Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Melissa Bon à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Elina Tran

Photo Elina Tran

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Je suis Éthiopienne et Franco-Suisse, je viens d’avoir 25 ans, je suis auteure, compositrice et interprète.

Quel a été ton parcours musical avant « Away » ton premier EP ?

J’ai commencé à chanter officiellement à l’âge de 15 ans en intégrant la Little Dreams Foundation qui a été fondée par Phil Collins en Suisse. Durant quatre années, nous avons fait beaucoup de scènes mais en ne proposant que des reprises. Ensuite, je me suis installée à Paris afin de faire un an d’école de musique. J’ai participé à The Voice avant de partir quatre mois aux États-Unis. C’est durant cette période où je voyageais entre New York, Paris et Genève que j’ai finalement commencé à travailler sur mon EP.

Qu’est-ce que représente ce disque pour toi ?

Ce disque est un aboutissement surtout personnel car j’ai écrit toutes mes chansons dans une dynamique thérapeutique. J’avais besoin d’exprimer des choses que je n’arrive toujours à dire dans une conversation à l’oral. Cet EP est aussi une première rencontre avec le public d’une nouvelle manière beaucoup plus proche et sincère. Ce disque représente beaucoup de choses pour moi.

Photo Elina Tran

Photo Elina Tran

Comment décrirais-tu ton univers ?

Il y a une vraie dimension aérienne, atmosphérique et vaste dans mon univers.

Pourquoi as-tu choisi l’anglais pour t’exprimer ?

Tout simplement car je suis bilingue ; j’ai grandi en parlant autant français qu’anglais. Par ailleurs, j’ai toujours écouté beaucoup plus de musiques anglo-saxonnes. Pour moi, l’écriture en anglais était donc juste naturelle.

Cela signifie-t-il que tu penses ne pas utiliser le français dans ton projet musical ?

Non, car j’ai déjà exploré cette piste-là puisqu’il y aura un titre en français sur mon premier album que j’espère sortir courant 2019. J’ai pris énormément de plaisir à écrire en français et même à découvrir ma voix dans cette langue car le positionnement est différent par rapport à l’anglais. Je n’exclus absolument pas cette option pour la suite mais dans un premier temps, j’avais un besoin naturel de m’exprimer en anglais.

Rencontre avec Melissa Bon à l’occasion de la sortie de son premier EP !

De quoi parles-tu sur ton EP ?

Je parle de désillusion, de déception et d’attente. Ce sont les trois thématiques qui reviennent beaucoup et elles sont rattachées à plein de choses différentes qui ont rapport avec ma vie professionnelle et personnelle. Dans ce disque, je parle également de voyages physiques car je me déplaçais beaucoup à cette période entre New York, Paris et Genève mais aussi de voyages internes car je me cherchais beaucoup artistiquement et en tant que femme.

L’élégance contenue dans ta voix et dans ta musique se retrouve-t-elle aussi sur scène ?

Depuis l’écriture de mes morceaux, je n’ai abordé que très récemment la dimension scénique. Pour ce qui est de la mise en scène et des différentes choses que j’imagine, je n’ai pas pu encore tout appliquer car cela demande des éléments que je n’ai aujourd’hui comme une scène plus large et un travail de lumières que j’ai déjà imaginé. Sur scène, je me laisse beaucoup emportée par les titres et par mes émotions car chaque mot est rattaché à une émotion forte. Sans trop réfléchir, je me laisse emporter par mes drames et par mon corps.

Rencontre avec Melissa Bon à l’occasion de la sortie de son premier EP !

On te sent assez éloignée de l’univers plus ou moins formaté de « The Voice » ; comment est venue l’idée de participer à cette émission ? Voulais-tu te prouver quelque chose ?

A l’époque de l’émission, il y a bientôt cinq ans, je me voyais et me ressentais avant tout comme une interprète. Je faisais encore connaissance avec ma voix  plus qu’avec la dimension créative. Je ne sais pas si je cherchais à me prouver quelque chose ; en tout cas, ce n’était pas conscient ; mais de cette expérience, il en est ressorti beaucoup de choses sur mon rapport à la musique. En participant à The Voice qui permet à bon nombre d’artistes de déboucher sur des contrats et des comédies musicales, j’ai compris que ce n’était pas fait pour moi et que j’avais besoin de prendre le temps de me comprendre mieux afin de développer mon sens artistique.

Pour être honnête, avant même de lire le communiqué de presse te concernant, j’ai pensé à Sade. Que représente cette artiste pour toi ?

Beaucoup de choses ! J’ai toujours écouté sa musique car mes parents écoutaient ses albums quand j’étais enfant. J’ai toujours été fascinée par sa beauté physique et vocale. Je trouve que Sade incarne une élégance extrême. J’ai beaucoup de respect pour cette artiste qui a influencé ma musique. Mon gros coup de cœur reste « Diamond Life » son premier album.

De quel film « Away » pourrait-il être la bande originale ?

Ce serait très difficile de le rattacher à un film qui existe déjà…J’imagine un film sur la remise en question d’une femme, centré sur ses doutes dans son évolution personnelle et qui fait face à des problématiques que nous connaissons tous et qui sont liées à l’amour, au travail, à la pression sociale et familiale de réussir et tout cela dans un décor large avec beaucoup de paysages.

Rencontre avec Melissa Bon à l’occasion de la sortie de son premier EP !

Commenter cet article