Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

Publié le par Steph Musicnation

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

C’est une question large mais c’est une question assez intéressante car on se la pose toujours un peu tout le temps, je trouve. Je vais commencer en te parlant de mes origines car je viens d’un grand mélange. Mon père est Sicilien et Pied-Noir, ma mère est Allemande et Russe et je suis née en France. Cela fait un gros cocktail mais c’est assez cool car pour le coup, j’ai pu toucher à plein de cultures différentes et cela m’a énormément ouvert l’esprit sur plein de choses. Je pense que mon côté artistique a beaucoup été guidé par cela mais pas mon univers musical car le spectre est assez large. Pour me présenter artistiquement parlant, je vais te dire que pour moi, mon projet musical est une évolution car je me suis un peu crée artistiquement au fur et à mesure. Je me suis pas mal cherchée en passant par différents arts pour tomber un peu abruptement dans la musique. Sinon, je suis auteure, compositrice, je joue du piano, je suis blonde et j’ai les yeux verts (rires)

La musique n’a donc pas toujours été une évidence pour toi ?

Non pas du tout. Avant de me lancer dans la musique, j’ai fait de la broderie, de la couture, j’ai passé un long temps dans l’art sans vraiment savoir vers quoi j’allais et c’est cela qui est assez intéressant. Aujourd’hui, j’ai l’impression d’être une petite enfant car je suis dans la découverte permanente. Je ne viens pas du tout de la musique et de ce fait, j’apprends tout le temps plein de nouvelles choses. Il y a presque une curiosité presque juvénile dans cette découverte perpétuelle.

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

Comment est né ton premier EP ?

Tout est concentré sur ces trois dernières années. Je ne faisais pas partie du monde de la musique mais j’y ai touché par le biais de Dan Levy de The Do. Je faisais ses chemises de scène pour sa tournée et je me suis retrouvée dans une soirée avec lui. Tout le monde s’est mis à chanter, j’ai suivi le mouvement et c’est là qu’il a découvert que je pouvais chanter. Alors que jusqu’à présent je ne le faisais que pour moi, il m’a dit qu’il fallait absolument que je chante, il m’a collé un petit clavier dans les mains, il m’a expliqué quelques harmonies et quelques accords et il m’a dit qui sait si ça se trouve, tu composeras. Je lui ai ri au nez mais je me suis prise au jeu. J’ai composé des titres après mes journées de boulot et je lui envoyais via mon Iphone. Il m’a incité à continuer et tout s’est développé très naturellement. Il y a eu une jolie synergie entre nous. Comme Dan adorait et qu’il était hyper ému par les chansons, c’est lui qui a eu l’idée de voir ce que les maisons de disques pourraient en penser. Tout a été très vite et nous avons signé chez Barclay.

Que représente cet EP pour toi ?

Plein de choses ! Pour moi, il est vraiment rempli d’émotions. Ces chansons et donc cet EP m’ont permis d’exprimer des choses que je n’arrivais pas à exprimer auparavant dans ma façon de toucher à l’art. J’adorais la couture mais je n’avais pas cette liberté et ce côté très abstrait. Grâce à ce que je disais et à mes mélodies, j’ai vraiment pu me libérer. Ces chansons ont été un exutoire pour moi sans le côté glauque du terme. En 2012, j’ai perdu mon frère des suites d’un cancer et instinctivement, par protection, j’ai gardé beaucoup de choses enfouies en moi pour continuer à aimer la vie mais quand la musique est arrivée, j’ai eu besoin de parler alors que je n’en ressentais pas forcément le besoin avant. La musique est un vrai moyen d’expression pour moi et cet EP signifie beaucoup. Le titre de ce disque (« Dry Your Tears ») reflète bien cela car ça a été le moyen de sécher mes larmes. Pendant quelques années, j’ai vécu avec quelque chose de lourd à porter et avec cette musique, j’ai pu juste revivre avec le souvenir mais autrement.

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

De quoi parlent tes chansons ?

De choses assez basiques, en fait, des choses de la vie qui peuvent toucher tout le monde. Je peux aussi bien parler d’espoir, d’amour, de la mort que d’envie, de mélancolie ou de plaisir. Je ne cherche pas forcément à beaucoup poétiser, je cherche juste de dire ce que je ressens et le plus simplement possible. Ces chansons parlent de choses vécues mais très humblement et je n’essaie pas de donner des leçons ou quoi que ce soit. Je voulais juste poser certaines choses, un peu comme lorsque l’on écrit un journal intime.

Penses-tu t’exprimer en français à l’avenir ?

