Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Øctav un duo coup de cœur à suivre de très très près !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Øctav un duo coup de cœur à suivre de très très près !

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Emmanuelle : Je m’appelle Emmanuelle et je suis la chanteuse du groupe. Je viens de Bordeaux et j’ai commencé à évoluer dans la musique avec Øctav que nous avons crééil y a deux ans maintenant. Nous sommes auteurs et compositeurs tous les deux dans ce projet et je dirais que nous faisons de l’ElectroPop spatiale

Victor : Je m’appelle Victor et je viens de La Rochelle. J’ai fait partie de pas mal de groupes avant Øctav. Je fais de la musique depuis bientôt dix ans. Quand je suis arrivé à Paris, j’ai étudié la musique à l’Ecole ATLA, j’ai suivi une formation en guitare. En parallèle à Øctav, je compose également des musiques pour des publicités.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

V : C’est un ami commun qui nous a présenté il y a une dizaine d’années.

E : Nous avons commencé à faire de la musique ensemble mais au départ juste pour le fun. Au fur et à mesure, nous avons rendu cela de plus en plus sérieux jusqu’à l’enregistrement de notre album l’année dernière.

Rencontre avec Øctav un duo coup de cœur à suivre de très très près !

Pourquoi Øctav ? Est-ce un personnage ?

V : Oui, c’est un peu le troisième personnage de notre groupe même s’il n’est jamais vraiment cité, il est toujours présent dans les chansons. On le ressent vraiment comme une troisième entité.

E : Nous avons décidé que c’était un peu le nom de notre planète qui est au carrefour de nos influences. Nous avons choisi Øctav également par rapport à l’octave dans la musique.

Comment nous présenteriez-vous votre premier album ? Pouvez-vous nous dire ce que chacun y a apporté ?

E : Notre premier album est très centré sur ce personnage. On y retrouve des thèmes qui nous sont chers comme le mystère, l’espace et les choses inexplicables. Nous sommes intéressés par tous ces thèmes que nous maîtrisons encore mal à notre époque et qui génèrent beaucoup de fantasmes. Les chansons de ce premier album se situent quelque part entre le réel et le surréalisme.

V : Nous y avons apporté chacun notre petit grain de sel. Je composais la musique et Manue arrivait plutôt avec les mélodies de chant.

Rencontre avec Øctav un duo coup de cœur à suivre de très très près !

D’où vient cette inspiration tournée vers l’espace ?

E : Nous sommes tous les deux des rêveurs et nous sommes tous les deux des grands amateurs de science-fiction et de choses surréalistes.

V : L’espace nous fait rêver.

Pouvez-vous nous parler du clip illustrant « Man From The Stars » ?

E : Ce clip illustre l’un des thèmes que nous aimons beaucoup à savoir la rencontre entre les humains et ceux qui ne le sont pas. Nous ne savons pas si cela arrivera un jour…Nous sommes partis de cela pour le clip de « Man From The Stars » que nous avons tourné avec Gérard Hernandez qui incarne un professeur un peu fou. Nous voulions retranscrire une ambiance SF mais décalée sans se prendre au sérieux.

V : Le clip a été tourné en une journée pas loin de Montreuil dans un grand hangar désaffecté où il y avait plein de belles choses à filmer.

Pensez-vous illustrer tout l’album à la manière d’un moyen-métrage ?

E : Nous y avons pensé, pourquoi pas faire quelque chose un peu à la Daft Punk.

V : Il faudrait avoir les moyens mais on pourrait trouver une suite logique à tous les morceaux et en faire un moyen-métrage.

Rencontre avec Øctav un duo coup de cœur à suivre de très très près !

Que retrouve-t-on dans vos textes ?

V : Je dirais que l’on retrouve un côté Pop et léger dans les textes.

E : Nos textes sont un peu mystiques et surtout basés sur les choses surréalistes et les angoisses. On y retrouve notamment le thème de l’enfermement car nous aimons aussi beaucoup les films d’horreur.

Cela devient presque rare de chanter en Français quand un groupe sort son premier album. Etait-ce une évidence pour vous ?

V : Pas vraiment justement car nous avions à la base pas mal de morceaux en Anglais. Cela a été un choix pour donner de la cohérence à l’ensemble de l’album mais aussi tout simplement car nous aimons le Français. Cela a été un challenge car c’est plus facile de faire des paroles en Anglais qui vont sonner facilement plutôt que des paroles en Français auxquelles le public va être plus attentif.

E : Il y a des refrains en Anglais car les deux langues allaient bien ensemble et cela aurait été idiot de devoir faire un choix.

L’inverse serait-il envisageable pour le marché international ?

E : Complètement ! J’aime beaucoup chanter en Anglais et je pense que cela sonnerait bien. Les refrains en Français seraient pas mal pour apporter un petit côté French Touch.

Rencontre avec Øctav un duo coup de cœur à suivre de très très près !

En parallèle à votre album, travaillez-vous pour d’autres artistes ?

V : J’ai fait quelques compos pour le nouvel album de Pierpoljak. Je fais quelques remixes mais je les garde pour moi et je compose surtout des musiques de pubs.

E : Pour le moment non, je n’écris pas pour d’autres artistes mais en tout cas, j’aimerais beaucoup collaborer avec des artistes que j’affectionne comme Brigitte Fontaine ou M.

Quelles vont être les prochaines aventures d’Øctav ?

E : Nous sommes inspirés et nous sommes déjà dans la composition du deuxième album. Nous aimerions trouver des dates cette année afin de promouvoir l’album. Notre objectif est de faire de la scène afin de développer le côté scénique pour incarner nos chansons et nous lâcher.

V : Nous serons en concert le 28 février à L’International ! Nous souhaitons faire prochainement un autre clip mais nous ne savons pas encore sur quelle chanson…

Commenter cet article