Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ohlala Sexy-Crazy-Artistic à L’Alhambra, nous y étions !

Publié le par Steph Musicnation

Ohlala Sexy-Crazy-Artistic à L’Alhambra, nous y étions !

Nous avions déjà succombé à la fièvre Ohlala en 2016 lorsque ce show incroyable se produisait aux Folies Bergère et nous n’allions pas rater le retour du spectacle à L’Alhambra pour 50 représentations exceptionnelles.

Si nous avons des températures élevées actuellement sur Paris, Ohlala a encore fait grimper le baromètre de plusieurs degrés hier soir.

Pour les cinéphiles, nous présenterions Ohlala comme un savoureux mélange es films « 50 Nuances de Grey », « Magic Mike » et « Eyes Wide Shut ».

Sur scène, 30 artistes totalement dévoués au show offrent deux heures de pur divertissement.

Ohlala est un spectacle complet qui mêle danse, acrobaties, contorsionnistes, performances sportives, humour, chant et de la musique jouée en live.

C’est impressionnant, sexy, esthétique, on en prend plein les yeux et il y en a autant pour les femmes que pour les hommes.

Pour les novices, Ohlala leur permettra d’entrer dans un cabaret où la luxure, le fantasme et le plaisir rencontrent l’artistique, l’esthétisme et la performance de haut vol.

Pour ceux ayant déjà vu le spectacle, nous leur dirions que même si l’on reconnait les numéros de la précédente tournée, ils ont été réarrangés, ils sont interprétés par d’autres artistes et le spectacle a su s’adapter à la salle de L’Alhambra.

A noter qu’il y a plusieurs nouveautés dans Ohlala cette année ; tout d’abord, Emy  Sotomayor est la maitresse de cérémonie muy caliente et c’est elle qui nous ouvre les portes du plaisir avec un accent sensuel à souhait et ensuite, l’humoriste Léa Crevon qui revient en « fil rouge » tout au long de la soirée et qui ajoute un côté frais et déjanté au spectacle.

La partie musicale est une fois de plus interprétée magistralement par Aurore Delplace accompagnée de musiciens talentueux qui revisitent avec brio des titres modernes qui illustrent parfaitement le show.

Nos deux tableaux favoris ont été celui de la baignoire et celui dansé avec les peintures fluorescentes.

Ohlala est à L’Alhambra jusqu’au 30 septembre alors succombez vous aussi à la tentation !

Commenter cet article