Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Jikaëlle à l’occasion de la sortie de son second album !

Publié le par Steph Musicnation

© Bernard Léchot

© Bernard Léchot

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Jikaëlle, je viens du Val-de-Marne, je suis auteur, compositeur et interprète et je joue de la guitare.

Quel est ton parcours musical ?

J’ai commencé à jouer de la guitare vers 14 ans, mais c’est quelque chose que je gardais pour moi et mes copines ! C’est à partir de mes 18 ans et suite à une rencontre à Paris avec Bernard Léchot, un musicien suisse, que je me suis lancée dans la musique plus sérieusement. J’ai sorti un premier album intitulé « Evasions » (2014) et je viens de sortir le second baptisé « Evidences ». Pour les deux albums, nous sommes passés par des sites de financement participatif.

Que s’est-il passé entre la sortie de ton premier album « Evasions » et celle du second « Evidences » ?

Il s’est passé trois ans et durant ce temps, j’ai pu faire pas mal de concerts. Certains morceaux du second album ont été ainsi rodés sur scène, afin qu’ils trouvent leur forme et que nous puissions vraiment nous rendre compte de ceux qui nous plaisaient le plus, et voir s’ils passaient bien auprès du public.

© Bernard Léchot

© Bernard Léchot

Pourquoi ton second album n’est pas disponible sur les plates-formes de téléchargement ?

Le premier y est mais pas le second… Malheureusement, à cause des téléchargements et du streaming, le disque est en train de mourir. Mais nous avons voulu pourtant passer par l’objet, parce que c’est un tout : il y a le graphisme, les photos, les textes des chansons. Nous avons donc tenu à faire un bel objet ! Pour le moment, « Evidences » est en vente exclusivement sur mon site, sur celui de Bernard et lors de mes concerts… mais je me ferais une joie de l'envoyer aux radios souhaitant en diffuser quelques titres !

As-tu travaillé de la même façon pour tes deux albums ?

« Evidences » a été fait avec une démarche inverse, par rapport à « Evasions ». Pour le premier, nous avions d’abord enregistré les morceaux avant de faire la scène, alors que pour « Evidences », nous avons commencé par tester certains morceaux sur scène de manière acoustique, guitares et voix. Mon premier album est plus orchestré, alors que le deuxième est resté plus proche des versions acoustiques que nous faisons sur scène. Par ailleurs, les textes et les musiques du premier album avaient pour la plupart été co-écrits avec Bernard. Cette fois-ci, j’ai quasiment écrit la totalité des textes et des musiques de mon deuxième album, et Bernard, comme pour le premier, a tout orchestré.

© Bernard Léchot

© Bernard Léchot

Peux-tu développer le titre de ton deuxième album ?

Pour moi, il y a un lien entre les deux albums. « Evasions » et « Evidences » sont des mots uniques, au pluriel, et c’est volontaire. Ces deux albums sont différents mais il y a une continuité dans les thématiques. Parmi mes évidences, il y avait le fait de réaliser un deuxième album avec Bernard. Mais aussi de faire participer des musiciens que j’ai rencontrés. En plus de Bernard Léchot, il y a la chanteuse camerounaise Sanzy Viany qui chante la deuxième voix sur « Te Toucher », Erwan Mouly au cajón et à la flûte, Etienne Frenk au violoncelle, Mélody Génadinos au violon, Morgoran à la guitare acoustique et aux chœurs et même la participation de mon cousin Adrien aux choeurs d'un titre.

Que retrouve-t-on dans tes textes ?                

Mes thèmes principaux restent les voyages, l’amour, vu sous différents angles, l’amitié et les rencontres. Par exemple, dans le titre « Sarah », je parle de ma rencontre marquante avec une jeune fille sourde. Comme tous les auteurs, je te dirais qu’il y a toujours une part de réel et de fictif. Un rien peut m’inspirer ! Par exemple, dans mon premier album, il y avait « Danser Les Bougies », chanson née d’une panne d’électricité et « Page Blanche », qui traite de la difficulté d’écrire. Sur mon deuxième album, j’ai mis en musique un rêve que j’ai fait pas mal de fois ; ce titre s’intitule « L’Inconnu ». De manière générale, je fais des chansons volontairement légères, en apparence en tout cas. Je ne fais pas vraiment de chansons « engagées » : nous vivons dans un monde où nous avons besoin de légèreté. J’ai envie d’apporter une petite bulle d’évasion au public.

