Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chanteuse Céline Lenfant vous en dit plus sur son premier album !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Yohann Bertinetti

Photo Yohann Bertinetti

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis auteur-compositeur-interprète originaire de Toulouse. Je chante depuis très longtemps. J’ai commencé par chanter les chansons des autres mais j’ai eu également des groupes de composition où j’écrivais et je composais il y a quelques années.

Comment est né ton premier album ?

J'ai recommencé à beaucoup écrire et composer il y a 3 ou 4 ans. Du coup, j’avais pas mal de chansons dans mes tiroirs et j'ai eu très envie d’enregistrer un album avec toutes ces chansons très personnelles juste pour me faire plaisir. J’ai commencé à faire écouter ces chansons autour de moi à des amis musiciens et artistes ainsi qu'à des pro du milieu et les retours positifs m'ont encouragée à me lancer dans l'aventure. Tout le monde trouvait que ces chansons me ressemblaient, qu’elles étaient fraiches, qu’elles faisaient du bien et qu’elles n’étaient pas formatées. J’ai lancé un financement participatif sur KissKissBankBank l’année dernière et cela a bien marché puisque j’ai atteint 151% de l’objectif et je dois te dire que cela a été une belle surprise pour moi. J’ai fait cet album avec Damien Badey mon arrangeur avec qui je travaille depuis 3 ans et j’ai fait appel à des musiciens qui m’accompagneront sur le live prochainement.

Photo Xavier Excoffon

Photo Xavier Excoffon

Quelle a été ton envie principale sur ce premier pas discographique ?

Je voulais vraiment faire un disque qui me ressemble car j’ai eu des expériences d’enregistrement où j’avais laissé le projet global à d’autres personnes et même si on m’avait fait des choses très bien produites, elles étaient trop mono émotionnelles et trop lisses alors que j’aime la variété dans tout ce qu’elle a de plus beau. J'aime la diversité.

Pourquoi ne pas avoir chanté des titres originaux plus tôt pour présenter ton univers au public ?

J’ai commencé par la danse, le théâtre et le piano. Je chante depuis longtemps et je suis montée très tôt sur scène vers 15 ans dans des orchestres. C’était mon job d’été. J’ai eu un groupe de compositions dans l’Est vers mes 20/25 ans. Nous avons tourné durant 2 ans mais nous n’avons jamais enregistré d’album. La vie a fait après qu’il a fallu que je travaille et j’ai laissé ce projet d’écriture un peu en jachère. J’ai continué à écrire mais je n’avais pas l’équipe pour aller au bout de ce projet.

Photo Xavier Excoffon

Photo Xavier Excoffon

« Toi, Moi » donne-t-il le ton de ton premier album qui sort bientôt ?

C’est une très bonne question car pas du tout mais en même temps cela fait partie des styles musicaux qu’il y a dans l’album que j’ai construit comme une espèce de panière à bonbons. Aucune chanson ne se ressemble à part « Toi, Moi » et « J’Aime » qui sont assez proches dans le côté « fresh » et « chanson d'été ». Dans cet album, il y a des chansons pétillantes, d’autres plus sombres, un morceau lounge, un titre plus Electro, un Disco, un autre qui fait penser à une musique de film…

Pourquoi ce choix de premier single en particulier ?

« Toi, Moi » est la chanson la plus populaire autour de moi. Comme je commence à peine mon projet sous mon nom, le but était de pouvoir entrer en radio le plus rapidement. Par rapport à la période estivale, « Toi, Moi » est frais et il parle de choses positives.

Ton album s’appelle « Etat : Dame », le titre résume-t-il le propos du disque ?

Complètement ! C’est un jeu de mot puisqu’il s’écrit Etat : Dame dans le sens où je m’assume en tant que femme et avec tous ses états d’âme. Je tiens ce titre depuis très longtemps et pour moi, c’était une évidence. J’ai déjà le nom du prochain (rires), j’ai envie de décliner. Dans les thèmes abordés dans « Etat : Dame », on retrouve les câlins sous la couette, la séparation, le choix d’avoir ou pas des enfants, il y a un morceau où je me mets dans la peau de la femme trompée, un autre dans celle de l'amante, il y a un titre où j’ai mon regard d’adulte sur les très jeunes femmes d’aujourd’hui…

Photo Xavier Excoffon

Photo Xavier Excoffon

Que t’a apporté ton passage à Astaffort ?

C’était très chouette. J’avais déjà fait les labos chansons en novembre 2015 sur deux jours. Lors du stage d’écriture sur 10 jours, nous avons écrit une chanson par jour durant les 5 premiers jours et nous les avons présentées devant le jury. J’étais hyper contente car 4 sur 5 de mes chansons ont été retenues. J’ai eu de très bons retours et j’ai fait de très belles collaborations à Astaffort.

Tu viens de Toulouse ; l’illustre Claude Nougaro fait-il partie de ta culture musicale ?

C’est drôle car j’ai découvert Nougaro très tard en fait. Je n’ai pas été bercée par Nougaro. Nous n’écoutions pas forcément de musique à la maison et je me suis donc forgé ma culture musicale au contact de mes copains et par la suite grâce à mes collègues musiciens quand j’ai commencé les orchestres. J’ai commencé à écouter de la musique avec de la Pop et du Rock mais pas forcément de la chanson Française. J’ai écouté Piaf car ma grand-mère l’écoutait. Par rapport à Nougaro, c’est marrant car on m’a fait enregistrer « Nougar Haut » une chanson hommage à Claude il y a quelques années mais cela ne s’est fait car ils ont préféré que ce soit chanté par un homme.

Photo Xavier Excoffon

Photo Xavier Excoffon

Du live est-il déjà prévu pour défendre ton album sur scène ?

Je compte faire un concert de sortie d’album en septembre et j’aimerais beaucoup le faire aux Trois Baudets car c’est une salle que j’adore. Cet été, je vais faire la première partie d’Art Mengo dans le Sud fin juillet. J’aimerais bien présenter mes chansons chez moi à Toulouse également.

Comment te sens-tu à quelques jours de la sortie de ton premier album ?

On passe par tellement de phases dans un projet comme celui-là. Parfois, on trouve que cela ne va pas assez vite…J’ai arrêté de me mettre de la pression pour tout te dire. J’espère que les gens auront la curiosité d’écouter tout l’album car je l'ai constitué comme une balade au cœur des émotions...sans formatage.

Photo Jean-christophe Gutierres

Photo Jean-christophe Gutierres

Quels sont tes prochains projets ?

Le clip du titre « Les Mots Froissés » devrait bientôt arriver. En fait, j’aimerais tourner des clips comme des courts-métrages pour chaque chanson car elles ont toutes leur univers. On m’a proposé des collaborations musicales, j’adorerais mais je n’ai pas le temps pour le moment. Je continue de travailler sur des nouvelles chansons avec mon arrangeur. Peut-être que le prochain album sera très différent…J’ai plein d’autres envies, j'aime bien le cinéma, je fais de temps en temps de la figuration (on verra peut-être mes escarpins marcher dans le prochain Mission Impossible ;) ), j’ai un projet de dessin animé pour lequel j’ai écrit toutes les chansons, mais ma priorité actuelle, c'est de partager mes chansons avec les gens et d'aller à leur rencontre sur des concerts...

Commenter cet article