Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Baptiste Ventadour à l’occasion de la parution de son premier EP !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Charlotte Navio

(c) Charlotte Navio

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Je suis auteur, compositeur, interprète et je suis originaire de Corrèze. Je fais de la chanson Folk et j’aime plutôt les instruments à cordes. J’ai appris à jouer de la guitare, de la mandoline et du piano. Dans ma musique, même si j’aime le son du bois, j’essaie d’élargir le spectre et le coté Folk vient de là.

As-tu très tôt envisagé ton avenir dans la musique ?

J’ai commencé la musique en jouant du piano vers l’âge de 11-12 ans. Mon frère était musicien et c’est lui qui m’a donné envie de faire de la musique même si j’en écoutais déjà  beaucoup quand j’étais plus jeune. Du piano, je suis passé à la batterie et à la guitare et je me suis dit que j’aimerais en faire mon métier mais pour moi, c’était presque impossible de gagner sa vie en tant que musicien.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours de musicien ?

Au lycée, j’ai eu plusieurs groupes et par la suite, j’ai fait des études de cinéma dans l’optique de devenir technicien. Au sortir de cette école, j’ai travaillé dans un magasin de fringues durant quelques mois mais ce n’était pas compatible avec mon activité de musicien le weekend car je donnais beaucoup de concerts. Comme j’avais envie de me lancer, j’ai sauté sur l’occasion pour me produire dans la rue, ça a plutôt bien marché et ça m’a donné beaucoup d’espoir pour la suite.

(c) Charlotte Navio

(c) Charlotte Navio

De quoi parles-tu dans « Que Reste-T-Il ? » ton premier single ?

J’ai eu envie de sortir ce titre en premier car il parle de l’enjeu climatique et j’ai eu très tôt envie d’aborder ce sujet qui me touche. Cette question-là me fait peur mais avec cette chanson, je ne suis pas moralisateur, je ne dis pas aux gens ce qu’il faut faire ou pas. Je crois que tout le monde est conscient de ce problème mais qu’il n’est pas suffisamment concret dans nos têtes pour que l’on puisse faire bouger les choses.

Comment est née cette chanson écrite par Kalune ?

J’aime beaucoup Kalune qui est très militant dans sa musique. J’avais une mélodie en tête et j’ai eu directement envie de parler de ce sujet-là. J’ai proposé à Kalune ; qui lui en parle très très bien ; d’écrire dessus. Notre envie commune était de personnaliser la planète dans une métaphore.

Peux-tu nous parler de la mise en images de ce titre et notamment des différents symboles présents dans cette vidéo ?

Nous avions envie de souligner cette métaphore dans ce clip. Avec Alexis Willis ; qui est un super réalisateur ; nous avons réfléchi aux différentes scènes et c’est lui qui a eu l’idée d’implanter des décors de la vie quotidienne dans des scènes désastreuses avec notamment des déchets partout.

(c) Charlotte Navio

(c) Charlotte Navio

Le texte de cette chanson est très fort, vas-tu continuer dans cette voie-là en distillant des messages engagés  dans tes prochains titres ?

Je pense qu’il y aura des références à ce sujet-là à l’avenir sans pour autant faire des chansons sur le même thème. Je pense qu’il ne faut pas trop en parler afin de ne pas vite saouler les gens. Mon but premier n’est pas de faire des redites mais je vais rester engagé sur d’autres sujets.

Un EP vient de sortir annonce-t-il ton premier album et si oui, que peux-tu nous révéler sur ce disque ?

Je suis en phase d’écriture ; je compose de nouveaux titres, je prépare la suite…Cet EP donne une idée de la couleur de ce premier pas discographique qui sortira en 2021 et pour lequel j’œuvre avec d’autres auteurs.

Pourrait-on dire à juste titre que Soan est ton frère de voix ?

(Rires) Je ne saurais le dire mais il est certain qu’il y a des similarités. J’aime beaucoup ce que fait Soan et je pense que nous avons eu un peu les mêmes inspirations à la base sans pour autant avoir exactement les mêmes. Même si nous ne faisons pas du tout la même chose, nous avons une couleur commune.

(c) Charlotte Navio

(c) Charlotte Navio

Quels sont les artistes que l’on retrouve dans ta culture ?

J’adore plein de grands artistes tels que Francis Cabrel et Georges Brassens pour le côté chanson française mais j’écoute plein de choses très différentes comme du Hip-hop, du Rock dont Nirvana, Les Cowboys Fringants, John Butler, Lhasa de Sela, Pomme qui a apporté une nouvelle couleur à la chanson française…

Toi qui es au début de ta carrière, comment la rêverais-tu ?

Évidemment, quand on est au début de sa carrière, on a envie de partager sa musique le plus possible mais ce que je veux le plus, c’est être sincère dans mes propos et c’est vraiment ce qui est à la base de mon projet. Je veux parler de sujets qui me touchent et faire la musique que j’ai vraiment envie de faire. C’est le plus important pour moi. Ensuite, les choses viennent comme elles viennent ; le principal pour moi est de pouvoir vivre de ma musique car c’est déjà formidable de vivre de sa passion et de pouvoir s’exprimer librement. 

https://www.facebook.com/baptisteventadourmusique/

Commenter cet article