Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Chiara Foschiani à l’occasion de la parution de « Queen Of Disaster » !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Chiara Foschiani à l’occasion de la parution de « Queen Of Disaster » !

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

J’ai 17 ans, je suis auteure, compositrice et interprète. Je joue du piano et un peu de batterie. Sur mon premier EP qui paraîtra dans les prochains mois, je me suis occupée de la production, j’ai fait les arrangements de chaque chanson et j’ai ensuite peaufiné mes maquettes avec un ingé son.

La musique a-t-elle été très tôt une évidence pour toi ?

Quand j’ai commencé le piano à l’âge de 8 ans, j’étais dans une formation classique et je ne me voyais pas du tout devenir une grande pianiste classique ; j’ai pris des cours simplement pour le plaisir de jouer de l’instrument. A vrai dire, au tout début, je voulais être actrice et du coup, le théâtre et le cinéma prenaient le dessus sur la musique. En revanche, c’est devenu une évidence pour moi dès que j’ai commencé à prendre des cours de chant vers l’âge de 13/14 ans. C’est à partir de ce moment-là que j’ai envisagé mon avenir dans la musique d’un point de vue professionnel.

Tu te présentes au grand public avec « Queen Of Disaster » que tu as écrit et composé toi-même, de quoi parles-tu dans ce titre ?

« Queen Of Disaster » raconte la séparation des deux personnages centraux de mon premier EP mais cette chanson peut également être adaptée à plein de niveaux différents quand on se retrouve confronté à faire un choix ; doit-on continuer avec quelqu’un avec qui l’on n’est plus bien mais chez qui quelque chose nous plaît quand même ou doit-on finalement prendre notre indépendance afin d’aller mieux…

Rencontre avec Chiara Foschiani à l’occasion de la parution de « Queen Of Disaster » !

Comment le présenterais-tu musicalement parlant ?

Je dirais que c’est un morceau Pop-Electro assez percutant du fait des batteries et des gros tambours qui ont été ajoutés mais il est également assez aérien.

« Queen Of Disaster » synthétise-t-il bien l’atmosphère de « Trouble Maker » ton premier EP à paraître en 2021 ?

Globalement, oui car il y a un peu de tout dans cette chanson qui résume bien l’EP ; il y a des grosses percussions et le côté assez lourd des sujets que je peux aborder dans ce disque mais aussi un côté plus aérien qui provient des synthés et des harmonies vocales. En revanche, sur l’EP, il y aura notamment des chansons qui seront beaucoup plus douces.

Tu as enregistré ce disque en autoproduction, peux-tu nous expliquer ton choix ; était-ce pour être totalement libre à toutes les étapes ?

Pour le moment, l’autoproduction est vraiment une chose importante pour moi car je ne veux pas que l’on m’impose des choses ; je veux être libre de mes choix. Pour ma part, je fais de la musique car j’ai besoin de m’exprimer d’une certaine façon et je n’ai pas envie que quelqu’un me dise de faire autrement en m’imposant un style précis. Par ailleurs, je voulais pouvoir choisir les personnes avec lesquelles travailler. J’ai eu la chance de rencontrer Valentin qui est un super ingé son, ça a vraiment matché entre nous et nous avons trouvé la bonne couleur pour cet EP.

Rencontre avec Chiara Foschiani à l’occasion de la parution de « Queen Of Disaster » !

Tu as opté pour un « biais naturel » pour évoluer dans la musique mais as-tu quand même pensé à te présenter à The Voice notamment ?

J’y ai pensé ; effectivement ; j’ai déjà été contactée et j’ai même passé une audition mais je n’ai pas été sélectionnée. Ce n’est pas très grave car ce n’est pas ce que je vise mais ça reste une bonne expérience. Même si j’ai l’impression que c’est un peu la case obligatoire maintenant, j’aimerais bien me détacher de cela finalement et réussir dans ce milieu-là sans passer par ces télé-crochets ; c’est un challenge pour moi.

Peux-tu nous parler de ton premier clip ?

En ce qui concerne le scénario, ce premier clip a été compliqué à faire. Il faut savoir que j’ai écrit « Queen Of Disaster » il y a deux ans, cette chanson a connu plein d’étapes et durant ce laps de temps, j’ai rencontré plusieurs réalisateurs qui m’ont proposé plein d’idées. Quand j’ai rencontré Mephisto qui a réalisé le clip, je lui parlé de mes inspirations mais je lui ai laissé pas mal de liberté. Mephisto a vraiment fait un beau clip très visuel et esthétique. L’histoire peut paraître assez floue voire abstraite dans ce clip mais elle se peaufinera dans les prochaines vidéos. Dans le clip de « Queen Of Disaster », nous avons semé des petites graines par rapport aux autres chansons qui constitueront l’EP.

Qui retrouve-t-on dans tes influences musicales ?

Lana Del Rey, Taylor Swift ; beaucoup pour l’écriture des chansons ; Billie Eilish pour le côté minimaliste de la production, London Grammar, Florence and the Machine, Loïc Nottet…tous ces artistes chez qui on retrouve cette même contradiction-là ; des productions très brutes mais avec des voix plus aériennes.

Rencontre avec Chiara Foschiani à l’occasion de la parution de « Queen Of Disaster » !

Le fait de t’exprimer en anglais vient-il de là ?

Je pense que oui car à la maison, nous écoutions beaucoup plus d’artistes Anglo-Saxons que Français ; mon oreille a été habituée à cela et donc écrire et chanter en anglais, c’est venu très naturellement. Depuis, je me suis mise à écrire un peu dans notre langue car j’ai commencé à écouter plus d’artistes Français et notamment du Rap et cela m’a beaucoup inspirée. 

Quels sont tes prochains projets ?

Mon gros projet actuellement est la promotion du clip de « Queen Of Disaster » qui est sorti il y a quelques jours. « My Glass Of Wine » sera le second single et il sera mis en images lui aussi. L’EP devrait sortir d’ici le printemps 2021. Sur mes réseaux, j’aimerais bien présenter mes chansons en piano-voix comme je les crée à l’origine. Par ailleurs, je dois participer au tremplin Les Lycéens En Cavale qui devrait s’organiser dès que la situation sanitaire le permettra. En ce qui concerne les concerts, dans la configuration actuelle, rien n’est certain…Une date est cependant déjà prévue en avril 2021 au Centre Culturel d’Ormesson-Sur-Marne qui met en avant les artistes émergents. Des collaborations avec d’autres artistes notamment des rappeurs sont en cours et je continue à écrire de nouvelles chansons pour la suite…

https://www.facebook.com/ChiaraFoschianiOfficial/
https://soundcloud.com/chiarafoschiani

Commenter cet article