C’est marrant que tu me poses cette question car c’est quelque chose qui n’était pas du tout là il y a quelques temps car j’ai instinctivement commencé à chanter en anglais mais dernièrement, j’ai fait des reprises de chansons françaises toute seule dans mon studio, ça m’a beaucoup plu et ça m’est arrivé d’écrire quelques paroles en français. Ce n’est pas aujourd’hui dans mes priorités, je ne cherche pas à écrire en français mais c’est peut-être quelque chose qui va naitre. Si l’inspiration vient en français, why not, ce sera une autre expérience…

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

Comment décrirais-tu ton univers ?

De ce que je ressens, je pense qu’il y a pas mal de mélancolie. Avec le recul, en m’appropriant différemment les chansons, en travaillant et en m’écoutant, j’apprends à me connaitre. Récemment, quelqu’un m’a dit qu’il y avait beaucoup de nostalgie dans mes chansons mais j’appuie sur la mélancolie car pour moi, la nostalgie a quelque chose d’assez péjoratif dans le fait que ça réfère à un passé dans lequel on voudrait rester alors que pour ma part, je n’ai pas envie d’y rester, j’ai juste besoin de l’exprimer ou d’y faire référence pour continuer à avancer en vivant en harmonie dans mon temps actuel avec ce passé. Cette mélancolie que je ressens dans mes chansons vient de là mais c’est une énergie positive, c’est un moteur, c’est plein de bonnes choses et elle est là pour me pousser vers quelque chose de nouveau. C’est un développement et non une cassure.

Musicalement, comment présentes-tu ton projet ?

C’est une question très compliquée et je ne saurais pas vraiment comment y répondre…Plein de gens me disant plein de choses différentes. Très sincèrement, je ne me dis pas que je suis dans un style ou dans un autre. Avec Dan, nous ne nous enfermons pas dans quelque chose et nous ne cherchons pas à être quelque chose. Nous ne nous disons pas que nous allons faire de la Pop, de l’Indé, du Rock…C’est ce que j’aime car cet univers est vraiment sorti de nulle part, il est très instinctif, très intuitif et très naturel.

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

Comment s’est passée la mise en images de « Wild As A Horse » ?

J’ai vraiment vécu une super expérience avec ce clip et je suis ravie d’avoir travaillé avec la réalisatrice Nathalie Canguilhem qui a des idées très concrètes et qui est une personnalité très forte. Il y a eu un vrai échange entre nous deux. Nous ne venions pas du même univers, nous nous sommes nourries l’une de l’autre et nous nous sommes fait évoluer. Nous tenions à faire ce projet ensemble mais cela a été long car Nathalie avait plein d’autres projets. Nous sommes allées tourner le clip en début d’année à Los Angeles. Le set up était génial et même si nous avions des idées assez concrètes, ça a toujours dérivé vers quelque chose de nouveau et c’était super car ce n’était que de l’inattendu. Nathalie étant une vraie artiste, il y a eu quelque chose de très artistique entre nous et ça a aidé mon développement de l’image. Je remercie énormément Nathalie de m’avoir poussée à être dans le naturel car cela m’aide encore aujourd’hui.

Quels sont les artistes qui t’inspirent vocalement ?

J’en ai plein mais il est certain que Bill Withers est une grosse référence pour moi depuis mon enfance. J’ai grandi avec ses chansons qui m’ont apporté tellement de choses. Sa voix m’envoute, elle me parle ; pour moi, elle m’apporte du bien-être. J’ai un rapport avec Bill Withers qui est assez spécial. Dernièrement, j’ai pas mal écouté Sigrid qui a une voix hyper charismatique. J’aime son style et son naturel. En termes d’influences vocales, je pourrais aussi te parler de grands classiques comme Ella Fitzgerald, Etta James, Aretha FranklinKanye West est une référence un peu plus bizarre mais qui me parle aussi énormément. Pour moi, c’est vraiment un artiste contemporain, j’admire son travail et la façon de poser sa voix même si elle est blindée de vocoders et d’autotune. Ce mec est fou et j’adore sa folie. Dans la Pop, j’aime des artistes comme Lorde et Julia Michaels qui ont quelque chose de très original.

Quels sont tes prochains projets ?

Je serai ce soir sur la scène du parvis de l’hôtel de ville de Paris dans le cadre du Fnac Live. Des clips et des sessions acoustiques vont se profiler. Je sais qu’un ou d’autres EPS ou un album sortiront un jour où l’autre mais je ne saurais te donner une date pour le moment. J’écris et j’ai envie d’écrire avec d’autres artistes mais aussi de continuer à collaborer beaucoup avec Dan car notre fusion artistique me porte tous les jours. J’ai envie de faire vivre cet EP, de faire vivre ma musique, de partager, de donner des émotions aux gens…Je veux de l’amour et en donner, c’est un peu ça le principe (rires) !

La chanteuse Yorina vous présente son premier EP !

Commenter cet article