Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La comédienne Odile Martin vous en dit plus sur « Le Criquet Russe » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo @bullesdejoie

Photo @bullesdejoie

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

Je suis comédienne depuis plusieurs années. Je suis originaire de région Parisienne avec des origines Chtis (que je revendique d’ailleurs ! rires). J’ai fait l’atelier international Blanche Salant et Paul Weaver et alors que je démarrais mes cours de théâtre professionnels, j’ai monté en parallèle mon premier spectacle. Cela m’a permis d’avoir en même temps la théorie et la pratique. Je sais ce que c’est que d’écrire, de monter et de produire un spectacle ce qui me donne je pense, une vision du théâtre assez opérationnelle. Je te dirais que je suis assez curieuse de nature et assez touche à tout. Un peu à l’image d’Olga mon personnage dans « Le Criquet Russe », j’aime les vraies rencontres honnêtes et sincères humainement et professionnellement et je fais tout pour provoquer ce type de rencontres !

Qui est Olga ton personnage dans « Le Criquet Russe » ?

Je dirais qu’Olga est un phénomène. C’est une étudiante étrangère qui va arriver à Paris et vivre en collocation avec Jules et Jim. Olga est pétillante et pleine de vie. Elle a envie de tout vivre à 150%. Quand elle rencontre ces deux personnages là, elle a envie d’intégrer totalement leur vie en partageant beaucoup avec eux et en ayant peut- être envie de changer leur façon de voir la vie. Olga est un peu une femme enfant même si elle a un côté mature, elle aime le jeu et elle s’amuse de tout. Elle n’est pas calculatrice et je dirais qu’elle est vraie dans tout ce qu’elle fait.

La comédienne Odile Martin vous en dit plus sur « Le Criquet Russe » !

Que mets-tu de toi dans ce personnage ?

(Rires) Parfois, j’en viens à me demander où est le personnage et où est Odile. Dans la vie, je me suis toujours dit que je ne voulais pas avoir de regrets et je crois que je rejoins Olga sur ce point. J’ai envie de tout vivre à 300%. Je ne connais pas le 50%, soit je m’investis totalement ou alors pas du tout. Je me retrouve dans ce côté joyeux, vivant et délirant qu’Olga possède. Même si Olga a été un personnage à travailler, je pense que cela n’a pas été compliqué pour moi de voir la vie comme elle la voit. En école de théâtre, on nous dit toujours qu’il faut s’attacher à son personnage afin de le défendre et dans ce cas présent, cela n’a pas été difficile car je vois la vie de la même manière qu’Olga. J’ai adoré faire cette rencontre de personnage tout comme j’ai aimé cette rencontre avec l’équipe.

Qu’est-ce qui t’a séduite dans cette comédie ?

Tout d’abord, cela a été l’écriture car j’écris aussi et nous sommes amenés à voir très souvent des courts-métrages ou des pièces où l’écriture pêche un peu malheureusement. J’ai été séduite par cette qualité d’écriture dans « Le Criquet Russe » et par la capacité qu’a eue l’auteur d’écrire une bonne comédie bien ficelée de a à z et sans manque. Je te dirais également que j’ai été séduite par la rencontre humaine avec Morgan et Alan. Nous avons une sensibilité artistique commune ainsi qu’une envie de bien faire, c’est-à-dire de travailler de manière consciencieuse en étant exigeants avec nous-mêmes et les autres pour satisfaire le public. C’est un super projet que j’ai envie de défendre à titre personnel.

Photo @bullesdejoie

Photo @bullesdejoie

Quelle en serait la force ?

Cette comédie raconte une histoire et je ne dis pas que c’est rare mais parfois dans certaines comédies, on essaie de faire rire le public à tout prix au détriment de l’intrigue. Dans « Le Criquet Russe », il y a une vraie histoire avec trois personnages qui existent. Je pense que l’osmose qu’il y a entre nous sur scène est également l’une des forces de cette comédie. Nous avons envie de proposer un beau spectacle afin que le public reparte satisfait. Je pense qu’il y a dans « Le Criquet Russe » cette touche de légèreté dont tout le monde a besoin en ce moment. Le public vient voir une pièce de théâtre et repart regonflé à bloc car il s’est amusé avec des personnages qui s’éclatent sur scène.