© Bernard Léchot

© Bernard Léchot

Le premier titre mis en images de ton nouvel album est « D’Autres Saisons » ; peux-tu nous en dire plus sur ce choix et sur le tournage ?

J’ai composé ce titre peu de temps après la sortie de mon premier album. Bernard en a fait l’orchestration avec notamment une deuxième guitare qui a apporté quelque chose d’encore plus mélodique. Sur scène, ce titre passe très bien, nous avons eu beaucoup de retours positifs. Nous avons tourné le clip en Suisse et c’est Didier Varrin qui avait déjà réalisé le clip illustrant « Un Jour Différent » qui l’a mis en images. Nous avons tourné très simplement, avec un fond vert. J’ai procédé à de multiples changements de chemises… et pour Didier, le gros travail a eu lieu au montage, pour que mes transformations s’intègrent à des fonds incrustés, avec une ambiance de « forêt magique » !  Nous avons voulu faire quelque chose d’un peu décalé, étonnant.

Peux-tu nous présenter Bernard Léchot ?

J’ai rencontré Bernard en décembre 2011 lors d’un stage de doublage de voix. Pour moi, c’était un cadeau d’anniversaire car j’avais toujours voulu m’essayer à cette technique. Bernard, lui, faisait déjà de la voix off en Suisse. Lors de ce stage, il était le plus âgé et moi la plus jeune, mais le courant est tout de suite très bien passé. Nous avons très rapidement parlé musique, car Bernard a publié plusieurs albums. Quand il est rentré en Suisse, nous sommes restés en contact via les réseaux sociaux. Nos échanges m’ont très rapidement donné envie de me remettre à la guitare, que j’avais un peu laissé de côté. Je lui ai envoyé pas mal de reprises et un jour où je m’ennuyais, il m’a dit que je n’avais qu’à écrire une chanson… J’ai donc écrit ma première chanson, « Pas Le Temps », avec les quelques accords que je connaissais à l'époque. Il m’a aidé sur la reformulation et quelques jours après, il m’a fait la surprise de m’envoyer une base d’orchestration. Tout est parti de là, nous avons continué à deux.  Et « Pas le temps » est d’ailleurs le premier titre figurant sur mon premier album !

© Bernard Léchot

© Bernard Léchot

Fais-tu voyager ta musique hors de Paris ?

Oui, j'aime bien cette idée… Cela fait trois étés que nous jouons dans le Sud de la France, vers Perpignan et Carcassonne. Tout récemment, j’ai joué dans le cadre d’un festival à Fougères. L’accueil a été génial, j’étais seule sur scène devant plus de 200 personnes ! J’ai également joué à Tours mais aussi deux fois en Suisse, à Bienne et à Neuchâtel, au bord du lac !

Par ailleurs, dans le cadre de concours de chanson française, je suis allée en Juin dernier à Douai et j'irai en Moselle le 8 Octobre prochain ! Si vous êtes de la région, n'hésitez pas à venir me soutenir !

Quels sont tes prochains projets ?

Faire vivre ce deuxième album qui vient de sortir. En faire la promotion à travers les médias et les réseaux sociaux. Le clip de « D’autres Saisons »  existe et les images pour « Te Toucher » ont déjà été tournées ! Mais surtout, j’aimerais jouer un maximum, notamment dans des festivals. J’aime partager ma musique avec les gens.

Photo + de talents, Paris

Photo + de talents, Paris

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir en live le 09 septembre au BO ST-Martin ?

Pour l’occasion, nous serons quatre sur scène, alors que notre formule habituelle est de jouer à deux. C’est donc un événement ! Il y aura Bernard à la guitare, Erwan Mouly au cajòn et à la flûte, et Valnèze Tala à la basse. Et nous jouerons pratiquement toutes les chansons du nouvel album. Venez partager un bon moment avec nous ! Je vous invite à venir dans une petite bulle de rêve… le temps d'un concert hors du temps !

Commenter cet article