Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Adrien Toma à l’occasion de la sortie de son nouveau titre !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Adrien Toma à l’occasion de la sortie de son nouveau titre !

Peux-tu nous dire quelles sont les casquettes que tu as dans ton projet musical ?

Je suis avant tout DJ mais je suis également musicien car je joue de la batterie depuis 15 ans et je suis auteur, compositeur et producteur. En parallèle à mon projet musical, je suis animateur et DJ sur Fun Radio tous les soirs à 19h.

Es-tu « tombé » très tôt dans l’Electro ?

Oui car mon père a tenu une boite de nuit pendant 30 ans et c’est lui qui m’a appris à mixer très tôt. Je me suis mis derrière les platines à l’âge de 12/13 ans et j’ai su à ce moment-là que je voulais faire ça plus tard.

Peux-tu nous en dire plus sur ton travail à Fun Radio ?

Cela fait 11 ans que je suis à Fun Radio et j’y ai fait plein de choses. J’ai fait les nuits, le matin le weekend très tôt, j’ai évidemment fait Party Fun le weekend et actuellement, je mixe et j’anime une émission qui s’appelle le Before Party Fun à 19h qui amène les gens du boulot à la maison. Cette émission a pour vocation à faire découvrir des remixes, des versions inédites et surtout des nouveautés car nous sommes souvent les premiers à les jouer. A minuit du mardi au jeudi, j’anime une émission beaucoup plus libre dans laquelle je fais découvrir mes coups de cœur, mes morceaux, mes remixes et j’y accueille des guests qui viennent mixer et j’y donne des interviews.

Rencontre avec Adrien Toma à l’occasion de la sortie de son nouveau titre !

Tu mixes aussi en live, à quoi ressemblent tes DJ sets ?

Mes DJ sets rejoignent mon côté musicien car je peux proposer un show avec batterie mais cela demande une infrastructure un peu particulière et sinon, j’ai toujours avec moi un Drum Pad sur lequel je joue de la batterie afin de rejouer en live des morceaux qu’ils soient de DJ Snake ou d’Ed Sheeran. Je suis accompagné d’une équipe technique et nous proposons des effets comme des jets de Co2, des confettis, selon les lieux qui peuvent nous accueillir. Nous avons tout un matériel qui nous permet de proposer de vrais shows durant 1h30.

Comment en es-tu venu à produire tes propres morceaux ?

Je me suis mis à la production quand je suis arrivé sur Paris en 2010 et je regrette de ne pas m’y être intéressé plus tôt. Je me suis mis sur différents logiciels, j’ai regardé des tutos sur Youtube et j’ai demandé des conseils aux copains qui savaient s’en servir. Petit à petit, j’ai commencé à bidouiller et j’ai sorti mes vrais premiers morceaux sérieux en 2012 mais je n’étais pas encore abouti dans ce que je voulais faire.

Ta musique s’exporte-t-elle en dehors de nos frontières ?                                                                    

Principalement, je fais ma musique pour moi et pour la partager en soirée et en radio mais je sais qu’elle s’exporte. Quand on regarde les statistiques des derniers titres, on voit qu’il y a des écoutes aux États-Unis, au Mexique, en Espagne et au Maroc mais la plus grande majorité du public est Française et cela me plait pour le moment car je suis encore au début. Je ne veux pas tout tout de suite, je pense qu’il faut travailler encore avant d’aller chercher d’autres contrées et sortir un peu des frontières Françaises.

Rencontre avec Adrien Toma à l’occasion de la sortie de son nouveau titre !

Comment décrirais-tu la touche Adrien Toma ?

Il y a dans ma musique un mélange entre les mélodies que j’affectionne et quelque chose d’assez club. J’aime qu’il y ait du piano sur un refrain ou un couplet, qu’il y ait une belle mélodie et une belle voix qui raconte quelque chose. J’aime ressentir quelque chose quand j’écoute une musique car elle est faite aussi pour ressentir des émotions. Quand je fais un titre, je me dis qu’il faut que je puisse le jouer en radio mais aussi en club. Il faut qu’il y ait un moment un peu plus rythmé et c’est là que j’apporte mon côté batteur en m’imaginant que les gens puissent danser dessus en club. Quand on est DJ, je pense que c’est important de garder cela dans l’ADN des morceaux.

Comment nous présenterais-tu l’interprète de « Line » ton nouveau single ?

J’ai rencontré Nessryne par le biais d’Internet et nous nous connaissons depuis quelques années déjà. J’avais fait un remix pour l’un de ses titres mais nous ne nous étions pas revus avant de nous recroiser à Fun Radio. Nous sommes restés en contact et nous nous sommes dit que ce serait de faire une session en studio. Tout s’est fait au feeling. Nessryne a commencé à chanter une mélodie, j’ai trouvé ça vachement bien et j’ai crée vraiment le titre sur sa voix. En tout et pour tout, « Line » a dû être finalisé en quatre heures car Nessryne est super talentueuse et elle a quasiment enregistré le titre en une fois. Je suis super content du résultat et je pense que les morceaux doivent se faire comme ça sans trop réfléchir.

« Line » était-il un single évident ?

« Line » est resté au placard pendant un petit moment, mes potes me disaient qu’il était vachement bien et qu’il fallait que je le sorte mais mon précédent titre « Talk To Me » continuait de bien marcher alors je ne me posais pas trop la question et puis, tout s’est décidé en trois semaines. J’étais à Marrakech et je me suis dit que j’allais sortir « Line » le 05 octobre. Tout s’est mis en place très rapidement, nous avons fait la lyrics video, j’ai demandé à Nessryne de revenir pour faire deux ou trois modifications et le morceau est sorti encore une fois au feeling sans trop calculer les choses.

Rencontre avec Adrien Toma à l’occasion de la sortie de son nouveau titre !

As-tu des idées de clip pour ce morceau ?

J’aimerais bien mais pour l’instant, ce n’est pas dans les petits papiers. C’est assez difficile de nos jours de passer des clips Electro en télé donc si nous en faisons un, il sera plus destiné à Youtube. Peut-être qu’un clip sera réalisé mais je me laisse toujours le temps de voir comment les choses vont évoluer. Pour l’instant, « Line » est le meilleur démarrage de titre que nous ayons fait car en quelques jours, il culminait déjà à plus de 50 000 streams sur Spotify. C’est super encourageant mais il faut voir s’il va fonctionner dans la durée et si Fun Radio pourra nous accompagner sur le projet.

Tu sors régulièrement des titres depuis 2012, penses-tu proposer un album en 2019 ?

Non, je ne pense sortir un album mais plutôt des titres tous les deux ou trois mois. J’ai signé quatre titres beaucoup plus club et quelques remixes. Comme je fais tout au feeling et que je vis au jour le jour, je ne me pose pas trop de questions et je n’ai donc pas encore travaillé mon prochain single radio. Faire un album, ça me plairait mais pour l’instant, je ne l’ai pas encore en tête. Je suis très modeste et pour le moment, je préfère sortir des titres et si demain, j’en ai une quinzaine, peut-être qu’un album verra le jour mais c’est difficile pour un DJ Electro d’en sortir un car nous ne sommes pas tous DJ Snake ou David Guetta.

Quel serait tes rêves les plus fousen termes de collaborations ?                           

En DJ, Calvin Harris et en chant, des rappeurs comme Kanye West, Drake, Post Malone, Khalid et le chanteur Ed Sheeran que j’adore. Les mélanges très osés me plaisent beaucoup.

Rencontre avec Adrien Toma à l’occasion de la sortie de son nouveau titre !

Commenter cet article