Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Vincent Niclo à l’occasion de la sortie de « Tango » !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Vincent Niclo à l’occasion de la sortie de « Tango » !

Comment nous présenterais-tu ton nouvel album intitulé « Tango » ?

J’ai voulu mettre en avant cette danse sur mon nouvel album pour deux raisons : le côté musical car j'ai toujours aimé les sonorités latines et chanter en espagnol ; même s’il y a du français sur « Tango » ; et pour tout l’univers visuel qu’il y a autour de ce projet. Pour moi, « Tango » est un album aussi fort au niveau sonore que visuel. L’imagerie qu’il y a autour du tango est très très forte, il y a beaucoup de sensualité, voire à la limite de l’érotisme mais jamais vulgaire. C’est un album dansant et c’est une nouveauté pour moi car je me mets un peu à danser ; merci Danse Avec Les Stars !

Justement ; vas-tu mettre en pratique tes qualités de danseur pour défendre scéniquement « Tango » ?

C’est très gentil pour mes qualités de danseur mais j’espère que je chante mieux que je ne danse (rires). Danse Avec Les Stars m’a vachement débloqué au niveau de la danse, j’assume plus mon corps et de mes mouvements. Pour le moment, j’ai créé tout un tableau sur un medley que je présente dans les émissions à la télévision. On y retrouve « La Cumparsita » qui est un classique et mes deux premiers singles « Mi Amor (Libertango) » et « El Fuego Del Amor ». Je danse avec des danseuses et nous proposons un tableau comme si c’était les images d’un film. Quand je vais interpréter mes titres, scéniquement, c’est évident qu’il y aura de la danse. Ce que je préfère dans ce projet, c’est le côté dansé mais pas par moi.

Rencontre avec Vincent Niclo à l’occasion de la sortie de « Tango » !

Comment est née ta collaboration avec Skydancers ?

J’avais entendu parler d’eux depuis longtemps et je savais qu’ils avaient fait pas mal de tubes ces derniers temps. Ils ont un son que j’ai toujours aimé mais Skydancers groupe Electro underground d’un côté et Vincent Niclo de l’autre, ce sont un peu les deux opposés. Je me suis dit pourquoi ne pas tenter et le tango pouvait être un sujet qui les change un peu de leur quotidien. Nous nous sommes rencontrés, ils m’ont dit OK pour le premier titre et comme ils ont tellement aimé, ils ont fait tout l’album. J’étais très étonné et je les en remercie.

Pourquoi n’as-tu pas voulu faire dans la continuité de « 5.O » ?

Je n’ai jamais fait dans la continuité de quoi que ce soit ; en fait. Je suis quelqu’un qui s’ennuie très vite et j’aime bien aller explorer et me mettre en danger. Je suis passé de l’opéra avec « Opéra Rouge » à l’opérette avec « Luis » à un album perso avec Serge Lama puis à un album Pop avec Pascal Obispo pour arriver à un album sur le tango. J’y vais selon mes envies et je me dis que je peux peut-être amener quelque chose dans cet univers. J’aime bien bidouiller d’anciennes chansons, les revisiter avec un son actuel et j’aime bien donner des inédits à des équipes actuelles. « Tango » est un mélange de reprises et d’inédits. Sur cet album, on retrouve des grands classiques comme « Quizas Quizas Quizas » et « La Historia De Un Amor » qui ont été transformés en tango.

Rencontre avec Vincent Niclo à l’occasion de la sortie de « Tango » !

D’où te vient cet éclectisme que l’on retrouve dans ta discographie ?

A vrai dire, je ne cherche pas à surprendre le public mais à me surprendre moi-même et c’est la vie qui m’a parfois emmené dans des projets. « Opéra Rouge » était un projet que je rêvais de faire et il m’a pris du temps alors que par exemple, l’album avec Pascal Obispo n’était pas prévu. Nous nous étions rencontrés sur des plateaux télé, il m’avait écrit une chanson sur l’album « Ce Que Je Suis » et un jour, il est venu me voir en me disant qu’il aurait aimé me faire tout un album. Comment refuser cela ? Pascal a composé pour tellement de grands artistes ! « Tango » est un disque que j’avais en moi mais j’attendais le bon moment et je pense qu’il est arrivé. Je ne cherche pas à être éclectique mais le public qui m’apprécie me laisse cette liberté et il ne me met pas dans une case. C’est ma plus grande force et ma plus grande joie.

