Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Guéna LG, découvrez son actualité et ses projets à venir !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Guéna LG, découvrez son actualité et ses projets à venir !

Peux-tu revenir pour nous sur tes débuts ?

Malheureusement, il faut remonter à il y a longtemps ! (Rires). J’ai sorti mon premier remix un peu par hasard en 2002. J’ai remixé le titre « Take Me Home » de Sophie Ellis Bextor, ce single a précédé le tube « Murder On The Dancefloor ». J’ai eu la version a cappella, j’ai fait le remix dans mon coin sans trop y croire tout simplement car j’aimais sa voix. Le remix a été envoyé à la maison de disque de l’artiste qui l’a trouvé bon puis dans les clubs et il s’est retrouvé deuxième des classements en France. De là a découlé tout le reste et maintenant, j’ai une soixantaine de remixes à mon actif et des productions depuis 2013. En parallèle à cela, j’ai animé la soirée « Glam As You » dans les années 2000 et je continue à tourner de plus en plus en club.

Tu viens de sortir une version 2K17 de « Think About The Way » le tube d’Ice Mc. Pourquoi ce titre en particulier ?

Il y a plusieurs raisons. Je né en 1979 et j’ai adoré toute la Dance Music de mon adolescence dans les années 90. Certes, cela peut paraître Cheesy mais je trouve que les toplines, les gimmicks, les idées musicales étaient bonnes même si la production n’était pas toujours excellente et que les chanteurs étaient interchangeables. Ces titres-là faisaient du bien, il y avait un côté positif, certains gros titres sont devenus des classiques dont « Think About The Way » qui pour moi est l’un des hymnes de cette période Eurodance. J’aime vraiment bien la voix d’Alexia au point de la suivre par la suite dans sa carrière solo d’abord dans l’Eurodance puis la variété Italienne mais aussi en radio et à la télé. Alexia est assez brillante et elle a toujours bien su rebondir et s’adapter. Je trouvais intéressant également le message politique engagé sous un côté mainstream et commercial dans « Think About The Way » puisque c’est une chanson contre le racisme, sur le fait qu’il faut se poser des questions et regarder les choses différemment. Je trouve qu’aujourd’hui, nous sommes de nouveau en plein cœur de cette actualité-là surtout en ce moment avec les élections. Le titre est resté très actuel au niveau des paroles.

Rencontre avec Guéna LG, découvrez son actualité et ses projets à venir !

As-tu envoyé ta nouvelle version à l’artiste ?

Oui et je n’aurais pas pu la sortir de manière officielle si elle n’avait pas été validée par Robyx le producteur original. J’ai commencé à travailler sur ce remix mais en me disant que j’allais le mettre à disposition comme cela sur Internet en free download. C’était un kif perso. Une fois que le titre est arrivé à maturité et à ce que je voulais qu’il ressemble, je me suis dit que c’était quand même pas mal et que je pourrais le sortir commercialement parlant. J’ai contacté Robyx en lui expliquant ce que je voulais faire, il a beaucoup aimé ma version et il a eu envie de sortir cette version avec moi.

Sur le même principe que « Think About The Way », quels seraient les autres classiques de la Dance Music des années 90 que tu aimerais revisiter ?

Il y en a plein et je pourrais passer un an à tous les revisiter tellement j’ai passé toute ma jeunesse avec ces titres-là. Je te répondrais « Move On Baby » de Cappella que j’ai énormément écouté, « Generation Of Love » de Masterboy que je trouvais très bon, j’aimais bien « Be My Lover » de La Bouche et je te citerais « This Is The Way » d’E-Type car j’adorais la voix de NaNa Hedin avec qui j’avais voulu travailler à un moment donné mais qui hélas a arrêté sa carrière à cause de problèmes de santé.

Rencontre avec Guéna LG, découvrez son actualité et ses projets à venir !

Ce nouveau single annonce-t-il un nouvel EP ou un album ?

Un album non car je pense que sur de l’Electro c’est un format un peu dépassé sauf pour des artistes d’une notoriété certaine. Dans mon cas, je crois que le format EP est plus légitime. Maintenant, les gens consomment la musique en streaming, single après single et il n’y a plus de véritable volonté d’écouter des albums en profondeur. Je suis quelqu’un d’assez lent dans la création et personnellement, l’EP me va mieux car il me permet d’aller plus vite. Je ne sortirais jamais rien si je devais me focaliser sur 12 titres (rires). Un nouvel devrait arriver pour la rentrée, j’ai déjà des titres de prêts.

Penses-tu déjà à ton prochain single ?

Oui, il est déjà enregistré. Ce nouveau single va s’intituler « Under The Sun » et il sera en featuring avec Gravitonas avec lesquels j’avais collaboré sur « Brighter ». Nous avons enregistré le titre il y a un bout de temps à Paris. « Under The Sun » est né principalement avec Andreas en une matinée. J’ai travaillé sur ce titre également avec Amir Afargan. Nous avons fini l’enregistrement des voix en Suède. Pour tout te dire, « Under The Sun » était prêt avant « Think About The Way » mais je trouvais ça couillon de le sortir en plein hiver.

