Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Florian vous présente son premier single et ses projets !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Irwin Barbé

Photo Irwin Barbé

Peux-tu te présenter à nos lecteurs et nous dire quels ont été tes premiers pas dans la musique ?

Je m’appelle Florian, je suis auteur, compositeur et interprète et je viens de Caen en Normandie. Je fais de la musique depuis mon plus jeune âge car j’ai toujours baigné dedans puisque mon père faisait de la guitare, mon grand-père était professeur de trompette au conservatoire et il jouait dans les bals avec ma grand-mère. Dès que j’ai su écrire un peu, j’ai commencé l’écriture de chansons. En grandissant, j’ai fait partie de plein de groupes, j’ai joué dans les MJC et dans les fêtes au lycée. J’ai eu l’opportunité de faire des premières parties et la chance d’être repéré sur Internet par le producteur Skalpovich qui m’a fait rencontrer ma maison de disque et grâce à qui je peux préparer mon premier album.

Comment est né ton premier single « Elle Voulait De L’Or » ?

J’ai eu la chance de faire pas mal d’ateliers d’écriture et notamment en milieu carcéral. Dans les maisons d’arrêt et dans les centres de détention, tu rencontres des personnes qui ont des histoires incroyables. L’un des prisonniers m’a particulièrement marqué, il a vécu cette histoire à la Bonnie & Clyde et il s’est retrouvé derrière les barreaux. Son histoire m’a inspiré cette chanson. Je trouvais son histoire assez belle, tu sais que tu fais des bêtises pour ta bien aimée mais comme tu es amoureux, tant pis tu les fais et advienne que pourra.

Florian vous présente son premier single et ses projets !

Comment décrirais-tu ton univers musical ?

J’ai essayé de faire quelque chose de nouveau même si on sent un peu mes influences. Au niveau des textes, j’ai un côté très chanson Française car c’est ce qui a bercé mon enfance. Au niveau des instrus et des mélodies, il y a un côté plus urbain et Electro. C’est ce mixe de tout cela qui fait mon son et j’espère pouvoir tracer mon propre sillon.

Peux-tu nous parler du clip qui illustre « Elle Voulait De L’Or » ?

Nous avons tourné le clip dans le Sud de la Corse du côté de Bonifacio. Je voulais vraiment un clip qui illustre le propos avec cette sorte de cavale dans le maquis. Nous avons eu beaucoup de chance car il y a eu trois jours de tempête à Bonifacio et cela a complètement modifié les paysages. Dans les images, il y a des endroits que même les Corses ne reconnaissent pas tant les vagues étaient impressionnantes dans les plans aquatiques. Felicia la danseuse qui incarne ma Bonnie a été une belle rencontre, elle apporte une touche de douceur dans ce clip réalisé par La Sucrerie.

Ton premier clip est très cinématographique et en plus d’assurer vocalement, tu assures devant la caméra…Aimerais-tu développer le côté acting ?

Oui, pourquoi pas si le projet est intéressant et que je me sens à l’aise dedans. J’aime bien évoluer et explorer plein de choses artistiquement parlant.

Florian vous présente son premier single et ses projets !

Peux-tu nous en dire plus sur ton premier album ?

Je ne sais pas du tout quand est-ce que mon premier album sortira mais je peux te dire qu’il y aura douze chansons dessus et que l’on y retrouve un peu tout ce que j’aime. Je voulais me présenter au public avec « Elle Voulait De L’Or » car ce morceau représente bien ce qui va arriver. Dans l’album, il y aura des chansons presque acoustiques, je vais jouer du ukulélé sur un titre, il y a également des morceaux avec du gros son.

De quoi vas-tu parler sur ton premier album ?

Ce premier disque va parler de ma vie, de ce que je peux ressentir et de mes expériences passées. Je vais notamment aborder ma relation avec ma mère sur titre car ce n’est pas toujours facile pour une maman d’avoir un fils musicien, les mères souhaitant quelque chose de plus stable pour leurs enfants. Je parle aussi de la maladie d’Alzheimer dont souffrait ma grand-mère et du sens de la vie.

Florian vous présente son premier single et ses projets !

Baptiser ton premier album « Nuit Blanche » ; est-ce parce que l’inspiration te vient principalement la nuit ?

Oui, c’est un peu ça. Souvent, je fais plein de choses dans ma journée, je suis crevé, je me pose, je me dis que je vais enfin dormir et c’est à cet instant qu’une idée et du coup, je me relève et j’écris. J’essaye de me discipliner en me disant que je vais bosser mes chansons le lendemain matin mais l’inspiration vient moins bien. Le déclic se fait juste avant de m’endormir et cela enclenche souvent des nuits blanches. Il y aussi le fait que j’ai mis pas mal de temps à finaliser ce disque et que du coup, j’ai beaucoup cogité dessus la nuit.

Des collaborations sont-elles à prévoir ?

Il n’y aura pas de duos sur l’album. Pour l’instant, je commence tout juste. J’ai la chance d’avoir été repéré par un producteur mais je pars de zéro. Tout ce qui m’arrive maintenant est très nouveau.

Florian vous présente son premier single et ses projets !

Qui retrouve-t-on dans des influences musicales ?

Il y a vraiment deux phases, ce qui m’a bercé et ce qui nourrit mon écriture. Je te dirais que c’est à l’ancienne (rires). Dans la voiture de mon père, j’ai été bercé par Renaud, Goldman, Berger, Brassens et toute cette plume là que j’admire. Musicalement, je suis passé de ces artistes au Hip Hop. « 36 Chambers » du Wu-Tang est le premier disque que j’ai dû acheter. J’écoute toujours pas mal de Hip Hop mais de nos jours tout est mélangé. Actuellement, je te citerais Major Lazer et Bruno Mars.

Commenter cet article