Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Barbara Opsomer afin de parler musique mais également cinéma !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Barbara Opsomer afin de parler musique mais également cinéma !

Pourquoi as-tu fait le choix de ne pas enchaîner directement sur une autre chanson après le bel accueil réservé à « Ta Plus Belle Insomnie » parue au printemps 2018 ?

J’ai eu pas mal de déceptions avec mon ancienne maison de disques et je pense que j’ai eu besoin d’un laps de temps pour me recentrer, me retrouver et finalement faire quelque chose qui me correspondait. Pendant ce temps-là, j’ai vécu pas mal de choses et ce n’était pas ma priorité. Je ne me sentais pas prête pour revenir à la musique; il a fallu que je retrouve cette envie de chanter.

« Ali » ton nouveau titre semble être le fruit de changements essentiels dans ta vie ces derniers mois, est-ce le cas ?

 C’est vrai que je suis revenue à des choses essentielles et j’en avais besoin. Quand je suis allée dans cette association, je me suis rendue compte de ce qui comptait réellement dans ma vie aujourd’hui. J’ai été bouleversée par cette histoire et j’ai voulu en parler en chanson comme si c’était une sorte de thérapie.

Comment est née cette chanson qui parle d’un enfant rencontré dans un orphelinat ?

Ça me tenait à cœur d’aider les personnes de cet orphelinat, je m’y suis rendue et j’y suis restée durant une semaine. J’ai entamé une procédure d’adoption qui n’a hélas pas aboutie. Comme j’ai énormément souffert de cette situation et que je n’arrivais pas à en parler sur mes réseaux sociaux, je me suis dit que je pourrais m’exprimer en musique d’une façon plus douce. J’avais envie d’avoir un témoignage de ce qui s’était passé et pour se faire, j’ai travaillé avec Alex Rocher que j’adore, qui est un ami et qui a été touché par mon histoire.

Rencontre avec Barbara Opsomer afin de parler musique mais également cinéma !

Dirais-tu que tu « tombes le masque » avec ce titre et que tu te livres comme jamais auparavant ?

Oui, totalement ; j’ai été chamboulée par cette histoire et elle me chamboule encore. Je suis authentique à 100% pour cette chanson. Dans ce titre, je dévoile ma sensibilité et ma tristesse. On peut clairement dire que je tombe le masque.

Que peux-tu nous dire sur la mise en images d’« Ali » ? Tu aurais pu opter pour un clip scénarisé mais ce n’est pas le cas...

Dans les paroles, tout est dit et je trouvais que cela ne servait à rien de faire un clip scénarisé. J’ai voulu faire un face caméra sans artifice. Je voulais présenter quelque chose de très vrai. Durant le tournage, les larmes sont venues et nous avons laissé mes émotions sortir. Nous voulions faire quelque chose de très brut qui puisse parler à tout le monde. Visuellement, nous ne voulions pas mettre un visage sur ce petit bonhomme car certes, « Ali » est mon histoire mais c’est aussi celle de millions de femmes à travers le monde.

Quel message aimerais-tu véhiculer avec cette chanson ?

C’est très dur de dire que j’aimerais véhiculer un message positif ou d’espoir car ça ne l’a pas été forcément pour moi ; encore aujourd’hui, je trouve cela injuste de ne pas avoir pu l’adopter ; mais « Ali » est assurément un message d’amour. J’ai fait cette chanson pour lui, j’espère qu’il l’écoutera plus tard comme cela, il saura qu’il y avait quelqu’un qui l’aimait et qui avait envie de prendre soin de lui.

Rencontre avec Barbara Opsomer afin de parler musique mais également cinéma !

Ali t’a-t-il donné envie de t’engager plus dans des causes qui défendent les enfants ?

En restant un certain temps dans cet orphelinat, j’ai vu la souffrance des enfants et des femmes qui travaillaient là-bas, j’ai vu la dureté et la réalité de ce qu’ils vivent au quotidien et bien sûr, je n’ai pu qu’être touchée par cela. C’est certain que maintenant, si je pouvais leur venir en aide avec le concours de ma communauté que ce soit pour des dons de vêtements, de couches ou autres, je le ferai. Les enfants, c’est beau, c’est pur ; on a forcément envie de les aider.

Ton nouveau titre est-il un avant-goût de ton nouvel album ?

Comme « Ali » représente vraiment le début de mon changement radical, nous ne savons pas encore si cette chanson sera incluse dans l’album. « Ali » est comme une sorte de pastille mais il est certain que j’ai envie de quelque chose de plus vrai pour ce prochain disque. Par ailleurs, j’ai envie de plus m’investir par rapport au passé car j’étais plus considérée comme un « objet » et  je ne faisais pas vraiment ce que je voulais. Moi qui ai toujours rêvé d’écrire un livre, j’ai envie de raconter mon histoire en chansons. « Ali » est le début de tout en tout cas.

Ton autre actualité, c’est le film « Bronx », peux-tu nous en dire plus sur l’histoire et nous présenter ton personnage ?

« Bronx » se déroule à Marseille et parle des gangs, de trafic de drogue et de règlements de compte. Je joue le rôle d’une fliquette de la B.R.B et mon papa qui est interprété par Jean Reno veut absolument que j’intègre la B.R.I ; ce n’est pas vraiment ma place ni vraiment ce que je veux mais je le fais pour faire plaisir à mon père. J’arrive dans un groupe de quatre mecs ultra baraqués et ultra durs. J’ai un rôle assez spécial car on ne me voit beaucoup mais on parle beaucoup de moi et mes scènes sont essentielles au film et surtout à son dénouement. Je suis vraiment honorée d’avoir pu jouer dans un film d’Olivier Marchal que j’admire depuis des années. C’est un rêve de petite fille qui s’est concrétisé. Ce film qui a été une très belle expérience professionnelle et humaine m’a permis de prendre confiance en moi. Vous pourrez découvrir « Bronx » le 30 octobre sur Netflix.

Rencontre avec Barbara Opsomer afin de parler musique mais également cinéma !

Tu n’as pas fait de choix entre musique et acting, aimerais-tu allier les deux dans une comédie musicale à l’avenir ?

On m’a souvent posé la question et à vrai dire, je ne pense pas car j’aime le cinéma, les caméras, tout ce qui se passe autour; ça ne me plairait pas de faire tous les soirs la même chose dans une comédie musicale. Cette rigueur ne me conviendrait pas car je suis un électron libre et j’aime faire ce que je veux quand je le veux. En revanche, j’admire ceux qui le font mais ce n’est pas trop mon délire.

Quel serait ton prochain rêve artistique ?

Je suis une passionnée et il y a plein de choses que j’aimerais faire ! Même si j’adore de plus en plus ce que je fais que ce soit la musique, le cinéma ou même mon côté influenceuse, j’ai envie aujourd’hui de plus de stabilité. Je suis très intéressée par le journalisme et aussi par l’animation télé. J’ai un projet en tête et nous verrons s’il aboutit ou pas…J’ai envie d’être plus centrée sur l’écologie car durant le confinement, j’ai pris conscience qu’il fallait que notre génération essaie de faire des choses pour notre planète sinon nous allons droit à la catastrophe. Même si je ne maîtrise pas du tout ce sujet, j’ai envie d’apprendre afin de devenir en quelque sorte une nouvelle ambassadrice de l’écologie.

https://open.spotify.com/album/2v5ONDLhnbzrXiNtYdzbgU
https://fr-fr.facebook.com/BarbaraOpsomer/

Commenter cet article