Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Stef à l’occasion de la sortie du titre « A distance » !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Thomas Vincent

(c) Thomas Vincent

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Je suis auteur, compositeur et interprète. J’ai une formation de batteur et cela m’a permis d’accompagner pas mal de groupes sur scène mais aussi en studio. Je joue de la basse et de la guitare et je fais mes productions et mes arrangements moi-même. Je dirais que je suis un peu un touche à tout autodidacte. Sur ce nouveau projet, je me présente comme un chanteur Pop avec un petit fond de Rock sur certains titres.

Tu as sorti un premier EP intitulé « Inchangeable » l’année dernière sous ton véritable nom, vois-tu Stef comme une réinvention ?

Stef n’est pas une réinvention mais une réadaptation de mon ancien moi. Je reste la même personne mais je voulais changer de nom ; je voulais quelque chose de plus court et qui se retient plus facilement. Je voulais avancer dans la musique en portant un nom avec lequel je me sente bien. Cet EP a été retiré des plateformes car je vais réenregistrer ces chansons afin de les rendre plus actuelles dans les arrangements.

« A Distance » ton premier single synthétise-t-il l’univers que tu veux développer à l’avenir aussi bien musicalement parlant qu’au niveau du propos ?

Non car « A Distance » est une ballade et ma voix y est plus grave que sur mes autres titres. Cette chanson se prêtait vraiment à l’interpréter en duo et c’est aussi pour cela qu’elle est différente du reste de l’album. Si « A Distance » ne synthétise tout ce que je vais faire, il synthétise malgré tout beaucoup de choses que j’ai apprises et que je sais faire. C’est un peu un condensé de toutes mes années de travail dans la musique. Sur l’album, il y aura plus d’énergie, des sonorités plus rythmées et un son plus Pop-Rock. Au niveau des textes, je dirais que j’aime bien prendre les choses avec dérision et aborder des sujets plus graves sur des musiques enjouées.

(c) Thomas Vincent

(c) Thomas Vincent

De quoi parle « A Distance » ?

Cette chanson parle d’une histoire d’amour à distance. C’est un témoignage d’amour et je l’ai écrit alors que je vivais moi-même cette situation.  Avec cette chanson, j’essaie de réconforter l’autre car quand on vit une histoire d’amour à distance, ce n’est pas facile, il faut toujours essayer de garder la flamme allumé en permanence même si l’autre n’est pas là. Au début, c’est magique, quand on revoit la personne mais au final, ça devient difficile car le manque est là.

Pourrais-tu revivre un amour à distance ?

On ne sait jamais…mais j’essaie de ne pas le revivre car je sais que c’est dur.

Peux-tu nous en dire plus sur la voix féminine qui t’accompagne sur ce titre ?

Il s’agit Almee ; une jeune chanteuse qui va bientôt sortir un EP et qui est également poétesse et réalisatrice de clips. Almee a différentes casquettes et j’aime sa musique et sa poésie. Nous nous sommes rencontrés dans un atelier de musique. Sur « A Distance », nous chantons à l’unisson du début jusqu’à la fin car c’est un chant continu.

(c) Thomas Vincent

(c) Thomas Vincent

As-tu déjà des idées visuelles concertant « A Distance » ?

J’avais des idées pour le clip notamment celle d’un homme et d’une femme qui se croisent mais qui ne se voient jamais en fait et j’avais même commencé à faire pas mal de dessins pour le story-board ; j’avais pensé également à faire quelque chose de totalement différent avec des jeux de miroirs mais le projet est resté à l’état de développement. Finalement, je me suis dit que ça serait sympa de ne pas mettre trop de visuel sur « A Distance » afin que les gens puissent s’accaparer la chanson. La pochette de ce titre représente mon œil et cela fait référence au fait d’apporter un autre regard sur ce sujet et prendre de la distance aussi.

Qui retrouve-t-on dans ta culture musicale ?

J’ai beaucoup écouté Alain Souchon, énormément les premiers albums de Mathieu Boogaerts, Philippe Katerine, je suis un grand fan de Michel Jonasz et ensuite, j’ai écouté beaucoup d’artistes Anglo-américains Rock ou Folk tels que Lenny Kravitz, Beck, Niel Young et The Black Keys

As-tu d’autres projets artistiques en parallèle à Stef ?

Pour le moment, il n’y en a pas d’autres, si ce n’est que je suis en train de monter une association afin de promouvoir l’enregistrement en faisant des modules sociaux-culturels avec les jeunes à St-Ouen où je réside. J’aimerais bien faire des ateliers afin de leur montrer que l’on peut enregistrer facilement avec peu de choses et beaucoup d’imagination. Je me suis rendu compte que beaucoup de gens font de la musique mais que peu savent comment mettre leurs rêves en support ou tout simplement, ils n’osent pas le faire et j’aimerais les aider en partageant mon expérience et mon savoir.

(c) Julien Caupeil

(c) Julien Caupeil

Fais-tu déjà vivre tes titres sur scène ?

Oui, j’ai fait une série de six concerts cet été. J’ai eu la chance de jouer dans un mini-festival participatif qui s’appelle OPAL et qui est organisé en Normandie à La Goulafrière. Je suis parti avec mon batteur afin de jouer un set d’une heure. Ça a été très sympa car tout le monde participe à cet événement où il y avait plusieurs scènes et donc plusieurs ambiances. J’ai joué également à St-Ouen Sur Seine qui a été organisé par les intermittents. Nous y avons fait cinq sets en deux jours dans plein d’endroits différents à St-Ouen grâce notamment à Mains d’œuvres. Le but de ce festival était d’amener la musique aux gens en allant jouer en bas des immeubles. Ça m’a beaucoup plu. J’espère pouvoir faire plus de concerts au moment de la sortie de l’album en espérant que la situation s’améliore dans les mois à venir. J’aimerais beaucoup pouvoir aller jouer en dehors de Paris…

Quelle est la prochaine étape pour toi ?

La prochaine étape va être la continuité de la production de l’album qui est déjà tracklisté. Nous allons poursuivre l’enregistrement et améliorer encore certaines chansons afin de les présenter dans les meilleures conditions possibles. Je n’ai pas de date à communiquer mais j’espère que ce disque verra le jour en 2021. Peut-être que d’ici là, des duos se feront et il y aura plusieurs autres singles.

https://www.facebook.com/stefofficiel

Commenter cet article