Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec le groupe Dissonant Nation lors de leur venue au MaMA à Paris !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Christophe Crenel

Photo Christophe Crenel

Comment s’est formé Dissonant Nation ?

Lucas : Je suis à l’origine du projet qui a commencé à la fin du lycée. J’avais l’envie de faire des compositions originales car à cette époque, je faisais surtout des reprises. Par le biais d’une petite annonce, j’ai rencontré deux musiciens qui ne sont pas Simon et Loïc mais Loïc a rejoint le groupe assez tôt à la basse et nous avons sorti dans la foulée un premier EP qui nous a permis de faire pas mal de dates et cela nous a donné encore plus l’envie d’écrire. Notre premier album a vu le jour en 2013 et c’est à ce moment-là que Simon a rejoint le groupe à la batterie car Mathieu le batteur original a préféré poursuivre ses études dans les beaux-arts.

Diriez-vous que votre son a évolué depuis « We Play We Are » ?

Simon : Oui car nous avions envie pour cet album d’élargir un peu notre palette sonore afin d’arriver à des styles plus Pop, plus Electro et plus dansants selon les morceaux même si nous voulions garder notre veine Rock.

Lucas : Cela a beaucoup évolué entre les deux albums. Nous avons fait un break après la tournée du premier album, nous nous sommes consacrés à l’écriture de nouvelles chansons et nous avons écouté de nouvelles choses comme LCD Soundsystem et Phoenix. Pour ce nouvel album, nous sommes allés plus vers des horizons Indie et Electro.

Photo Christophe Crenel

Photo Christophe Crenel

Quel a été l’envie principale sur « Agitato Charismatic » ?

Lucas : Ça a été l’envie de faire toujours une musique assez instinctive et directe. C’est un peu notre marque de fabrique. On aime bien le format hit que l’on retrouve sur chaque titre.

Que ce signifie le titre de votre album ?

Lucas : Nous aimons bien ce terme car agitato fait référence à la musique classique et charismatic va plus nous représenter nous sur scène. C’est également un clin d’œil à Beck qui avait écrit ce terme sur la partition de l’un de ses morceaux.

Le premier extrait « Back In The 80’s » donne-t-il le ton de votre nouvel album ?

Lucas : « Back In The 80’s » donne le ton car il mélange un peu tous les styles présents dans l’album. Il y a un côté Rock mais aussi un côté Pop et on y retrouve des machines même si elles sont discrètes.

Simon : On pourrait dire que ce morceau fait la transition. Ce n’est pas le plus Poppy ni le plus Electro, « Back In The 80’s » reste Rock dans l’esprit.

Lucas : Il y a quelque chose de très second degré dans ce morceau qui commence par i’m back. On annonce notre retour avec ce titre.

Photo Christophe Crenel

Photo Christophe Crenel

De quoi parle « Agitato Charismatic » ?

Lucas : Nous parlons de soirées Rock que nous avons pu vivre, il y a un titre qui parle de JFK car nous considérons que c’est un peu de la Pop culture, il y a des histoires d’amour qui tournent mal, des histoires de drogue dans « Addict » où le personnage dit qu’il est accro à une femme, il y a beaucoup de chansons festives dans cet album.

Pourquoi avoir abandonné le Français dans l’écriture ?

Simon : Ce n’est pas tant que nous avons voulu arrêter le Français que d’avoir écrit tout simplement les morceaux en Anglais. Lucas n’avait pas envie de se forcer à écrire dans l'une ou l’autre langue. C’est selon les humeurs car il écrit dans les deux langues et pour cet album, nous n’avons gardé que les morceaux en Anglais.

Lucas : Nous sommes vraiment sur un album qui peut s’écouter en soirées, en before ou même dans les clubs et c’est vrai que l’Anglais apporte quelque chose de plus universel. L’Anglais est également un retour aux sources du tout début du groupe.

Quel titre représenterait le mieux l’énergie de votre nouvel album ?

Simon : Je trouve que « Who Killed The President » est un morceau assez emblématique de ce nouvel album. Il est Rock, il est dansant, il a quelques machines et quelques synthés, il illustre pas mal l’album. (Choix validé et partagé par Lucas et Loïc)

Photo Christophe Crenel

Photo Christophe Crenel

« Agitato Charismatic » a toutes ses chances en Angleterre notamment, des concerts sont-ils prévus hors de France ?

Lucas : Nous aimerions beaucoup, nous y avons réfléchi, ce n’est pas encore prévu mais nous allons essayer de nous produire hors de France. Nous avons déjà joué en Suisse, en Belgique et la Slovaquie.

Simon : Nous avons eu l’occasion de jouer dans ces pays peu après la sortie du premier album et ça nous a donné envie d’y retourner. Ca a été une expérience très enrichissante que ce soit avec le public ou avec les techniciens.

Que mettriez-vous en avant chez Dissonant Nation ?

Lucas : Je mettrais en avant l’aspect scénique. Nous avons beaucoup travaillé le show et cela se rapproche beaucoup du disque en termes de qualité. Les machines présentes sur l’album se transforment en batterie sur scène et j’invite vraiment les lecteurs à venir nous voir en live car c’est vraiment notre force. (Choix validé et partagé par Simon et Loïc)

Commenter cet article