Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Loane afin d’aborder sa double actualité !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Dimitri Menchikoff

(c) Dimitri Menchikoff

Pourquoi « Alone » a-t-il pris autant de temps ?

Il y a eu d’autres projets entre temps, beaucoup de voyages notamment aux États-Unis. J’y ai fait beaucoup d’allers-retours durant 2-3 ans. J’ai pris le temps de trouver la suite en faisant des expériences dans les studios, en écoutant de la musique et en faisant des rencontres. J’enregistrais toujours en accumulant des sons sur mon disque dur. Quand je suis rentrée, j’ai façonné toute cette matière afin qu’elle devienne l’album. Entre mon deuxième et mon troisième album, j’ai eu une petite fille. J’ai pris du temps pour ma vie personnelle.

Y-a-t-il un lien entre « Alone » et « Jamais Seule » ton premier album ?

Il y a l’anglais et le français. Les États-Unis  font la différence entre les deux. « Alone » est un peu un hommage à ma belle solitude. Le parcours de ce disque a été solitaire, solaire et heureux. J’ai appris à apprivoiser ma solitude à travers les voyages et notamment à travers celui-là. C’est un peu comme si mon nom avait pris un autre sens et qu’il avait trouvé sa place ; comme si les lettres s’étaient déplacées afin que je puisse trouver qui je suis en tant qu’artiste.

Pourquoi apparais-tu dédoublée sur la pochette de ton nouvel album ?

Alone est mon anagramme, c’est comme un double. Depuis longtemps, la gémellité m’intéresse. Je suis gémeaux mais cela fait longtemps que l’histoire du double me parle beaucoup. Je pense que ça a été cultivé par le côté solitaire qui existe dans notre métier. Je me parle et je deviens mon principal interlocuteur. Sur ce disque, je me suis accompagnée, j’ai appris à connaître et à accepter ma solitude qui est devenue comme un alter ego. C’est comme un autre soi en soi.

(c) Dimitri Menchikoff

(c) Dimitri Menchikoff

Quels sont les thèmes abordés sur ce disque ?

Je parle pas mal de voyage, de déplacements ; qu’ils soient physiques ou amoureux ; de vie ou de centres, de solitude, du courage de suivre ce qu’on aime, de faire ce que l’on veut, d’être qui on est et d’attendre sa chance, la découverte de l’autre, la normalité, les relations amoureuses…

Tu es partie vivre quelques mois aux États-Unis, as-tu pensé à faire un disque tout en anglais ?

C’est quelque chose que j’aimerais beaucoup. J’ai déjà un projet en anglais avec Auden qui s’appelle TriiCks mais il est en stand-by car nous avons tous les deux nos projets. J’adore chanter en anglais mais je suis restée fidèle à mon projet en français.

Musicalement, « Alone » marque-t-il une évolution et ta participation à Gemme pourrait-elle influencer tes prochaines productions ?

« Alone » marque une vraie évolution. J’ai tout produit et mixé avec deux ingénieurs du son et j’ai sorti ce disque en artiste indépendante. Je suis contente de l’avoir fait aussi car cela montre que les femmes ne sont pas enfermées dans des cases. Gemme m’a permis d’être dans un projet collaboratif dans lequel nous participons toutes et nous nous apportons beaucoup de choses. Ca fait du bien d’être entre des énergies féminines fortes et riches. C’est très nourrissant.

(c) Dimitri Menchikoff

(c) Dimitri Menchikoff

Par quoi as-tu été séduite dans ce projet qui est ta seconde actualité ?

Je connais Xavier Jamaux qui est à l’origine du projet depuis un petit moment. Nous avions fait des chansons ensemble et cela s’est fait naturellement. J’apprécie beaucoup son travail et ses projets. Xavier est une sorte d’esthète dans la musique et dans l’image, il a un goût particulier, nous travaillons tous les deux avec nos machines, nous parlons le même langage et nous nous sommes surtout amusés.

Tu partages le titre « Fragile » avec Xavier, comment s’est déroulée la création de ce morceau ?

Xavier avait déjà ses textes qu’il chante et je les ai complétés. Beaucoup de choses sont venues naturellement. Nous avons tout fait à quatre mains instinctivement.

Que peux-tu nous révéler sur l’album de Gemme ?

Cet album sortira en octobre et c’est un voyage à travers pleins d’identités féminines différentes car chaque interprète a son propre univers. Cet album est une porte d’entrée vers chaque artiste féminine qui y a participé. C’est très chouette que nous soyons toutes réunies autour d’une production qui a la même couleur. Gemme est le fruit de la richesse de différentes sensibilités réunies dans un même album. Je trouve cela touchant. Il y aura des titres en solo, des titres en duo et un titre collectif.

(c) Benjamin Decoin

(c) Benjamin Decoin

Quelle gemme te représenterait le mieux ?

Je dirais la roche d’une montagne car c’est une pierre authentique, forte et bien ancrée dans la terre. Je ne me vois pas comme cela mais instinctivement, c’est à cette pierre que je pense. 

Quels sont tes prochains projets ?

Il y a pas mal de choses en cours dont des concerts à la rentrée, l’album de Gemme à l’automne, des collaborations… Un titre remixé sortira à la rentrée et un clip suivra. J’ai enregistré un duo avec Emma Solal qui apparaitra sur la réédition de son album « L’Amour, Et C’est Tout » et un autre duo avec Benjamin Diamond est prêt également.

Commenter cet article