Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec la comédienne Américaine Francesca Van Horne encore à l’affiche pour deux représentations exceptionnelles à Paris !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Rafael C Pineros

Photo Rafael C Pineros

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Je te dirais que je suis Américaine, auteur, comédienne et productrice. J’ai toujours joué la comédie, dansé et chanté. Je joue actuellement mon one woman show qui raconte ma vraie histoire, celle d’une femme qui a réussi à se sortir d’un mariage toxique en gardant ses jeunes trois enfants. Je te dirais que « Tales From The Trundle (Confessions Sous L’Oreiller) » est une chance pour moi d’aider d’autres personnes à se sortir de mauvaises situations.

J’ai lu dans ta biographie que tu es également prof de yoga diplômé mais aussi sorcière, peux-tu développer pour nous ?

(Rires) Je clarifierais le terme sorcière en te disant que c'est une blague parce que je baigne dans l'énergie magique pour moi-même et pour les autres, mais seulement de manière bénéfique, jamais de façon maléfique. L'univers prend soin du karma, pas moi mais j’ai toujours été attirée par les arts curatifs et en particulier quand je vivais des moments rudes. J’ai beaucoup d’amis qui sont shamans ou guérisseurs. Quand j’ai commencé à me sortir de cette relation négative qu’était mon mariage, j’ai développé un pouvoir qui permet à certaines choses de se manifester simplement par le fait de les dire. Personne d’autre dans ma famille n’a ce don mais je crois profondément que nous l’avons tous en nous.

Rencontre avec la comédienne Américaine Francesca Van Horne encore à l’affiche pour deux représentations exceptionnelles à Paris !

Comment est né « Tales From The Trundle » ?

Ce spectacle est né alors que je dormais dans le trundlebed de ma fille, je crois que vous appelez ça un lit gigogne ou lit tiroir en France. Il faut savoir que quand tu divorces aux Etats-Unis, l’autre personne n’a pas besoin de déménager durant la procédure et j’ai donc dû dormir dans le lit de ma fille durant neuf mois. Je n’avais pas d’autres échappatoires que d’écrire cette histoire et c’est ce que j’ai fait.

Comment nous présenterais-tu ce spectacle ?

J’interprète différents personnages, des femmes et des hommes et certains sont célèbres comme par exemple Harvey Keitel et Bradley Cooper. Tout ce qui est raconté dans ce spectacle est vrai. « TalesFrom The Trundle » n’est pas composé de sketchs en revanche, tout s’enchaine durant une heure et je te dirais qu’il y a un peu de danse. Je suis seule sur scène mais ce n’est pas un monologue.

Photo Jeffrey Smith Georges

Photo Jeffrey Smith Georges

Quels sont les sujets principaux que tu développes dans ton spectacle ?

L’addiction, survivre et aller de l’avant après une mauvaise expérience de couple et faire que ses rêves deviennent réalité.

Dirais-tu que ton spectacle est essentiellement destiné aux femmes ?

C’est un spectacle à propos d’une histoire de femme mais je ne crois pas que ce soit un spectacle destiné uniquement aux femmes car beaucoup d’hommes viennent me voir après les représentations et ils sont touchés eux aussi. Nous avons tous expérimenté dans nos vies des choses difficiles qui nous ont tirés vers le bas.

Si ton spectacle possède un message, quel est-il ?

Celui de prendre tes distances des gens et des situations qui te rabaissent et ne jamais laisser personne voler ta lumière.

Photo Jeffrey Smith Georges

Photo Jeffrey Smith Georges

Pourquoi ne joues-tu pas en Français ?

A l’origine, je voulais le faire mais je ne parle pas assez bien Français voila pourquoi le spectacle est sous-titré mais ce que j’aimerais éventuellement c’est que « Tales From The Trundle » soit interprété par une actrice Française et par d’autres comédiennes dans d’autres pays.

Quelles sont les réactions les plus fréquentes au sortir de ton spectacle ?

Il y a souvent des gens qui pleurent et c’est un moment doux-amer. Des personnes viennent me voir ou m’envoient un mail un peu plus tard pour me dire qu’ils avaient l’impression que je racontais leur propre histoire ou celle d’un de leurs amis ou de leur mère. Mais il y a beaucoup d’humour dans ce spectacle !

Photo Jeffrey Smith Georges

Photo Jeffrey Smith Georges

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te voir sur la scène du Théâtre du Gymnase pour tes deux dernières ce soir et demain ?

J’aimerais beaucoup partager mon histoire avec vous avant de partir pour Londres pour continuer les représentations. Mon spectacle est en Anglais mais il est sous-titré et tout est fait pour que vous puisiez au mieux me comprendre. Le fait de jouer ce spectacle ici à Paris est très important pour moi car cette ville a fait partie de mon processus de guérison. J’espère revenir prochainement à Paris mais également à Avignon et dans d’autres régions de France !

Commenter cet article