Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chanteuse Titia vous présente son nouvel EP « Les Enfants Du Désert » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Patrice Martin

Photo Patrice Martin

Comment te présenterais-tu aux lecteurs de La Parisienne Life ?

Je suis auteur, interprète, originaire d’Ile-De-France et plus précisément de Seine-Et-Marne. Je suis une grande passionnée de musique avant tout et j’ai commencé dans la musique il y a bientôt huit ans. Je dirais que je suis une combattante, je m’auto-produis, je cherche mes scènes, je prends des cours de chant et je débute le piano afin d’aller de l’avant pour de donner le meilleur de moi-même et atteindre les objectifs que je me fixe.

Tu viens de sortir un EP baptisé « Les Enfants Du Désert ». Comment est-il né ?

C’est une bonne question ! (Rires). Depuis que j’ai commencé dans la musique, j’ai déjà auto-produit un album et deux singles et je me suis laissé un peu de temps afin de prendre des cours, passer des auditions et participer à des castings. J’ai voulu repartir sur un EP six titres. Il y a cinq titres originaux et une reprise de la chanson « SOS D’Un Terrien En Détresse » de Daniel Balavoine. Pour répondre à ta question, je te dirais que cet EP est né car Daniel Balavoine m’a toujours inspiré humainement et artistiquement. A travers cet EP et sans aucune prétention, j’ai voulu poursuivre un peu l’œuvre qu’il avait fait et c’est aussi pour cela que je l’ai intitulé « Les Enfants Du Désert » car Daniel était un humaniste qui œuvrait en Afrique notamment pour les enfants, les puits d’eau et l’éducation. J’ai vraiment voulu aller dans cette lignée car même quand on écoute vraiment les textes, on s’aperçoit que c’est vraiment une petite « dédicace » à Daniel et à ce qu’il faisait et à ce que moi j’aimerais faire si un jour j’arrive à vivre de mon art.

Photo Patrice Martin

Photo Patrice Martin

Il me semble qu’à l’écoute de ce disque, on retrouve beaucoup de toi dans ces morceaux…

Comme je te le disais, il y a des textes qui sont très dans la lignée de ceux de Daniel Balavoine et qui parlent d’humanitaire. Ce sujet me touche bien évidemment. On retrouve sur ce disque « Rester » que j’ai écrit pour ma grand-mère qui est décédée et qui souffrait de la maladie d’Alzheimer. Ma grand-mère était comme une deuxième maman pour moi et l’écriture de ce titre a été comme une thérapie pour moi. « Sauve-Moi » relate une histoire d’amitié brisée et effectivement, c’est également un peu autobiographique.

« Les Enfants Du Désert » est-il un témoignage d’amour à tes enfants ?

Non, ce titre n’a pas été écrit pour mes enfants car ils ont la chance de vivre dans un pays industrialisé, ils boivent, ils mangent à leur faim, ils ne manquent de rien et ils ne manquent pas d’amour. Pour cette chanson, j’ai pensé à ces enfants du désert qui manquent d’eau, ces enfants qui n’ont pas la chance qu’ont peut-être les miens de vivre en France.

J’ai vu que tu commençais les cours de piano. Est-ce pour toi la façon d’être présente à toutes les étapes sur tes prochains titres ?

Entre autres choses, oui. Je viens tout juste de débuter, je suis dans l’apprentissage du solfège. Je sais que le chemin sera long mais j’aimerais beaucoup composer moi-même. Je prends ces cours dans le but de pouvoir m’accompagner sur scène dans un premier temps pour faire des reprises et ensuite éventuellement pour composer. Il est très dur de trouver des musiciens et j’aimerais pouvoir ne compter que sur moi-même.

La chanteuse Titia vous présente son nouvel EP « Les Enfants Du Désert » !

Joues-tu d’un autre instrument ?

A la base, je ne suis qu’auteur et interprète. Je ne compose pas à la flûte ou à la trompette (rires). Le piano est vraiment mon instrument fétiche.

« Les Enfants Du Désert » est-il différent de ton album « Un Monde Différent » ?

Il est très différent. Je réécoute parfois certains titres et je me dis qu’avec le recul, je les aurais faits différemment. Mon album était timide, j’étais déjà auteur mais du coup je n’étais pas compositrice. Pour mon EP, j’ai travaillé avec un compositeur talentueux et un autre auteur que je remercie. Avant j’étais plus dans de la variété Française et j’ai voulu aller dans une lignée Pop Rock. Si on écoute les deux disques, ils n’ont rien à voir ni au niveau musical ni au niveau des textes. Je pense qu’en huit ans, j’ai mûri, je propose quelque chose de différent et surtout quelque chose qui me colle à la peau.

Photo Patrice Martin

Photo Patrice Martin

Dirais-tu que la vie d’artiste est un long combat ?

Oui, nous en parlions dans la première question. C’est un combat de tous les jours même si j’ai des gens qui me suivent au quotidien. A l’heure actuelle, il est dur d’être artiste, de vendre ses disques, de faire des scènes, trouver de la promotion…On a toujours besoin d’aller de l’avant d’où le fait de prendre des cours de piano pour essayer de me perfectionner encore plus.

Tu développes de plus en plus l’image. Quel est ton rapport à la vidéo ?

Si je fais des clips, c’est vraiment pour illustrer les textes et les musiques que je propose notamment dans ce nouvel EP. A travers un clip, je ne recherche pas à développer mon image à moi mais vraiment à faire passer un message. Grâce à un clip, je donne le fil conducteur de ce que je veux faire passer à travers mes chansons.

Quel message adresserais-tu à tes fans qui te soutiennent ?

Un grand merci, tout d’abord, car j’ai pu me faire financer trois clips grâce à eux. On sait que la musique a un coût et je ne peux pas m’auto-produire, prendre des cours de chant et de piano sans faire le choix de me faire produire ces trois vidéos par mes fans. Grâce à eux, j’ai pu faire passer mes messages en vidéo. C’est un soutien au quotidien et sans eux, je ne suis rien. J’espère qu’ils seront de plus en plus nombreux à me suivre dans cette aventure musicale.

La chanteuse Titia vous présente son nouvel EP « Les Enfants Du Désert » !

Quels sont tes prochains projets ?

J’aimerais vraiment pouvoir faire de la scène afin de proposer reprises et compositions originales devant un public afin de me faire connaitre de plus en plus à Paris et en région Parisienne notamment. Pourquoi pas faire un clip pour illustrer « Ca Fait Si Mal » qui est la chanson qui ressort le plus de cet EP. J’ai également un projet de mini documentaire avec les personnes avec qui j’ai tourné les deux derniers clips afin d’illustrer mon parcours durant une dizaine de minutes. J’ai envie de profiter et de promotionner un maximum « Les Enfants Du Désert » donc un autre disque n’est pas prévu dans l’immédiat.

Commenter cet article