Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Baxter Dury à l’occasion de la sortie de son nouvel album !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Tom Beard

Photo Tom Beard

Diriez-vous que les paroles de « Miami » résument bien l’état d’esprit dans lequel vous étiez au moment de la composition de votre nouvel album ?

Je dirais que cela dépendait des moments car pour moi, l’écriture est très spontanée alors parfois j’étais heureux et parfois, j’étais triste.

Pouvez-vous nous dire pourquoi avoir planté le décor dans cette ville en particulier ? On dit que Las Vegas est la ville du péché ; Miami serait-elle la ville du chagrin ?

Ce n’est pas tant la ville de Miami en elle-même. En fait, j’ai créé un personnage qui utilise Miami comme un nom. Il y a une partie fictive, il y a de la désillusion dans ce titre et Miami symbolise quelqu’un qui va mal.

Diriez-vous que « Prince Of Tears » est votre album le plus sombre ?

Je ne dirais pas cela car il n’est pas si sombre. Certes, c’est un album triste mais la tristesse n’est pas nécessairement de la noirceur.

Photo Tom Beard

Photo Tom Beard

Pouvez-vous nous en dire plus sur les thèmes principaux de votre nouvel album ?

C’est un disque honnête qui aborde des sujets personnels et émotionnels. Je parle notamment du fait de grandir et du fait d’être perdu.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les visuels qui illustrent l’album ?

On me voit en costume blanc marchant à travers des dunes dans un désert au Maroc. Il n’y a pas tant de symbolique que cela. Nous avons fait ces photos tout simplement car cela rendait bien.

Le titre « Porcelain » est chanté par une femme ; est-ce une sorte de réponse à « Miami » ?

« Porcelain » est interprété par Rose Elinor Dougall qui a fait partie du groupe The Pipettes et qui a sorti un second album solo cette année. « Porcelain » n’a pas de connexion avec « Miami », il n’y a pas de fil rouge entre ces deux chansons. Ces chansons ont été écrites à deux périodes bien différentes et comme Rose interprétait magnifiquement « Porcelain », je l’ai choisi tout simplement.

Photo Tom Beard

Photo Tom Beard

Avez-vous envoyé votre nouvel album à la personne qui vous a inspiré ce disque ? Si oui, quel a été son retour ?

Oui, bien sûr. Je crois que les gens sont flattés quand on passe du temps à créer quelque chose à propos d’eux. Dans ce cas présent, je pense qu’il y a eu un mélange de flatterie et de douleur.

Est-ce que « Prince Of Tears » a été une étape nécessaire pour vous afin d’aller de l’avant ?

J’espère que oui et je le pense sincèrement mais ce n’était pas une thérapie pour moi.

Comment résumeriez-vous cet album ?

Assez bon, n’est-ce pas ?

Un remix de « Miami » réalisé par Parrot & Cocker est disponible. Seriez-vous intéressé par le fait de sortir un album entier de remixes ?

Pour être honnête, il y a des raisons commerciales à faire un remix mais en dehors de cela, non, ça ne m’intéresserait pas de faire remixer tous mes titres afin de les regrouper sur un disque.

Photo Tom Beard

Photo Tom Beard

Que direz-vous à un homme qui serait dans la même situation que celle dans laquelle vous étiez durant le processus de création de « Prince Of Tears » ?

Je dirais que chaque situation diffère en fonction de la personne mais je lui souhaiterais tout simplement bonne chance en lui disant qu’il peut surmonter cela !

Quels sont vos prochains projets autour de l’album ?

Une tournée va débuter dès le 29 novembre à Londres au Koko, je reviendrais à Paris le 1er décembre au Trianon et des dates sont déjà prévues en 2018 en Angleterre, en France, en Suisse et en Belgique. Ne ratez pas le clip de « Prince Of Tears » qui vient juste de sortir, je le trouve brillant !

Commenter cet article