Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Alain Filippi à l’occasion de la sortie de son nouvel album !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Alain Filippi à l’occasion de la sortie de son nouvel album !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis auteur, compositeur et interprète ; originaire de Marseille ; je suis autodidacte et je joue de la guitare et du piano. J’ai commencé en jouant dans des piano-bars et c’est ce qui m’a amené à la composition. J’ai publié un premier album intitulé « Le Long Des Airs » en 2010 et le second « Certifié Non Conforme » vient de sortir.

Que s’est-il passé pour toi depuis la sortie de ton premier album ?

Suite à la parution de ce premier album, j’ai eu pas mal de bons retours des radios locales qui ont joué mon disque mais également de radios en Belgique et au Luxembourg. J’ai pu participer à des festivals et faire des premières parties. Je suis fier du vécu de ce premier pas discographique qui m’a permis d’avoir une certaine légitimité en tant qu’auteur-compositeur. J’ai pu rencontrer plein de gens et d’autres artistes m’ont demandé des chansons.

« Le Long De Airs » a eu de bons retours ; pourquoi as-tu attendu si longtemps pour en faire un autre ?

C’est vrai que cela a pris son temps mais j’ai fait beaucoup de choses, j’ai fait beaucoup de dates, j’ai écrit des albums entiers pour d’autres artistes, j’ai écrit des chansons pour des associations…Les chansons étaient là mais je n’ai pas eu l’opportunité et le temps de pouvoir m’investir dans la réalisation de ce second projet discographique. Je suis quelqu’un qui se pose beaucoup de questions, j’ai fait et refait les arrangements, j’ai testé plusieurs tonalités, ce qui fait qu’avant d’accoucher d’un projet, il me faut beaucoup de temps.

Rencontre avec Alain Filippi à l’occasion de la sortie de son nouvel album !

Il me semble que tes deux albums sont assez différents musicalement parlant ; « Certifié Non Conforme » sonne moins Rock me semble-t-il…

Oui, tout à fait et c’est aussi pour cela que ça a pris du temps. J’ai voulu m’orienter vers quelque chose de plus épuré et de plus jouable sur scène. Très souvent, je joue les morceaux de mon premier album seul à la guitare sur scène et les chansons ne correspondent pas à la « grosse prod » de l’album que je ne renie absolument pas. Pour mon second album, j’ai un peu habillé mes chansons mais comme je créé toujours à la guitare acoustique, elles sonnent un peu ainsi et donc les gens qui viendront me voir en live ne seront pas « trahis » en achetant le disque.

Peux-tu expliciter pour nous le titre de ton nouveau disque ?

Au départ, je voulais sortir un EP de cinq ou six titres et passer à un second par la suite. Finalement, les chansons étaient là, je trouvais ça dommage de ne pas les sortir et en fait, tout s’est fait pas dans les règles de l’art. Je ne suis pas allé dans des grands studios, j’ai tout fait petit à petit chez moi, j’ai fabriqué artisanalement ce disque bout par bout avant le travail avec mon ingé son. Je trouvais cela par conforme et il me disait que ce n’était pas grave, qu’il fallait que je continue car il trouvait que ça sonnait différemment et qu’il y avait une vraie personnalité. Il m’a donné confiance, j’ai continué dans cette voie mais rien n’était conforme et je l’ai certifié dans le titre de l’album.

De quoi parles-tu sur « Certifié Non Conforme » ?

Ces nouvelles chansons parlent de plein de choses différentes. Le premier extrait de l’album s’intitule « Tout C’Qui Me Ressemble » et c’est un constat pour assumer ce que l’on est et faire ce qui nous ressemble. « Lisa » parle du burn-out mais c’est une chanson positive. « Humain Comme Vous » parle du regard de l’autre sur les personnes handicapées. « Mes Derniers Pas » est une chanson d’un père à son fils et le père dit à son enfant qu’il espère qu’il s’occupera de ses derniers pas comme lui s’est occupé de son fils pour ses premiers. « Ma Toile » parle des réseaux sociaux qui font du bien et qui évitent la solitude et l’isolement...

Rencontre avec Alain Filippi à l’occasion de la sortie de son nouvel album !

Retrouve-t-on un fil rouge dans ce disque ?

Au niveau des textes, non même si on me dit souvent que ce sont des textes positifs. Musicalement ; en revanche ; il y a un fil rouge. J’ai voulu faire quelque chose d’acoustique avec ma guitare et quelques claviers électroniques.

Tu devais avoir pas mal de chansons écrites par ce second pas discographique ; comment s’est fait le choix des titres ? Le live a-t-il été déterminant ?

Tous les titres n’ont pas été rodés en public mais « Lisa » ou « Tout C’Qui Me Ressemble » ont été joués sur scène bien avant l’album car je voulais les tester. Cela m’a permis de voir l’impact de ces titres. Ma plus grande récompense est de voir les gens se lever, danser et chanter mes chansons alors qu’ils ne les connaissaient pas et c’est ce qui s’est passé avec celles-là. Je me suis dit qu’il fallait absolument les mettre sur l’album. C’est vrai que j’avais beaucoup de titres pour cet album mais j’en ai testé que quatre ou cinq en live.

Es-tu plus un homme de scène ou de studio ?

Au départ, je suis plutôt un homme d’écriture. J’aime tout ce qui est habillage et arrangements mais la technique et la période du mixage, ce n’est pas mon truc. Je donne mon avis mais je préfère me remettre à mon ingé son. La scène, c’est autre chose, j’aime bien ça car il y a un échange énorme avec le public et ça me plait beaucoup.

Rencontre avec Alain Filippi à l’occasion de la sortie de son nouvel album !

Puises-tu principalement tes influences dans la chanson française ?

Oui, j’aime l’écriture de grands noms de la chanson française comme Souchon, Goldman, Aznavour, Cabrel. C’est une inspiration car cela m’a montré que c’était faisable d’écrire en français et d’écrire intelligemment. Musicalement, j’écoute plein de choses ; de la musique Française, du Rock FM, Elton John, Calogero, …J’aime les chansons populaires dans le bon sens du terme tout comme la variété.

Quels sont tes prochains projets ?

« Certifié Non Conforme » vient de sortir et un premier clip va arriver prochainement. Le 28 juin, je jouerai pour Le Point Rose à Marseille et c’est une date qui me tient beaucoup à cœur. J’ai écrit la chanson « Je Suis » pour l’album de cette association. Des premières parties et des dates devraient se planifier cet été et à partir de la rentrée. Je prévois de faire quelques dates à Paris afin de venir présenter l’album.

Commenter cet article