Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Sylvain Potard afin de parler de la pièce « Bonjour Ivresse » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Sylvain Potard, je suis sportif de haut niveau dans le Mix Martial Art qui mélange plusieurs sports de combats et depuis quelques temps, je suis comédien dans la pièce « Bonjour Ivresse » de Franck Le Hen. Je suis également chroniqueur sur Radio VL avec Aymeric Bonnery. C’est une nouvelle carrière un peu différente qui commence pour moi par rapport à ce que j’ai pu faire avant.

« Bonjour Ivresse » est-elle ta première expérience théâtrale ? Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre la pièce de Franck Le Hen ?

Oui, « Bonjour Ivresse » est ma première expérience théâtrale. Franck m’a vu à la télévision dans diverses émissions après le buzz de ma photo dans le calendrier des Dieux Du Stade et il a pensé à moi pour remplacer Kevin Miranda durant l’été dernier. Je n’avais jamais pensé à faire du théâtre. J’ai baigné dans une culture sportive et je ne connaissais pas du tout le monde du théâtre et du cinéma. Pour moi, c’est un challenge et j’aime ça.

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Abordes-tu le théâtre comme tu aborderais un défi sportif ?

Oui, tout à fait. C’est une première pour moi dans tout, que ce soit dans l’apprentissage d’un texte ou dans le jeu, c’est un gros challenge mais j’aime relever les défis et c’est en aparté avec mon sport.

Comment nous présenterais-tu cette pièce ?

« Bonjour Ivresse » raconte l’histoire de Benoit qui s’apprête à faire une soirée pour ses 30 ans. Il retrouve une liste qu’il avait écrit quand il était ado et sur laquelle il y a pas mal de choses qu’il rêvait de faire avant ses 30 ans. Il s’aperçoit qu’il n’a rien fait de sa liste. A sa soirée, il est accompagné de sa meilleure amie et de sa sœur et Raphaël son premier amour va arriver.

Qui est ton personnage ?

Je joue le rôle de Raphaël. Je suis engagé comme stripteaseur pour la soirée. Je me retrouve nez à nez avec Benoit mon premier amour que je n’ai pas revu depuis 15 ans. Plein de choses vont arriver durant la soirée et nous allons essayer de nous retrouver Benoit et moi.

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Avez-vous des traits de caractère en commun ?

Mon personnage, tout comme moi, est un peu brute de décoffrage et un peu pataud dans la vie de tous les jours. Je pense que cela me définit bien (rires).

Quelle serait selon toi la force de « Bonjour Ivresse » ?

Je pense à la mixité de tous ses personnages mais aussi à notre énergie à tous pour les interpréter. L’histoire est toujours d’actualité et elle est adaptée à tous que ce soit pour les gays ou pour les hétéros.

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Comment devient-on un Dieu Du Stade ?

J’ai une petite carrière sportive derrière moi et les Dieux m’ont contacté car il aime bien maintenant mixer tous les sports. Il n’y a plus que du rugby dans le calendrier. C’est une belle vitrine pour un athlète et je serais heureux de dire que j’ai fait ce calendrier quand je serais vieux.

Comment façonne-t-on un corps comme le tien ?

J’ai fait 10 ans de judo en haut niveau, il y a une culture à avoir et ne pas avoir peur des sacrifices. Je fais de la musculation, du travail à thème sur différents ateliers mais aussi de la boxe, de la lutte, du pieds-poings. Le matin, je me lève sport, je mange sport et je dors sport.

Quels sont tes prochains projets ?

J’ai mis un peu de côté le MMA. J’aimerais continuer à collaborer avec Franck Le Hen également sur d’autres projets. J’aimerais faire un peu de télé et de la radio. Plein de chose s’ouvrent à moi et j’aimerais les exploiter.

Rencontre avec Sylvain Potard afin de parler de la pièce « Bonjour Ivresse » !

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir dans « Bonjour Ivresse » ?

Venez, vous allez vous éclater pendant 1h30. « Bonjour Ivresse » est une pièce sans prise de tête, elle est bonne enfant et tout se déroule dans la bonne humeur. Cette pièce vous fera vous dire que cela peut arriver à tout le monde !

Commenter cet article