Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre au Platine Hôtel avec Ajeya une chanteuse atypique et très talentueuse !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre au Platine Hôtel avec Ajeya une chanteuse atypique et très talentueuse !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Ajeya et cela veut dire invincible en Hindi. J’ai créé ce personnage car je n’aimais pas celle que j’étais devenue. Ajeya est une version améliorée de moi-même. Je suis auteur, co-compositeur, interprète et j’ai étais été mannequin également. Je fais de la Néo Pop car j’aime mélanger imaginaire et réalité.

T’es-tu toujours destinée à la musique ?

Non, pas du tout, la musique est arrivée dans ma vie par hasard.

Quel a été le déclic alors pour te lancer dans la chanson ?

Il a fallu que je rencontre une personne qui est devenu mon producteur. C’est lui qui a découvert ma voix. Avant cela, je chantonnais comme tout le monde et je grattais un peu sur ma guitare mais je ne me destinais pas du tout à faire carrière. C’est lui qui m’a dit que je devrais essayer de faire ça sérieusement afin de voir ce qu’il en ressortirait. De manière extrême, quand j’ai eu cette conversation, je me suis rasé la tête le lendemain et je me suis dit que j’avais la chance de faire quelque chose de positif pour moi et qui allait me faire avancer. Cela a été le début d’une nouvelle vie pour moi.

Rencontre au Platine Hôtel avec Ajeya une chanteuse atypique et très talentueuse !

Pourquoi avoir pris « autant de temps » entre tes deux premiers singles ?

Je te dirais que mon premier vrai single est « De Quoi J’Ai L’Air ». Je pense que nous avons sorti « Parisienne » sur un coup de tête. Je dois dire que je fais les choses instinctivement et que je ne suis vraiment pas dans une campagne de marketing autour de ma musique. Nous avons eu cette idée et nous avons mis ce titre sur Itunes, cela s’est fait tout simplement. Je vis vraiment au jour le jour et je n’anticipe rien.

Que racontes-tu dans « De Quoi J’Ai L’Air » ?

C’était important pour moi de commencer réellement par ce titre car il raconte l’histoire d’une fille qui vit comme un outsider. Comme tu as pu le voir dans le clip, elle change d’apparence, elle embrasse son mal-être et elle le dompte. Elle se demande toujours de quoi elle a l’air car elle est prisonnière du regard des autres. Je trouvais ce thème intéressant car c’est quelque chose que j’ai vécu et je pense que plein de personnes ont expérimenté la même chose.

Quel souvenir gardes-tu de ton premier clip ?

Je te dirais que ce tournage a été génial. Le clip a été tourné dans un château en région Parisienne. C’est important pour un artiste de se sentir soutenu et entouré par une équipe. J’avais écrit le scénario de ce clip et ensuite, une boite de production est venue structurer les choses. Je suis très contente du résultat et mes idées ont été respectées.

Rencontre au Platine Hôtel avec Ajeya une chanteuse atypique et très talentueuse !

La version acoustique sur Youtube va-t-elle être disponible en digital ?

Je ne pense pas mais on ne sait jamais. J’ai voulu proposer cette version alternative afin que les auditeurs restent concentrés sur les mots. J’avais vraiment besoin de me montrer à nu sur cette version dépouillée. J’ai voulu faire les choses de manière simple et spontanée pour que l’on comprend bien le message.

Peux-tu nous donner la signification de tes tatouages ?

J’en ai plein effectivement ! J’ai le logo de Marilyn Manson de tatoué à l’intérieur de mon coude car c’est un artiste qui m’a accompagné tout au long de ma vie, j’ai énormément d’affection pour lui et je te dirais qu’il me touche par sa sincérité. J’ai également un oiseau de foudre qui déborde sur mon poignet. C’est un symbole Amérindien qui pour moi représente le côté paradoxal de la vie entre le chaos et les moments positifs. Cet oiseau vient distingue l’équilibre entre les deux et il fait un peu la balance. Cela correspond à ma façon de voir les choses. J’ai aussi la description du projet Ajeya de tatoué à l’intérieur du bras. Ce tatouage est la définition de la complexité, il y a la pluie et la tempête mais il y a aussi le fait de transformer cette tempête en quelque chose de positif grâce à la musique. Je te dirais que c’est pour cela que mes thèmes sont plutôt Dark mais que j’essaie d’en faire autre chose.

Rencontre au Platine Hôtel avec Ajeya une chanteuse atypique et très talentueuse !

Dans tes références musicales, on cite justement Marilyn Manson et Lady Gaga, c’est très éclectique…

C’est vrai que je ne suis pas attachée à un genre musical et que si un artiste ou même une chanson me touche, je peux devenir fan. Il s'avère que les artistes que j’aime ont un truc en commun et je pense partager cela avec eux. On sait que le soleil brille mais on n’en voit que les rayons.

Que peux-tu nous dire sur ton premier album ?

Mon premier album est encore en préparation mais il sortira courant 2018. Je peux te dire que ce sera un album autobiographique.

Rencontre au Platine Hôtel avec Ajeya une chanteuse atypique et très talentueuse !

De quoi vas-tu parler dans tes textes ?

Cet album va parler des thèmes qui m’interpellent comme le mal-être, la peur de vivre, la peur d’avoir des remords et celle de passer à côté de sa vie. Je vais parler du fait d’avoir peur d’être bloqué dans une vie que l’on n’a pas décidé. Avant de faire de la musique, j’étais un peu dans cette situation et la vie que j’avais ne me convenait pas du tout. Mon premier album va parler de tout ce que je n’ai pas pu dire depuis que je suis née.

La scène est-elle prévue pour bientôt ?

Non mais j’espère que cela va venir vite car la scène est l’endroit où je peux être le plus proche de mes fans. J’espère vraiment que nous allons nous connecter et ne jamais se lâcher !

Commenter cet article