Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec June and The Jones à l’occasion de la parution de « Square The Circle » !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Pierrick Guidou

(c) Pierrick Guidou

Vous êtes frères et sœur, former June and The Jones a-t-elle été une évidence ou l’un d’entre vous a-t-il été à l’origine de ce projet ?

Alice : Ça a été un peu une évidence mais qui n’est pas arrivée tout de suite. Hadrien et Louis ont eu leur premier groupe ensemble et ils ont évolué dans plusieurs formations par la suite.

Louis : Nous avons fait du Rock et du Jazz Manouche.

A : Quand Hadrien a débuté la guitare, il a commencé à me l’apprendre un peu également et nous faisions des chansons ensemble. Ensuite, Louis a commencé à composer et à enregistrer des voix sur ces morceaux et nous avons donc fonctionné deux par deux pendant plusieurs années et à un moment donné, nous nous sommes lancé tous les trois.

L : Effectivement, nous fonctionnions par deux et c’est suite à un concert à trois où nous avions fait des reprises Jazz et Pop que nous nous sommes dit faisons nos propres chansons dans notre propre style car nous avions bien kiffé.

Quelle a été la réaction de vos parents quand vous leur avez annoncé que vous vous lanciez tous les trois dans la musique ?

A : Nous avons des parents sympas qui sont fiers de nous et qui sont présents à tous nos concerts ; ça c’est donc plutôt bien passé.

L : C’est leur faute, ils n’avaient qu’à pas nous mettre à la musique quand nous étions petits (rires).

A : Ni dire, vas-y ma chérie, fais ce que tu veux de ta vie et paf !

Hadrien : Je crois que ça s’est fait assez progressivement, j’ai lancé les hostilités en devenant guitariste, je pense leur avoir montré en travaillant dur qu’ils pouvaient avoir confiance en moi, et ils m’ont toujours soutenu. Ensuite Louis est devenu ingénieur du son. Depuis que l’on joue tous les 3 ensemble ce sont nos plus grands fans, ils sont fiers de nous et nous aident beaucoup !

Vous venez de sortir votre second EP baptisé « Square The Circle », votre musique a-t-elle évolué depuis « Starters » paru en 2017 ?

A : Oui, notre musique a pas mal évolué car avant nous faisions plus de la Pop Electro un peu Mid-Tempo alors que notre nouvel EP est plus Pop, plus Funky, plus Up Tempo et plus marqué que le précédent.

L : Notre premier EP était assez spontané, nous sommes partis à droite à gauche, c’était nos débuts. Nous composions et produisions ensemble et ça a donné « Starters » alors que pour « Square The Circle », nous avions fait plus de live, nous nous connaissions plus dans ce style. Durant un an, nous avons beaucoup composé, nous avons fait une trentaine de titres pour finalement choisir les six morceaux qui nous plaisaient le plus, qui nous paraissaient être les plus cohérents ensemble et qui étaient assez représentatifs de ce que nous faisions à ce moment-là.

(c) Pierrick Guidou

(c) Pierrick Guidou

Quel est le mood général de votre nouvel EP ?

: C’est un peu Happy avec des good vibes.

L : C’est Groovy et ça donne le smile même si nous aimons mettre des petites touches mélancoliques sur quelques-unes de nos chansons.

De quoi parlent vos nouveaux titres ?

A : Ces chansons parlent pas mal d’histoires d’amour et d’amitié et de ce que nous voulons dire aux personnes que l’on aime. La chanson « Square The Circle » est un peu différente car elle parle de schizophrénie mais pas de manière sombre ; c’est une nana qui a plein de personnages dans sa tête et tout le monde lui dit que ce n’est pas bien et qu’elle doit s’en débarrasser, elle est partagée car elle trouve qu’elle s’amuse bien avec tout ce monde dans sa tête.

L : Nous aimons bien raconter des histoires inventées. Nous prenons un thème comme celui de cette nana schizophrène et nous imaginons que nous lui faisons faire plein de choses. Cela peut être également des voyages un peu fantastiques.