Pour quel personnage Odile la comédienne a le plus d’affection ?

C’est dur ! C’est comme de choisir entre ton père et ta mère (rires). Ce que je partage avec les personnages est très différent. Avec le personnage de Jim, il y a un côté touchant. On a envie d’aller vers lui et sa sensibilité extrême et de le réconforter. Je me retrouve dans la complicité avec Jules car nous avons envie de nous amuser des choses. Sa façon de voir la vie est moins sérieuse que celle de Jim. Je te dirais que je ne peux pas choisir car avec Jules, on est dans l’amical alors qu’avec Jim, on est plus dans l’affectif et dans la séduction. C’est très intéressant car ce n’est pas le même mode de relation et on s’amuse différemment.

Photo @bullesdejoie

Photo @bullesdejoie

Dans ta carrière, as-tu le plus souvent évolué dans l’humour ?

J’ai fait les deux car j’ai un peu touché à tout. Au théâtre, j’ai fait des comédies et des comédies dramatiques et au cinéma, j’ai fait beaucoup de drames. Ce serait compliqué pour moi si je devais choisir. Je pense que via ma personnalité, je dégage plus un côté comique mais je sais également surprendre les gens dans le dramatique. J’aime les deux et j’essaie d’alterner car jouer sur la corde de la sensibilité est très intéressant pour un comédien. Mon premier amour reste malgré tout la comédie car j’aime rire et je pense que l’on rit finalement trop peu dans la vie.

Peux-tu nous parler de ton actualité cinématographique ?

« Une Femme Banale » que j’ai écrit et que nous avons tourné il y a deux ans a été projeté en mars à Paris. Ce film qui a été réalisé par Thierry Gary a été sélectionné pour le Festival International des Arts Féminins à Tunis qui se déroulera au mois de septembre. C’est une histoire qui me tient à cœur car je l’ai écrit à un moment un peu compliqué de ma vie. J’espère donc que nous aurons d’autres sélections. « Un Si Long Chemin » que j’ai également écrit et dont la réalisation est signée Loïc Jaquet a été tourné en octobre dernier et il va également prendre la route des festivals.

Photo Barbara Buchmann

Photo Barbara Buchmann

J’ai vu dans ton CV que tu avais interprété 10 personnages principaux dans « Trains De Vie ». Etait-ce un challenge pour toi ?

« Trains De Vie » que j’ai écrit a été mon premier projet monté. Je ne sais pas si c’était un challenge mais cela a été surtout hyper motivant de passer d’un personnage à l’autre en tant que comédienne. Ces personnages étaient à la fois très éloignés et très proches de moi. Je me suis attachée à ces personnages et cela a été un vrai plaisir de les jouer. Là où je te rejoins sur l’aspect challenge, c’est sur le fait que « Trains De Vie » a été un peu un « exploit sportif ». On dit qu’un comédien bosse comme un sportif, on travaille un muscle et pour chaque personnage, tu le travailles de manière différente. Dans ce spectacle, je passais d’une ado à une petite vieille, d’une prostituée à une jeune fille romantique et ceci en très peu de temps. Je sortais de scène, je changeais d’accessoire et je rentrais de nouveau sur scène. Il fallait que tout soit très bien intégré intérieurement pour que ce ne soit pas trop compliqué de retrouver mon personnage. Cela a été une expérience unique ! J’ai toujours cette envie de rejouer cette pièce d’autant plus que j’ai écrit d’autres personnages mais je veux le faire en franchissant une nouvelle étape afin de progresser dans mon métier de comédienne.

Quels sont tes prochains projets ?

Je viens de terminer un projet d’écriture avec un des comédiens de la pièce et si tout va bien, nous tournerons ce film dramatique et très original à la rentrée. Je vais également défendre mes deux films dans les festivals. J’espère remonter « Trains De Vie » et j’espère évidement que « Le Criquet Russe » reprendra à la rentrée à Paris et en tournée.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir sous les traits d’Olga aux Feux De La Rampe ?

Olga est un personnage très intriguant alors venez donc la découvrir ! Olga est un personnage joyeux donc si vous voulez aller à la rencontre d’une nana sympa, venez aux Feux De La Rampe ! Sans prétention aucune, Olga est un personnage généreux qui ne se prend pas la tête et qui fait du bien !!

Commenter cet article