Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Najoua Belyzel vient de sortir son troisième album et elle vous en dit plus !

Publié le par Steph Musicnation

(c)SlamPhotography-Warrior Records

(c)SlamPhotography-Warrior Records

Vois-tu ton troisième album comme une sorte de résurrection ?

Il se pourrait que cet album en soit une mais après tout dépend de la définition que l’on donne à ce mot. Je suis plutôt d’accord mais cet album est encore plus profond que ça. L’album aurait pu s’appeler « Phoenix » à un moment donné mais j’ai vite rejeté l’idée et ceci pour plusieurs raisons.

Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, pourquoi « Rendez-vous…De La Lune Au Soleil » n’a-t-il pas vu le jour plus tôt ?

Il fut un temps où j’avais l’impression d’être dans des sables mouvants et à chaque fois que je sortais la tête, on me ré-aspirait à nouveau et cela explique les dates de sortie de l’album qui ont été repoussées. Je relativise en me disant que je ne l’ai pas tant repoussé que ça, que c’était sa destinée et que là, c’était le bon moment pour qu’il sorte. Je n’ai rien calculé. Des chansons comme « Cheveux Aux Vents » existent depuis 2012 mais elles ont dû attendre une rencontre avec des gens bienveillants.

Pourquoi as-tu choisi ce titre d’album, faut-il y voir un rapport entre tes textes et les mélodies qui les habillent ?

Je lisais « Brida » de Paolo Coelho que j’adore et ce livre parlait de la tradition de la lune, de celle du soleil et du pont entre les deux. C’était un autre monde et à cette époque, je reprenais l’enregistrement de mon album. J’allais travailler en studio quand le soleil se couchait et j’en ressortais quand il se levait et j’ai donc été bercée par ces deux astres même si cela n’a pas duré des mois et des mois. J’avais gardé « De La Lune Au Soleil » en tête et comme à l’époque pour « Au Féminin » qui aurait dû s’appeler « Moderato Cantabile », j’ai comme des idées d’hommages à des auteurs ou à des poètes. C’est comme si je prenais un bout de ces personnes pour m’y rattacher, comme si je créais quelque chose avec eux. Sans ces personnes, je n’aurais peut-être pas fait tout cela. Comme j’avais annoncé le titre de mon troisième album depuis un petit moment, on m’a fait comprendre qu’il était devenu un peu poussiéreux et on m’a suggéré « Rendez-Vous ». Chaque jour, ce titre a fait son chemin mais il était hors de question pour moi d’oublier « De La Lune Au Soleil » et nous avons finalement trouvé un compromis. « Rendez-Vous », c’est pour mes fans et « De La Lune Au Soleil » pour le contenu.

Najoua Belyzel vient de sortir son troisième album et elle vous en dit plus !

« Tu Me Laisses Aller » ton nouveau single parle d’amour mais de quel type d’amour ?

Il y a un côté un peu revanchard de la nana qui s’est fait larguer et qui n’accepte pas ça. Elle est possédée par cet homme. Elle est un peu garce sans être dans le côté super négatif. Elle se dit ok, tu m’as fait ça et bien, tu vas voir. Au final, c’est sa façon à elle de s’en sortir et de guérir. Je trouve que c’est une situation indémodable, c’est dans l’ère du temps car nous avons tous vécu ce sentiment un jour ou l’autre.

Que peux-tu nous dire de sa mise en images ?

Le clip aurait pu être fait bien avant mais je voulais à tout prix tourner avec Thierry Vergnes qui a réalisé celui de « Cheveux Aux Vents » et il n’était pas disponible. Thierry a beaucoup de talent, il est visionnaire, il est doux et on se sent protégé rien qu’avec son œil de réalisateur. Le clip de « Tu Me Laisses Aller » a été tourné à Paris, il est un peu fou et je dois dire que j’ai aimé me glisser dans la peau de quelqu’un d’autre.

Quel est l’univers de ton nouveau pas discographique ?

L’univers de ce troisième album est plus mystérieux que celui d’« Au Féminin ». C’est une continuité et pourtant mes albums sont différents. Ce disque est plus mystique et poétique et il se rapproche de ce qui m’inspire le plus. On peut y retrouver également un côté terre à terre car je m’inspire aussi de l’actualité.

(c)SlamPhotography-Warrior Records

(c)SlamPhotography-Warrior Records

Quels sont les thèmes principaux de ce nouveau disque ?

L’amour, la haine, la violence, la dualité, le genre humain, le paradis, l’anorexie…

Sais-tu déjà quel sera ton prochain single ?

« Le Con Qui S’Adore » devrait être le troisième extrait de ce nouvel album. C’est une chanson forte qui aborde le viol. « Le Con Qui S’Adore » parle d’un mec hyper sûr de lui qui comprend un message dans un jeu de séduction. Ça peut ou ne peut pas être sa faute mais à la fin, il y a quand même la douleur du viol ou de l’attouchement. J’ai essayé de formuler cela de manière crue et poétique à la fois. Le clip devrait être tourné prochainement et j’imagine une femme qui trace, qui marche avec détermination avec le regard qui saigne.

Peux-tu nous en dire plus sur les sonorités parfois tropicalesprésentes dans ce disque ?

C’est une idée de Christophe et ça m’a plu. Nous avions déjà des chansons qui étaient prêtes mais elles avaient une couleur un peu datée et la difficulté pour nous a été de les remettre à niveau. Il faut savoir se mettre dans les codes actuels sans tricher tout restant soi-même. Si l’émotion est la même, il a fallu que je rechante certaines chansons afin que ma voix soit plus punchy par rapport aux instruments.

Najoua Belyzel vient de sortir son troisième album et elle vous en dit plus !

L’un de mes titres favoris sur ton nouvel album s’intitule « Curiosa », peux-tu m’en dire plus sur ce personnage ?

Curiosa est téméraire, elle n’a peur de rien ; même pas du loup ; et elle part explorer les bois. Au fur et à mesure de l’écriture de la chanson, le personnage a évolué. A un moment donné, il a été question que Curiosa rencontrait quelqu’un qui allait la prostituer dans les bois. Elle va donner du plaisir aux hommes mais quand on écoute cette chanson, ça ne saute pas aux oreilles.

Quelle serait ta plus belle réussite vis-à-vis de ton nouvel album ?

Faire une tournée ! Il y a une date parisienne le 29 juin au Café de la Danse et nous commençons à recevoir des demandes pour la province mais ça ne pourra se faire que si l’album fonctionne…

Comment imagines-tu ton concert au Café de la Danse le 29 juin ?

Il y aura plein de surprises mais je ne peux pas en révéler plus…Il faudra venir !

Commenter cet article

Marie-Laurence PAVANI 22/03/2019 12:49

Très Bon Article