Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Atim à l’occasion de la sortie de son nouveau single !

Publié le par Steph Musicnation

(c) YOANN GUERINI

(c) YOANN GUERINI

Dirais-tu que ton nouveau titre « Hanäe » ouvre un nouveau chapitre dans ta carrière ?

Oui, carrément. C’est une autre langue, un autre marché et ça n’a rien à voir avec ce que j’ai fait ces dix dernières années. On peut dire que je reviens aux sources car je n’étais quasiment pas en France.

Hanäe existe-t-elle vraiment ?

Absolument pas, c’est un pur personnage fictif. Quand j’écris, j’aime bien inventer des histoires. J’ai rarement écrit sur des choses autobiographiques.

Que raconte ce titre ?

C’est l’histoire d’une jeune fille qui est très jolie et qui profite des atouts que la nature lui a donné pour s’amuser avec les garçons. Comme une petite abeille, elle butine, elle profite d’eux et change de garçons. 

Peux-tu nous parler de la mise en images de ce morceau ?

Le réalisateur qui est vraiment fort a écouté le son et il nous a proposé un scénario. L’idée d’origine était d’être présent dans le clip sans l’être forcément dans l’histoire mais les choses ont évolué et finalement, je fais partie de cette histoire et je ne me laisse pas faire comme les autres garçons utilisés par Hanäe. A la base, je ne devais être que narrateur, un peu comme dans le film « Le Cinquième Elément ». Le clip a été tourné en Belgique.

(c) YOANN GUERINI

(c) YOANN GUERINI

« Hanäe » est le second extrait de ton prochain album, que peux-tu nous révéler sur ce disque ?

Rien du tout, c’est un secret ! (Rires). « Hanäe » représente plus ce qu’il y aura dans l’album par rapport à « DSL » qui est un titre que j’ai sorti pour montrer que je sais faire plein de choses. J’avais envie de renouer avec ce son-là afin d’emmener progressivement les auditeurs vers « Hanäe » et vers les tracks qui suivront et qui seront dans la même direction.

Peux-tu nous présenter la série « #Atimdanslamaison » ?

Cette série présente des morceaux qui ne seront pas forcément dans l’album mais qui me tenaient à cœur. Je voulais présenter du nouveau contenu car on me connait principalement par la Kizomba et le Zouk mais ça n’a rien à voir avec ce que je veux faire aujourd’hui. Toutes les deux semaines, nous avons sorti un nouveau morceau. Nous avons du contenu et nous voulons montrer un peu toutes les couleurs de mon projet musical.

Comment vois-tu ton évolution musicale depuis tes débuts ?

J’ai commencé dans la musique Orientale avant de me diriger vers le R&B. Je me suis tourné sans vraiment le vouloir vers tout ce qui est Afro-Caribéen/Zouk et Kizomba. Je suis resté un bon moment dans ce style musical car ça a porté ses fruits même si je ne m’y attendais pas du tout. Au final, j’ai aimé ça et ça a duré quasiment 10 ans. Je suis encore un peu dedans même je suis revenu à une musique plus Pop urbaine. Ce que je prépare en français est un mélange de tout ce que j’ai pu faire jusqu’à présent.

Tes nouvelles chansons vont-elles être adaptées pour le marché Lusophone ?

Nous allons peut-être faire des remixes en portugais avec des artistes qui évoluent dans la Kizomba. La rythmique de mon nouveau single « Hanäe » n’est pas si éloignée que ça de la Kizomba. Je reçois même des vidéos de profs de danse à l’étranger qui dansent sur « Hanäe ».

Rencontre avec Atim à l’occasion de la sortie de son nouveau single !

Qui retrouve-t-on dans tes références musicales ?

Il n’y a pas vraiment un artiste en particulier qui m’a donné envie de faire de la musique car au départ, c’était vraiment un passe-temps pour moi. J’écoute de tout. Pour te citer quelques noms, cela peut aller de Dire Straits à Michael Jackson en passant par Bob Marley et Glenn Lewis. Mes goûts musicaux sont très très larges.

Qu’est-ce qui ressort le plus dans ton univers selon toi ?

Je suis attentif à la qualité du « produit final » que ce soit au niveau de la production ou du texte. L’interprétation de mes morceaux est très importante pour moi et j’aime qu’il y ait de la sensibilité.

Du live est-il prévu prochainement ?

Sur les réseaux, oui mais pas encore en ce qui concerne ce marché-ci. En revanche, je me produis très souvent en ce qui concerne la Kizomba en France et à l’étranger. Du live sera très certainement prévu en France à partir de l’automne car l’album sortira au mois de juin.

Commenter cet article