Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Interviews « Le Criquet Russe » : Rencontre avec Nathalie Couturier - la mystérieuse Olga !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Olivier Allard

Photo Olivier Allard

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Nathalie Couturier, je suis comédienne depuis 5/6 ans et je viens à la base de la danse. C’est lors d’une initiation au théâtre à l’Académie Internationale de la Danse que j’ai eu un coup de cœur et cela m’a ramené aux cours de théâtre que je prenais quand j’étais petite. Dès le moment où le théâtre a pris une place importante dans ma vie, j’ai un peu délaissé la danse mais je continue toujours à danser. Je tourne dans pas mal de films indépendants dont notamment dans le film d’horreur « Therapy » de Nathan Ambrosioni.

La comédie n’est donc pas seulement ton genre de prédilection ?

En fait, j’aime tout jouer. Je ne pense pas avoir de genre de prédilection. Je laisse les choses arriver et en 5-6 ans, j’ai fait beaucoup de choses très différentes que ce soit du drame, du comique, de l’horreur…C’est aussi pour cela que j’ai saisi l’opportunité avec « Le Criquet Russe » de me tester dans ce registre où les gens se marrent.

Les Interviews « Le Criquet Russe » : Rencontre avec Nathalie Couturier - la mystérieuse Olga !

Comment nous présenterais-tu « Le Criquet Russe » ?

Pour moi, c’est une comédie romantique qui offre 1h15 de déconnexion aux gens. « Le Criquet Russe », ce sont des rires et du partage avec les spectateurs et tout cela dans une salle intimiste. Au-delà de la folie des personnages et des situations improbables, la pièce aborde d’autres thèmes comme celle de l’amitié, de la confiance et de la différence … autour de l’évolution du personnage de Jim et c’est aussi pour cette raison que la pièce plait aux spectateurs !

Qui est Olga ton personnage ? Quels seraient ses qualités et ses défauts ?

Je te dirais que j’ai envie de laisser planer un peu de mystère autour d’Olga. C’est une étrangère qui vient à Paris dans une idée d’échange culturel. Olga est caractérisée par sa joie de vivre, elle est pétillante, elle aime rire et elle est un peu envahissante aussi. Un peu beaucoup ?

Les Interviews « Le Criquet Russe » : Rencontre avec Nathalie Couturier - la mystérieuse Olga !

Avez-vous des points communs ?

Oui comme Olga, je peux être contente comme une petite fille pour des choses simples de la vie. J’aime voyager et m’immerger dans une culture même si je n’ai jamais participé à des programmes de type Erasmus.

Vers lequel de ses deux colocataires le cœur d’Olga balance-t-il ?

Olga a tout de suite flashé pour le loubard mais le vrai ou le faux ? on ne le sait pas...

Photo Pasqualino

Photo Pasqualino

As-tu vu jouer sur les planches les deux « petits nouveaux » ? Comment interprètent-ils leurs personnages par rapport à Morgan et à toi ?

J’ai vu Odile en répétition. Pour moi, elle aborde le personnage d’Olga d’une manière différente. Pour l’instant, je l’ai vu dans la construction du personnage mais cela a été intéressant et même inspirant pour moi de voir autre chose. J’ai joué avec Nicolas pour la première fois il y a deux semaines. Comme Nicolas est plus jeune que Morgan, cela se ressent dans le personnage. Nicolas apporte un côté plus innocent à Jim.

Aimerais-tu que « Le Criquet Russe 2 » voit le jour ?

Oui, on veut tous que « Le Criquet Russe 2 » voit le jour et je te dirais même encore plus en tant que comédiens car quand nous serons trop vieux pour jouer dans la première pièce, il y aura la suite ! (Rires).

Photo Pasqualino

Photo Pasqualino

As-tu d’autres projets en parallèle ?

Je viens de tourner dans la comédie « Un Week-End Entre Amis » qui est un court-métrage de Joris Adu rempli de quiproquos et situations loufoques. Ça a été une première pour moi de jouer une nana toute niaise (rires). Je vais également tourner dans « Night Shot » le prochain film d’Hugo König au mois de mai, il sera tourné en plan-séquence d’1h30 dans le sanatorium du Vexin. C’est un bâtiment immense qui se situe au Nord-Ouest de Paris et nous allons réveiller un peu l’histoire de ce lieu qui est abandonné depuis des années. La question de ce film est que comportent les murs abandonnés depuis si loin. C’est un vrai défi pour nous tous.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir vous découvrir au Théâtre Les Feux De La Rampe ?

Je les inviterais en leur disant que c’est un régal pour nous de jouer cette pièce devant un public réceptif qui rit toutes les semaines. Je leur dirais que s’ils veulent apprendre à parler Russe et à penser criquet, c’est le moment ! et croyez nous la vodka donne du punch !NASDROVIA ! (Rires).

Photo Nuno Martins

Photo Nuno Martins

Commenter cet article