Rencontre avec Guéna LG, découvrez son actualité et ses projets à venir !

Tu as collaboré par le passé avec le chanteur Bryan Rice. Comment est née cette association ?

C’est assez drôle car initialement la topline et le texte de « Stay Awake » ont été faits avec Matthew Koma qui a notamment fait plein de featurings avec Tiësto, Hardwell, Zedd…Matthew a la particularité de monter près haut tout en gardant sa puissance vocale. A cette époque-là, Matthew ne pouvait pas être en featuring sur ce titre car il avait trop de choses en préparation. Il fallait que je trouve quelqu’un d’autre qui soit capable vocalement parlant d’interpréter ce titre avec la même puissance et dans les aigus. Musicalement parlant, c’est assez compliqué à trouver. Peu de temps auparavant, on m’avait présenté Bryan Rice sur son projet d’album perso très Pop. J’avais bien aimé sa voix et sa capacité à un avoir un côté dramatique au niveau des mélodies tout en gardant une puissance vocale dans des tonalités très hautes. Je l’ai contacté bien qu’il ne soit pas du tout dans ce registre-là. Bryan se décrit comme un Ronan Keating Danois. Il y avait un côté rafraichissant sur ma proposition et il a été tenté d’essayer. Il est venu à Paris, Matthew était avec nous en studio et tout s’est extrêmement bien fait. J’ai appris à connaître Bryan grâce à cette rencontre et cela s’est tellement bien passé que nous avons fait un second titre ensemble « Take Me Home ». J’ai gardé contact avec Bryan et c’est quelqu’un que j’apprécie énormément.

Tu as remixé de nombreuses stars très diverses. Quel est l’essence même d’un bon remix pour toi ?

La voix ! Je pars du vocal à chaque fois. Pour que je vibre, il faut vraiment que la voix me plaise après te dire ce qui fait un bon remix, ce serait une question à poser aux gens qui vont l’écouter et danser dessus.

Quels sont les titres qui te font monter le son actuellement ?

J’adore le groupe Suédois Kev. Ils sortent un peu de nulle part, ils viennent d’un bled paumé à 4 heures de Stockholm. On m’a présenté le groupe et le chanteur possède une fois de plus une vraie puissance vocale doublée d’un côté écorché. Au niveau de leur son, je te dirais qu’ils se situent un peu entre M83, Hurts et One Republic. J’ai adoré l’album de LP. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu une aussi grosse claque. J’ai écouté « Lost On You » avant que le titre ne marche en France et je me suis dit immédiatement qu’il serait numéro 1 partout. Je trouve le titre super et j’en ai fait un remix. Ce sont un peu mes deux derniers coups de cœur et je me faisais la réflexion récemment de savoir quand nous aurions une prochaine Lady Gaga. Notamment en Pop, cela manque un peu de frais et d’ambassadeurs actuellement.

Rencontre avec Guéna LG, découvrez son actualité et ses projets à venir !

Toi qui a collaboré avec Sophie Ellis Bextor, que penses-tu de son virage musical ?

Son virage musical est très intéressant même si commercialement parlant ça à moins marché que du temps de « Murder On The Dancefloor ». Quand j’ai vu l’annonce de la participation de Sophie a « Dancing With The Stars » en Angleterre, je me suis dit bon courage car pour moi, ce n’était pas une grande danseuse et elle jouait même de son côté un peu gauche notamment dans le clip de son premier tube. Elle prenait ce défaut pour une force. J’ai trouvé Sophie bluffante et merveilleuse dans l’émission et ce n’est pas pour rien qu’elle a terminé deuxième. Quand elle a sorti « Wanderlust », ce disque d’Indie Pop a cartonné en Angleterre et elle en a vendu 200 000 exemplaires, le disque a été primé et elle a fait une tournée sold out. Je trouve également très intéressant son successeur « Familia » qui est très inspiré par l’Amérique Latine. Même si musicalement, elle peut être un peu difficile à suivre car cela change d’un album à l’autre, je trouve qu’à chaque fois elle prend des risques et elle se fait avant tout plaisir. Que les gens suivent ou qu’ils ne suivent pas, elle « s’en fout », elle suit son inspiration du moment. Je pense que c’est aussi ça qui fait que cette fille est géniale. Je pense que les gens ont senti qu’elle était intègre et qu’il y avait une vraie démarche artistique chez elle.

Quels sont tes prochains projets ?

Je vais faire des dates dans les clubs, j'ai fait la Rainbow World à Paris et vais faire celle de Nice, je vais jouer à la Marche Des Fiertés de Paris et il est question que je parte à Madrid. Plusieurs choses se mettent en place. D’autre singles sont à venir et un EP sortira dans la foulée !

Commenter cet article