Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Kéo un nouveau talent à suivre de près !

Publié le par Steph Musicnation

(c) Ricardo Gomes

(c) Ricardo Gomes

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

J’ai 30 ans, j’ai des origines Chinoises et Laotiennes du côté de mon père et Françaises du côté de ma mère, j’ai grandi dans le 93 mais j’habite maintenant en Picardie ; je me suis un peu éloigné afin de vivre dans le vert. Je suis auteur, compositeur sur quelques musiques et interprète et je suis encore prof d’EPS en ce moment, j’essaie de jongler entre la musique et l’enseignement.

Comment passe-t-on du sport à la musique ?

J’ai commencé par un sport de percussion et on peut donc affilier ces percussions aussi à la musique. Vers mes 17 ans, j’ai trouvé une guitare de trois cordes sur le lit de mes parents et j’ai commencé à la gratter. Ça m’a plu et je me suis dit pourquoi ne pas aller plus loin. Je me suis acheté et monté des cordes, j’ai commencé à jouer quelques notes et par la suite, j’ai appris avec des tutos sur Youtube afin d’aller plus loin. Au fur et à mesure, on rencontre des gens qui deviennent des amis et qui vous apprennent à aimer votre voix et ce que vous êtes en train de faire et du coup, on s’aventure dans l’écriture et dans beaucoup de choses.

As-tu longtemps hésité entre les deux ?

Pourquoi hésiter ? Il n’y avait pas vraiment de choix car j’avais le temps pour les deux.

(c) Ricardo Gomes

(c) Ricardo Gomes

Tu te présentes au public avec « Tout Contrôler », de quoi parle ce titre ?

Ce titre parle d’une relation dont ne sait pas trop si elle va continuer ou pas et dans ces cas-là, il y a des choses que l’on ne peut pas trop maitriser. Parfois, on a envie de rester avec la personne mais la vie fait que l’on doit partir, construire sa vie et prendre un autre chemin. Dans ce que j’ai pu voir autour de moi, certaines personnes restent mais elles finissent par se détruire.

Comment nous présenterais-tu d’un point de vue musical les deux versions existantes de ton titre ?

La première version de « Tout Contrôler » a des sonorités urbaines un peu plus affirmées alors que la seconde version est un peu plus Pop. Nous avons eu un coup de cœur sur les deux versions et comme je n’avais pas envie de faire de choix, nous avons sorti les deux pour mon plus grand plaisir.

Peux-tu nous parler de la mise en images de ton titre ?

Le clip a été tourné à Miami dans les Everglades. Je voulais des couleurs assez claires afin de rendre le clip un peu nostalgique. Nous voulions quelque chose de simple et de contrasté entre la nuit et le jour afin de créer le paradoxe de tout contrôler sans rien contrôler. Cela a été une super expérience, j’ai fait de belles rencontres et j’ai eu le plaisir de tourner avec la belle Juliana qui m’a accompagné durant ces jours de tournage.

(c) Ricardo Gomes

(c) Ricardo Gomes

« Tout Contrôler » représente-t-il bien ce que tu prépares actuellement ?

« Tout Contrôler » reflète un échantillon de ce que je suis mais mon EP sera éclectique. « Tout Contrôler » ne représente pas spécialement toute l’identité de l’EP car j’aime m’aventurer sur plusieurs terrains et j’aime me laisser porter par l’alchimie qui vient et qui part. J’essaie de toucher un peu à tout.

Retrouve-t-on toujours de toi et de la sensibilité dans tes morceaux ?

Dans mes morceaux, on retrouve beaucoup de compassion par rapport aux sujets dont je parle. Je vais notamment parler sur des titres de la violence conjugale et des personnes sans-abris. Quand j’écris une musique, il faut que je ressente quelque chose. Je ne peux pas écrire une musique sans sensibilité. Même si je suis joyeux, il faut que ça me fasse vibrer.

Quels sont les artistes qui font partie de ta culture musicale ?

En ce moment, j’aime beaucoup Khalid. J’ai beaucoup écouté Ben Harper, des artistes comme Gabriel Aplin et Birdy ; du Rap comme Sniper et les Psy 4 de la Rime, je me suis penché sur les groupes acoustiques, Ed Sheeran et j’ai eu une phase The Beatles.

(c) Ricardo Gomes

(c) Ricardo Gomes

Te verrais-tu adapter « Tout Contrôler » pour l’international ?

Je pense que c’est une bonne idée. Ce serait une bonne aventure et un risque à prendre car il faut en prendre.

Quels sont tes prochains projets ?

Nous nous concentrons sur « Tout Contrôler » et si un deuxième single suivra, nous n’avons pas encore arrêté une date de sortie pour l’EP car nous essayons de prendre notre temps pour bien faire les choses. J’ai déjà interprété mon titre en live à Limoges pour Virgin Radio mais pour l’instant, il n’y a pas d’autres dates de prévues ; nous verrons quand l’EP sortira et quand nous aurons de la matière à présenter…

Commenter cet article