Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec le tandem Johnny Johnny !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Marine Billet

Photo Marine Billet

Pouvez-vous vous présenter chacun votre tour à nos lecteurs ?

Feed : Je suis musicien et compositeur depuis un bon moment maintenant et j’évolue professionnellement parlant dans la musique depuis 10 ans. Je suis originaire de Saint-Étienne mais je me suis frotté au milieu Parisien pendant 4-5 ans avant de retourner y vivre car je trouve que la vie est plus douce là-bas.

Maryvette : Je suis chanteuse, je compose avec Feed et je joue un peu de piano. J’habite à Paris et c’est d’ailleurs dans cette ville que nous nous sommes rencontrés tous les deux il y a quelques années. Je travaille dans la musique en tant que professionnelle depuis 6 ans maintenant.

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Avez-vous décidé de faire de la musique ensemble immédiatement ?

M : J’ai rencontré Feed à un concert de Sliimy avec qui il jouait. J’ai adoré ce concert et en voyant Feed joué de la grat et par rapport à son allure, j’ai cru qu’il était Anglais. A l’époque, je cherchais un guitariste pour mon projet musical. Je suis allée le voir et j’ai amorcé le dialogue avec mon accent tout pourri en Anglais avant de me rendre compte qu’il était Français (rires). Nous sommes restés en contact et nous nous sommes recroisés dans l’année qui a suivi.

F : Je lui ai demandé si ça la branchait de faire des titres et comme elle était ok, on y est allé tout doucement sans aucune prétention ou projet défini.

: De ce travail à la cool sont nés des titres et nous nous sommes dits qu’ils étaient pas mal.

: La mayonnaise a bien pris.

Photo Clemclé

Photo Clemclé

Pourquoi Johnny Johnny, est-ce un hommage à Jeanne Mas ?

F : En fait, Johnny Johnny vient d’une reprise de « Fais-Moi Mal Johnny » de Boris Vian que nous chantions en live. Nous adorons cette chanson et quand il a fallu trouver un nom pour le groupe, Johnny Johnny est venu assez simplement.

: Nous ne savions pas pour Jeanne Mas, nous l’avons appris après (rires).

Quel cocktail musical servez-vous aux auditeurs ?

F : Je te dirais que nous sommes entre la chanson française et la Pop Française. Sans aucune prétention, notre musique se trouve quelque part entre Gainsbourg, les Rita Mitsouko et Niagara. C’est plutôt pas mal comme références !

Comment présenteriez-vous « Sex On The Beach » ?

: Il y a plein de doubles sens. Ce titre reste très sensuel et la musique a même un rythme un peu sexuel. Les paroles ont une connotation très langoureuse dans la bouche de Maryvette. En parallèle, il y a un côté fun dans ce titre mais il y a beaucoup de sexe là-dedans.

M : C’est l’été, les vacances, le soleil et « Sex On The Beach » est pas mal inspiré de Gainsbourg.

Rencontre avec le tandem Johnny Johnny !

Pouvez-vous nous en dire plus sur le clip illustrant ce morceau ?

: Pour le clip, cela a été complètement fou. Nous nous sommes associés au producteur Alain Dib qui possède Satellite My Love une boite de pub basée sur Paris. J’ai parlé de ce titre à Alain en lui disant que nous voulions quelque chose de frais et de fou.

: Il nous a proposé quelque chose d’encore plus fou que ce qu’on pensait !

: Il nous a dit que nous allions tourner en Bulgarie avec des gladiateurs dans une arène. Il nous a proposé un scénario, nous avons retouché des petites choses avec lui et on a trouvé ça génial. Alain est vraiment un amour et il nous a fait un super clip.

« Los Angeles » est-il un moyen de présenter toutes vos influences ?

: « Los Angeles » a une histoire particulière. Ce titre a été créé et enregistré en un après-midi. C’est pour cela qu’au niveau sonore, il y a un état brut de l’ordre de la maquette. Pour le clip, c’est notre auteur qui nous a dit que nous devrions prendre des images de nos références sur Youtube et ça a bien collé. Il y a tous les Johnny du monde dans cette vidéo.

: Il y a toutes nos influences et toutes les personnes que nous apprécions. Ce titre est vraiment tout simple.

: Nous voulions garder une certaine douceur dans la mélodie et présenter tout ce que nous aimons.

Photo Séverin Photography

Photo Séverin Photography

Que préparez-vous pour les mois à venir ?

: Nous préparons un EP qui sortira très prochainement. Nous sommes sur la fin du mixe et sur les séances photos qui accompagneront la sortie de l’EP.

: Nous avons d’autres « cartouches » derrière l’EP mais nous allons voir comment le public accueil l’EP. Nous ne voulions pas tout dévoiler afin de garder quelques surprises…

De quoi allez-vous parler dans vos textes ?

F : Nous parlons essentiellement d’amour sous toutes ses formes avec un petit côté acide.

Est-ce que vous présentez déjà Johnny Johnny sur scène ?

M : Oui et je te dirais que le projet Johnny Johnny est né quasiment sur scène car nous avons fait une quinzaine de premières parties de Julien Doré sur sa tournée « Love ». Le 16 septembre dernier nous étions en première partie de Benjamin Biolay et de Chiara Mastroianni pour leur projet Home au Festival Des Vendanges Musicales.

Photo Anna Giraud

Photo Anna Giraud

Avez-vous des projets individuels en parallèle à Johnny Johnny ?

M : Je chante dans d’autres projets et je suis acrobate aérienne. Je me produis en Europe dans des spectacles de théâtre contemporain où j’évolue en chantant sur des structures à 40 mètres de hauteur.

: Je travaille avec d’autres artistes sur des chansons et/ou je les accompagne sur scène. Pour gagner sa vie dans la musique, tu es obligé de faire plein de choses et d’être multicartes.

Commenter cet article