Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Amaia qui est vraiment une pièce unique !

Publié le par Steph Musicnation

©Coralie Daudin

©Coralie Daudin

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Souvent quand je me présente je dis que je suis comédienne même si je ne me reconnais pas complètement dans ce mot car j’aime également écrire et réaliser des vidéos humoristiques. Je me vois plutôt comme artiste touche à tout car je n’aime pas les limites qu’impliquent une définition. Je suis le fruit d’un carambolage culturel : moitié espagnole, moitié polonaise et j’ai grandi dans la Vallée de Chevreuse en Île-de-France.

T’es-tu dirigée immédiatement dans l’humour ?

Oui, dès que j’ai commencé à écrire, j’ai voulu en faire ! Mon humour est très orienté absurde et autodérision. J’aime bien me servir du quotidien pour en faire quelque chose de merveilleux et déjanté. C'est ce que l’on retrouve dans « Pièce Unique », mon second spectacle.

Es-tu dans « Pièce Unique » comme tu es au quotidien ?

Oui et non car c’est un personnage inspiré de ma vie. Je suis plus calme au quotidien, enfin j’imagine et j’espère pour mon entourage !

Rencontre avec Amaia qui est vraiment une pièce unique !

De quoi parles-tu dans ce one ?

En grandissant, j’ai vraiment eu un problème avec les codes préétablis qui voulaient nous faire entrer dans des moules. J’ai construit mon spectacle à partir de ce constat et je l’illustre à travers différentes questions sur le passage à l’âge adulte, la normalité et la féminité  à l’heure actuelle. J’aborde la superficialité de la société moderne et des réseaux sociaux à travers par exemple les Youtubeuses beauté…Bref, je parle de la liberté d’être soi hors des sentiers battus !

Dirais-tu que ton point fort serait la sincérité ?

C’est quelque chose qui revient très souvent quand j’échange avec le public et on retrouve aussi cela dans les critiques sur les sites de réservation. Je te répondrais donc oui. Ces retours me font très plaisir car quand j’ai imaginé ce second spectacle, je n’ai pas voulu rentrer dans une case, j’ai préféré suivre mes instincts afin d’être moi-même sur scène et avoir mon propre style.

Dans « Pièce Unique », tu abordes le harcèlement scolaire dont tu as été victime ; penses-tu que c’est « grâce » à ça que tu es devenue l’humoriste que tu es aujourd’hui ?

J’ai subi du harcèlement scolaire quand j’étais ado mais je pense qu’honnêtement, nous avons tous morflé à un moment donné dans notre scolarité. Pour ma part, je te dirais que l’on est toujours le résultat de notre histoire…A l’époque, j’aimais déjà le théâtre, écrire et faire rire et si ce harcèlement m’a forcément donné des fragilités, il m’a également donné une sorte de force créatrice

©Myriam Schwartz

©Myriam Schwartz

Dans ton spectacle, tu incarnes un inventeur un peu barré…Quelles sont selon toi les pires inventions en termes d’objets du quotidien ?

Les pieds de tables parce qu’ils sont beaucoup trop près des orteils et les orteils parce qu’ils sont beaucoup trop près des pieds de table… et ça fait mal.

« Pièce Unique » est-il en évolution permanente ?

Tout à fait et il faudrait que j’arrête d’ailleurs (rires). Ce spectacle a vécu plein d’évolutions et je dirais même qu’il ne reste plus qu’1% de ce qu’il était à l’origine. Un spectateur qui est déjà venu me voir sur scène peut revenir car il ne verra jamais la même chose. Je pense que j’évolue comme tout un chacun dans cette vie, et que le spectacle évolue avec moi. Cet été, je vais faire Avignon et j’ai vraiment envie d’y présenter une version définitive dont je pourrais être fière.

Tu n’es pas seule dans cette aventure artistique, peux-tu nous en dire plus sur Sophie Teulière avec qui tu collabores ?

Après avoir travaillé avec quelqu’un du métier mais qui ne partageait pas la même vision artistique que moi, j’ai commencé à collaborer avec Sophie (une amie de lycée… ça nous rajeunit pas) pour mon second spectacle. Je savais que nous étions sur la même longueur d’onde artistique et qu’on se complète bien. Elle m’apporte énormément et nous faisons une très bonne équipe.

Que retrouve-t-on sur ta chaîne Youtube ?

C’est une chaîne d’humour. J’aime bien essayer différents formats. Sans me vanter, on compare souvent l’éclectisme des contenus aux sketches vidéos des Inconnus. On y trouve des podcasts, des sketchs et des parodies. Je travaille régulièrement avec la même troupe de potes de comédiennes et de comédiens, mes camarades de classe à l’école de Théâtre. Parfois des amis humoristes comme Léopold, Alex Mir, Lisa Chevallier ou encore Timothé Poissonnet participent aux projets. Certaines de mes vidéos comme celle sur les jeux de société ou « Rendez-vous en Banlieue Inconnue » ont fait de jolis buzz. Ma dernière vidéo est une chanson sur le retour de la mode des années 90 qui s’appelle « Touche pas aux 90’s ».

Rencontre avec Amaia qui est vraiment une pièce unique !

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir sur scène à La Comédie des 3 Bornes ?

J’aime dire que « Pièce Unique » est un one woman show fait pour les gens qui n’aiment pas les one woman show. Dans ce spectacle, il y a des moments de délires, d’autres musicaux, de l’interaction et de l’improvisation avec le public mais toujours avec bienveillance car je ne suis pas méchante ! Les gens ressortent super contents et ont vu plein de choses différentes.

Tu pensais peut-être t’en tirer sans en parler mais…dans « Pièce Unique », on retrouve un peu de musique ! Quel serait ton tube le plus honteux ?

(rires) Il y en a quelques-uns mais ils ne sont pas très connus… ; j’aime beaucoup écouter « Mon Essentiel » d’Emmanuel Moire dans la comédie musicale « Le Roi Soleil » !

Commenter cet article