Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Muriel Lemarquand afin d’en apprendre plus sur son premier one intitulé « Trop Forte ! ».

Publié le par Steph Musicnation

Photo Béatrice Cruveiller

Photo Béatrice Cruveiller

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Muriel Lemarquand, je suis comédienne depuis six ou sept ans et humoriste depuis peu. Je présente actuellement mon premier one woman show baptisé « Trop Forte ! » qui est mis en scène par mon co-auteur Philippe Ferran. Je suis née et j’ai grandi en proche banlieue parisienne.

As-tu su très tôt que tu voulais te diriger vers l’humour ?

Non car je ne voulais pas du tout être humoriste à la base. Mon rêve de jeunesse était d’avoir la carrière d’Isabelle Huppert. Je voulais être comédienne et jouer dans des drames. Au fil des années, j’ai découvert que je pouvais faire rire, j’ai commencé à contacter quelques personnes du métier, j’ai commencé à travailler avec quelqu’un qui m’a conseillé de faire quelque chose à moi alors que je pensais plus présenter un monologue dans la lignée de « Madame Marguerite » par exemple.

Comment nous présenterais-tu ton premier spectacle ?

C’est un spectacle très personnel et assez particulier qui vient beaucoup de mes propres délires profonds. « Trop Forte ! » est une présentation de ma vision des choses qui n’est pas forcément commune à tout le monde.

Rencontre avec Muriel Lemarquand afin d’en apprendre plus sur son premier one intitulé « Trop Forte ! ».

Comment définis-tu ton humour ?

Je ne saurais vraiment te définir mon humour mais je te dirais qu’il est absurde et décalé et que Philippe qui m’accompagne dans cette aventure a su retranscrire tout cela de manière théâtrale.

De quoi y parles-tu ?                       

J’y parle de la vision du monde d’une fille parisienne en surpoids de nos jours ; ce que je suis depuis quelques temps mais je ne l’ai pas toujours été. Je ne parle pas que de cela dans mon one car je n’avais pas envie de m’enfermer dans une case. Nous avons d’ailleurs beaucoup hésité sur le titre du spectacle car je ne voulais pas être résumée au fait d’être une femme forte. Dans « Trop Forte ! », on retrouve deux sketchs sur la question du poids mais également un sketch sur les déceptions amoureuses, il y a un sketch délirant sur une poule qui a été élaboré à partir d’une expérience avec un ami  qui parle d’un succès qui ne repose sur rien et dans lequel on peut y voir plusieurs lectures. Je propose également un sketch à plusieurs personnages avec des copines un peu pestes qui se disputent à propos de leur apparences respectives, ce sujet assez universel me semblait drôle et intéressant à aborder.

A qui destinerais-tu « Trop Forte ! » ?

Ce spectacle ne s’adresse pas qu’aux personnes fortes car je pense que comme il aborde des sujets personnels assez universels, il peut toucher tout un chacun puisque nous avons tous nos propres névroses, nos propres délires…  Comme ce spectacle aborde notamment le regard que l’on a sur soi et l’identité que l’on se forge dans la société, la palette est assez large et je pense que tous les spectateurs pourront s’identifier au moins à un ou deux sketchs.

Photo Johanna Priscille

Photo Johanna Priscille

Quel(s) message(s) y véhicules-tu ?                            

Il n’y a pas vraiment de message dans ce spectacle. S'il devait y en avoir un, ce serait que les choses sont souvent plus complexes qu’elles en ont l’air.  Même si tout au long du spectacle je dis que je m’accepte telle que je suis, au final, on voit bien que ce n’est pas si facile car à la fin, j’annonce que je préférerais être maigre et conne même si être con n’est pas glorieux car je subirais moins de discrimination. Du coup, je voulais plus montrer la complexité de ce que l’on peut ressentir.

As-tu réussi à chopper un régisseur grâce à « Trop Forte ! » ?

(Rires) J’avoue que non, pas pour l’instant. La fixation sur les régisseurs est une invention dans ce spectacle même si beaucoup d’autres choses ne le sont pas.

Assumer ses rondeurs est-ce une force pour toi sur scène et dans la vie de tous les jours ?

C’est vrai que sur scène ou dans le milieu, on me dit souvent que cela pourrait être sympa pour moi d’avoir une particularité, de ne pas être comme tout le monde, que cela pourrait m’ouvrir des portes car je suis particulière mais l’inverse est très vrai aussi ; on peut ne pas me prendre car je suis particulière dans ma personnalité et/ou dans mon physique. C’est à double tranchant mais le fait d’assumer, cela donne aussi une certaine force.

Photo Johanna Priscille

Photo Johanna Priscille

As-tu d’autres projets théâtraux ou dans l’acting en parallèle à ton spectacle ?        

Non, pas pour le moment mais j’ai récemment remonté ma bande démo car je suis toujours à la recherche de nouvelles expériences dans des univers très différents. J’aime aussi beaucoup le dramatique. Je cherche dans tous les domaines à chaque fois que cela me correspond car je ne veux pas être cataloguée comme la fille ronde ou la comique.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir au Théâtre Michel Galabru jusqu’au 30 octobre ?

Je pense que « Trop Forte ! » est un spectacle original dans son humour. Beaucoup de personnes disent que ce one est touchant ; j’espère aussi que les six sketchs qui le composent sont également drôles et frais. Avec cette première création, j’ai voulu présenter quelque chose de différent du stand up et j’ai voulu apporter une touche originale, amusante et touchante.  Venez me voir, osez la différence, soyez curieux !

Commenter cet article

CELISET 22/10/2018 12:40

Muriel est géniale, une véritable artiste
au pur talent.