Tu as publié il y a quelques années un album baptisé « Ce Que Je Suis » ; comment te définirais-tu en tant qu’artiste ?

Un jour, on a écrit que j’étais un ténor inclassable et je trouve que cela me résume bien. Bien sûr, je suis ténor et je mets ce côté classique en avant ; je suis un chanteur à voix et j’assume ça même si pour certain, ce n’est pas la mode. Je vais dire que je me fiche des modes car justement, si on en suit une, on finit par ne plus être à la mode. Je ne suis jamais à la mode mais pour l’instant ça dure. Je me décrirais comme un artiste libre qui prend des risques et qui s’amuse tout en s’enrichissant artistiquement.

L’amour est-il le thème principal de « Tango » et par extrapolation de ta discographie ?

Bien sûr, le tango, c’est l’amour et la passion mais c’est aussi l’amour et les peines de cœur. Les chansons de cet album parlent de cela. Dans le tango, on retrouve de la sensualité, de l’érotisme et de la dualité et c’est aussi ce que j’aime dans cette danse.

Rencontre avec Vincent Niclo à l’occasion de la sortie de « Tango » !

Si tu devais choisir entre passion et romantisme, que choisirais-tu et pourquoi ?

(Rires) C’est un sujet de bac de philo, il me faudrait quatre pages pour te répondre ! Entre passion et romantisme, je choisirai la passion car elle est éphémère mais tellement intense, elle peut être esclavagiste, dévastatrice, elle est risquée mais c’est tellement rare et j’avoue que j’aime les choses intenses. Le romantisme, c’est sympa mais je préfère quand même la passion qui est extrême. Ça fait mal mais ça fait du bien aussi !

Te verrais-tu reparticiper à une comédie musicale à l’avenir ?

Oui car j’adore cela ! Je l’ai fait tout au long de mon parcours. Je viens de là et de l’opéra. J’ai participé récemment à « La Belle Et La Bête » et à la comédie musicale « Les Parapluies De Cherbourg ». On m’a fait des propositions mais cela demande du temps et je ne l’ai pas malheureusement. Je ne pourrais pas faire une comédie musicale sur la durée mais si c’est pour un temps donné comme pour « La Belle Et La Bête », ce serait possible.

Rencontre avec Vincent Niclo à l’occasion de la sortie de « Tango » !

Toi qui as déjà partagé plusieurs titres avec des artistes ; avec qui aimerais-tu chanter en duo maintenant ?

C’est une bonne question car j’ai eu la chance de chanter avec beaucoup d’artistes déjà dans ma carrière…J’adorerais faire un duo avec Ed Sheeran, Elton John…J’aimerais chanter avec des voix spéciales. Pourquoi pas Barbra Streisand et Adele. On peut rêver !

Quels sont tes prochains projets ?

Je viens d’enregistrer un duo avec Sarah Brightman qui est la plus grande soprano au monde pour son prochain album et je viens d’apprendre que ce sera le premier single. Je vais rejoindre Sarah dans son propre show en Allemagne et elle m’a proposé de partir en tournée avec elle à travers le monde. Je vais chanter « Ameno » au Kremlin avec Les Chœurs De L’Armée Rouge pour leur jubilé. Mon émission sur la BBC 2 continue et deux nouvelles sessions arrivent. Ça fait déjà pas mal !

Commenter cet article

Schiltz carine 08/10/2018 13:24

On l adore pour tout ce qu il est , simple , marrant meme si bcp ne le voit pas avec lui on en pique des fous rire , une voix de ouffff enfin une grande voix qui peut chanter tout et surtout qui sait nous emporter dans tous les styles musicaux c est geniallll . Merci Vincent ne change pas t'es trop toppppppp tu nous fait voyager???????? et Aimer est un voyage lolll ????????????????????

Lucie 04/10/2018 13:10

Ah Vincent Niclo ! Je l’ai découvert grâce à Danse avec les stars et je ne regrette pas. J’adore « Tango », car comme il le dit, l’univers visuel, ainsi que la chanson sont magnifiques. 