A : C’est très rare que nous ayons le texte avant la musique car nous écrivons en fonction de ce qu’elle nous inspire.

La chanson « Square The Circle » vient d’être mise en images, pouvez-vous nous parler du clip ?

A : Nous avons tourné ce clip avec Tristan Fagret qui avait déjà réalisé celui de « Dancing On The Moon ». En comparaison à cette première vidéo, pour « Square The Circle », nous avons pu faire quelque chose de plus narratif car cette chanson raconte quelque chose. Moi, Alice, je cherche les personnalités de June, il y en a plein mais je n’en veux pas jusqu’à trouver finalement la June de June and The Jones afin de devenir cette personne-là. Le clip a été tourné au Pavillon de Valois dans le Domaine de Saint-Cloud.

(c) Pierrick Guidou

(c) Pierrick Guidou

Qui retrouve-t-on dans les influences musicales de chacun ?

L : La musique Pop-Rock British est une influence commune et cela vient de notre enfance, je pense notamment aux Beatles et à Queen. Ensuite, chacun, nous avons un peu nos caractéristiques musicales bien personnelles. Comme je m’intéresse pas mal à la synthèse sonore et aux sons Pop un peu synthétiques, j’ai un côté Pop Electro.

A : J’aime certains artistes qu’ils soient Soul, Pop ou Jazz comme Esperanza Spalding, Gregory Porter, Kiah Victoria, …

H : Beaucoup de jazz, de la soul, Ray Charles, Stevie Wonder, George Benson... J’aime beaucoup les artistes de la nouvelle scène Soul/Pop, comme Lianne La Havas, Men I Trust, Pomplamoose

Voyez-vous du français dans l’avenir de June and The Jones ?

L : Oui, nous nous mettons à écrire en français depuis quelques semaines.

A : Nous allons voir ce que cela va donner.

Avec deux EPS à votre actif, pensez-vous maintenant à l’album ?

A : J’y pensais très récemment ! Nous pourrions proposer un disque avec plusieurs facettes, des chansons qui dansent en français et en anglais et d’autres plus Chill. Par contre, il sortira peut-être dans 3 ans (rires).

L : Oui, vu le temps qu’il nous a fallu pour sortir un EP de six titres…

(c) Pierrick Guidou

(c) Pierrick Guidou

Quels sont les atouts musicaux de chacun d’entre vous ?

A : Hadrien a une bonne formation Jazz, il est bon en analyse de chanson et en harmonie et il est excellent en technique.

L : C’est un peu un guitar hero car il envoie à la guitare.

A : Louis est plus instinctif, il a plein d’idées, il peut créer une chanson qui est super bien en une soirée.

L : Chez Alice, c’est sa voix. Nous avons découvert son potentiel quand elle avait 14 ans et c’est aussi grâce à cela que nous avons commencé à faire de la musique ensemble. Nous essayons de mettre sa voix en avant dans notre musique.

Avoir un projet musical commun a-t-il renforcé vos liens ?

L : Oui, je pense, même si je ne me souviens plus comment c’était avant car June and The Jones existe depuis plusieurs années. Nous voyons tous les jours et même si parfois ça peut frotter, nous sommes plus proches. Ce milieu est assez dur et il y a souvent des déceptions mais nous sommes soudés et nous allons de l’avant.

H : Nous avons toujours été très proches, mais cela a en effet renforcé nos liens, nous sommes une famille mais aussi des amis et des collègues.

Quels sont vos prochains projets ?

L : Nous avons tourné un troisième clip sur l’un des titres de l’EP et il sortira d’ici le printemps.

A : Nous allons prévoir de jolies sessions live filmées et maintenant que ces nouvelles chansons sont enfin sorties, nous aimerions faire pas mal de concerts pour les présenter sur scène.

L : Nous participerons à Musiques En Terrasse cet été à Bercy Village.

A : Nous allons continuer à composer.

L : Nous sommes ouverts à toutes propositions de remixes.

Commenter cet article