Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chanteuse Eskelina vous présente son nouvel album !

Publié le par Steph Musicnation

Photo E.Vernazobres

Photo E.Vernazobres

Peux-tu nous en dire plus sur toi et sur ton parcours ?

Je m’appelle Eskelina, je suis née en Suède mais je vis en France depuis 11 ans. Je suis interprète sur mon projet musical sur lequel je joue également de la guitare. J’ai commencé la musique assez tôt et je chantais déjà sur scène à l’âge de 15 ans. J’ai écrit et composé mes propres chansons mais surtout en Suédois et en Anglais.

Quand ton premier album « Le Matin Du Pélican » est sorti, cela était-ce une évidence de chanter en Français pour toi ?

J’ai eu tout un parcours musical où j’ai beaucoup chanté en Suédois et en Anglais avant cet album. J’ai chanté dans les rues du Sud-Ouest de la France et cela m’a permis de rencontrer d’autres musiciens et de commencer à gagner ma vie en tant que musicienne. C’est Christophe Bastien qui m’a contacté fin 2011 en me demandant si je voulais devenir interprète de ses chansons. J’ai eu l’occasion de chanter des chansons sur mesure en Français en France. Je n’ai pas pu dire nous à cela. Il y avait une vraie cohérence pour le projet.

Comment est né ton deuxième album baptisé « La Verticale » ?

« La Verticale » est le fruit de mon travail avec Florent Vintrigner qui est l’auteur des textes et Christophe Bastien qui en est le compositeur. Christophe vient avec ses mélodies, nous discutons, je raconte beaucoup ma vie et ensuite, Florent transforme tout cela en chansons.

La chanteuse Eskelina vous présente son nouvel album !

Comment nous présenterais-tu « La Verticale » ?

C’est une bonne question ! J’ai tout de suite envie de le présenter en le comparant au premier. Je dirais que c’est la continuité de l’écriture de Florent et l’approfondissement de notre relation car on se connait de mieux en mieux. Il y a quelque chose de plus précis et de plus fin dans les paroles. Je pense que « La Verticale » est un album qui mine de rien parle presque des péchés, d’émotions un peu dures et sombres mais traitées avec beaucoup d’amour et de lumière. Cet album s’approche un peu plus de mon univers personnel. Le lien avec la Suède sur ce disque se fait avec la nyckelharpa qui est un instrument traditionnel.

Quels sont les thèmes abordés sur « La Verticale » ?

Il y a certaines chansons qui sont des photos d’instants de vie. Par exemple, « Charlie » parle de ma relation avec mon beau-père. Cette chanson parle d’un instant précis, celui où j’ai réalisé que j’avais un beau-père qui a toujours été là. Cette chanson contient beaucoup d’émotion. « Le Cèdre » est plus imagée mais elle parle de quelque chose de très précis qui est la tromperie en amour. J’aime beaucoup cette chanson car touche quelque chose dont on parle rarement dans des chansons. « Maya » est également une photo mais pas de moi, il est question dans ce titre de la fille de Florent. « La Radio » parle de choses qui me touchent…Pour résumer, je dirais que cet album traite de questionnements sur soi-même et sur sa propre éthique morale mais aussi un peu de questionnements sur la société qui nous entoure.

Photo E.Vernazobres

Photo E.Vernazobres

Quel sentiment ou quelle sensation prédomine sur ton nouveau disque ?

C’est un peu drôle à dire mais bizarrement, je trouve qu’il y a quelque chose de sensuel et de chaleureux dans ce disque malgré les thèmes abordés.

Quel morceau présent sur « La Verticale » te touche le plus et pourquoi ?

C’est difficile à dire car cela dépend des moments mais « La Radio » et « Le Cèdre » font partie de ceux qui me touchent le plus. Je trouve « Le Cèdre » un peu thérapeutique et Florent a écrit un magnifique texte sur ce sujet. « La Radio » traite de sujets qui me parlent comme l’immigration et quand j’écoute ce titre, je vois plein d’images. Je sature de cette société qui fait comme si rien n’était, impassible aux malheurs et à la souffrance des autres.

Photo E.Vernazobres

Photo E.Vernazobres

Quel est ton rapport au pélican ?

(Rires) Le jour où j’ai rencontré Christophe et Florent ma vie a basculé et a changé énormément. D’un coup, j’avais l’impression d’avoir un métier et nous avons monté un projet très stable et fertile. Le premier jour où je suis arrivée chez Florent, ils avaient vu le matin-même un grand pélican blanc passer sur les collines de Giverny. C’est aussi peu probable que de voir un éléphant traverser un jardin ! Nous avons décidé que c’était un bon signe et le pélican nous a accompagnés depuis.

Ton cœur balance-t-il entre la France et la Suède ?

Oui, mon cœur, mon corps et mon cerveau et ceci de plein de manières mais je me demande parfois si en tant qu’adulte, une fois sorti du nid des parents, on arrive encore à sentir encore chez soi quand on le faisait quand on était enfants. Aujourd’hui, quand je rentre en Suède, je n’ai pas l’impression de rentrer chez moi. Je suis maintenant citoyenne du monde.

Photo E.Vernazobres

Photo E.Vernazobres

Quels sont tes prochains projets ?

Il y a pas mal de dates de concerts de prévues, vous pouvez les découvrir sur mon site officiel. Des vidéos et des clips sont en route. Avec Christophe nous sommes sur le point d’imaginer un album parallèle entièrement en Suédois…J’aimerais faire un pont entre la France et la Suède mais nous n’en sommes pas encore là.

Commenter cet article