Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec la chanteuse Melody Linhart dont le premier album sort très bientôt !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Florie Berger

Photo Florie Berger

Peux-tu nous en dire plus sur toi et sur ton parcours ?

Je suis issue d’une famille de musiciens. Il y a toujours eu beaucoup de musique chez moi et je te dirais que j’ai grandi dans un climat international car mon père est Anglais de culture Italienne et ma mère est Française. Je suis auteur, compositeur, chanteuse et guitariste. Je suis passée par le Jazz mais aussi par les musiques actuelles. J’ai évolué dans différentes formations dont le groupe Ommm et je m’apprête à sortir mon premier album sous mon nom.

Comment nous présenterais-tu musicalement « Everyday » ?

« Everyday » est un titre qui se distingue des autres titres de mon album et il a été volontairement enregistré et traité à part par Manuel Armstrong et Benjamin Farley les réalisateurs de l’album car ils ont vu ce titre comme un single potentiel. Je trouve qu’ils ont fait un super boulot en lui mettant une triple couche de pêche et d’arrangements énergiques. « Everyday » est un peu la porte d’entrée pour cet album qui est un peu plus calme. Je pense que cette énergie fait partie de moi tout comme cette autre partie plus introspective que l’on retrouve sur l’album. 

Photo Florie Berger

Photo Florie Berger

De quoi parle le texte de cette chanson ?

J’ai écrit ce texte il y a longtemps et il parlait de moi mais aussi de la jeunesse urbaine qui fait la fête et qui s’en fiche du lendemain en vivant le moment présent sans se poser trop de questions. Cela a été un moment de ma vie à moi à Paris (rires). Je pense que cela fait partie de la vie de beaucoup de jeunes qui a un moment donné se soucient de rien et qui brûlent un peu la vie par les deux bouts.

Peux-tu nous parler du clip illustrant ton premier single ?

Ce clip a été tourné à Neuilly-Sur-Marne et il a été réalisé par Jethro Massey. Le clip a été filmé dans un grand endroit assez incroyable. Il y avait une ambiance très particulière dans cet ancien hôpital psychiatrique qui était voué à la démolition. On a vraiment l’impression que l’on est chez les fous dans ce clip et c’est marrant quand on connait l’histoire du lieu. Le clip a longtemps été préparé en amont et nous l’avons tourné en deux jours avec un jour de préparation pour installer les décors. Cela a été très intense, nous devions être 40 ou 50 sur le tournage et je dois dire que tout le monde était très motivé par cette chanson. La compagnie de danse de Fontainebleau Le Ballet Désaxé est venue à titre gratuit travailler sur ce tournage et danser sur des chorégraphies de Fanny Marmouset. Au final, nous nous sommes bien marrés !

Photo Florie Berger

Photo Florie Berger

« Everyday » annonce un album. Peux-tu nous en dire plus ?

Je pense que comme pour beaucoup d’album, il m’a pris un peu de temps entre le moment où j’y ai pensé et le moment où il a été terminé. Je dirais que cet album est né grâce à ma rencontre avec Manuel et Benjamin les deux réalisateurs que j’ai rencontré à la fin d’un concert il y a presque 4 ans. Cela a mis un peu de temps avant que cela se fasse mais quand nous sommes entrés en studio, ils ont fait un super travail en suggérant des arrangements et des directions tout en respectant la patte initiale de la musique. Raphaël Chassin qui a joué avec les plus grands est venu jouer de la batterie sur mon album et j’en suis très honorée. La plupart des arrangements de cordes ont été joués par Olivier Koundouno qui est le violoncelliste d’Emily Loizeau. L’enregistrement et le mastering a été terminé l’année dernière. La sortie digitale est prévue pour le 7 avril, il y aura un concert Parisien à La Nouvelle Seine le 4 avril et des albums y seront en vente. Je ferai également une seconde sortie d’album dans les Yvelines à Rambouillet le 15 avril à L’Usine A Chapeaux. Nous allons y jouer car c’est un peu notre maison, deux des musiciens y vivent, nous avons beaucoup travaillé dans cette salle et le CRY nous a pris sous son aile.

« Now Or Never » est le titre de ton album. Est-ce une référence à une prise de décision concernant ton chemin artistique ?

Ça pourrait car c’est une belle maxime indépendamment de la chanson « Now Or Never ». Je trouve que c’est une belle chose à se dire régulièrement car la vie est courte alors c’est souvent maintenant ou jamais. Finalement, c’est un peu ironique car j’ai mis du temps à sortir ce disque. On retrouve une sorte d’urgence dans la décision d’assumer un chemin artistique mais aussi des textes à son nom. 

Photo Florie Berger

Photo Florie Berger

Tu n’évoluerais pas dans la musique ; quel aurait pu être ton chemin professionnel ?

Avant de prendre la décision d’être dans la musique, j’ai tergiversé mais comme j’ai toujours écrit, je pense que j’aurais choisi de travailler dans les lettres, dans l’enseignement ou dans les langues. J’ai fait des études en lien avec cela.

Tu as commencé dans le groupe a capella Ommm. Melody Linhart est-il réellement un projet solo ?

Ommm m’a vraiment mise sur les rails et quand j’ai commencé à avoir un peu plus de temps pour écrire, j’ai voulu défendre ces chansons en mon nom mais avant de s’appeler Melody Linhart, mon projet musical portait le nom de Fumble. Les réalisateurs de mon album m’ont dit que l’album devait sortir sous mon nom et non sous le nom d’un groupe. Ils m’ont rendu service car cela simplifie beaucoup de choses. Je me sens libre d’apporter ce que je veux dans ce projet et mes coéquipiers sont à fond avec moi.

Comment définirais-tu ton style musical ?

Je dirais que c’est entre la Pop et la Folk, on est vraiment entre les deux. On retrouve des chansons avec des refrains mais aussi des instruments très acoustiques dans ce projet. Comme moi, beaucoup de musiciens viennent du Jazz et nous avons eu la volonté dès le départ de ne pas trop jazzifier ce projet. 

Photo Pascal Pacquet

Photo Pascal Pacquet

Tu es auteur de tes textes ; quels sont les thèmes que tu vas aborder dans ton premier album ?

Il y a beaucoup de chansons qui sont autour du thème du changement et de la transformation. Je m’en suis rendu compte à posteriori. Il y a également des chansons d’amour, des chansons plus ou moins gaies et positives même s’il y a pas mal de mélancolie dans ce disque.

Quels sont tes prochaines actualités ?

Comme j’ai peur du vide, je te dirais que j’ai toujours plein de projets en même temps. Le cœur de mon actualité est l’arrivée de mon premier album solo mais aussi la sortie d’un EP Rock porté par le groupe Why Elephant signé sous le label My Dear Recordings. Ce projet-là est très différent de ce que je fais en solo. J’adore passer d’une énergie à l’autre, d’un groupe à l’autre, c’est très enrichissant.

A part ça, un deuxième single issu de mon album sort bientôt. Il s’appelle « Tracks»  Il est réalisé par un ami à moi, Matthieu Torres. Il a été tourné dans la forêt de Fontainebleau.

Commenter cet article