suis fait la réflexion que tu n’apparaissais jamais sur tes visuels (pochettes des EPS et des singles), pourquoi cette mise en retrait ?

C’était un choix afin de mettre en avant la musique et les paroles. Pour ma part, j’adore Daft Punk et j’apprécie qu’on ne les voie pas mais je comprends tout à fait que les gens aient besoin d’identifier un propos avec une tête. Comme je vais sortir des morceaux plus autobiographiques l’année prochaine, ça sera plus cohérent de mettre des photos de moi sur des visuels.

(c) Nicolas Darde

(c) Nicolas Darde

Peux-tu me donner une couleur, une émotion et un lieu pour représenter « Trois X Rien » ?

Le bleu, la mélancolie et la sortie d’une discothèque à la campagne.

Quels sont tes prochains projets autour de « Trois X Rien » ?

Les clips de « Rien » et de « Claire » sortiront d’ici la fin de l’année. Normalement, « James » sera mis en images lui aussi. Des remixeurs se sont penchés sur cet EP et du coup, pas mal de remixes devraient arriver prochainement et je vais moi-même remixer mes titres. Nous allons essayer de développer l’EP au maximum. Des versions live des titres sont prévues également. Pour l’instant, point d’interrogation en ce qui concerne les concerts…

https://fr-fr.facebook.com/TeoremOfficiel/

Commenter cet article