Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec le chanteur Peter Peter afin de présenter son nouvel album « Noir Eden » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Paul Rousteau

Photo Paul Rousteau

Le processus de création pour « Noir Eden » a-t-il été le même que pour ton précédent album « Une Version Améliorée De La Tristesse » ?

Non, pas du tout car « Noir Eden » est très différent de mes précédents albums. J’ai porté « Une Version Améliorée De La Tristesse » durant près de quatre ans. Entre temps, j’ai emménagé à Paris. Je dois dire que je ne focussais pas beaucoup sur l’écriture durant cette période-là mais je me suis réveillé un matin en me disant qu’il fallait que j’écrive un album. Je me suis fixé des plages horaires comme un taf plutôt normal, je restais assis devant mon écran, j’avais comme horizon un mur blanc et une fenêtre donnant sur l’autoroute à Montrouge. Le processus de création a été très différent, je dirais que c’est mon album le plus casanier alors que je m’imaginais l’écrire plutôt sur la route.

« Noir Eden » s’inscrit-il dans une continuité ou est-il marqué par une évolution ?

Je dirais que ce n’est pas une continuité car je n’avais pas envie de créer un émule de mon précédent album. Il y a des choses qui nous suivent de toute façon, je pense notamment à ma mélancolie. Je ne voulais pas faire une suite à « Une Version Améliorée De La Tristesse », je pense que c’est au public d’en juger mais je suis vraiment parti du néant pour ce nouvel album.

Photo Paul Rousteau

Photo Paul Rousteau

Qu’as-tu voulu transmettre dans ces douze nouveaux titres ?

A priori, je n’avais pas trop de concept mais j’avais beaucoup pensé à ce que serait mon prochain album durant ces quatre dernières années. Quand j’ai commencé à écrire cet album, je suis parti de rien et j’ai tout simplement fabulé. Je me suis installé dans une sorte de routine dans cet appartement à Paris alors je me suis servi de ce qu’il y avait dans ma tête mais pas forcément autour de moi. Ce nouvel album raconte ces mois passés en solitaire. « Noir Eden » raconte tout simplement le fait que quelqu’un se croit tellement seul dans sa tête qu’il finit par croire que ce qu’il y a autour n’existe pas vraiment et que lui-même n’existe peut-être pas vraiment. Cet album est assez narratif et j’avais envie d’y mettre une fin heureuse avec « Cristal Bleu » qui symbolise les moments où j’avais l’impression d’être vivant.

A qui conseillerais-tu en premier lieu ton nouvel album ?

Je pense que je le conseillerais aux personnes qui ont une proportion à la solitude et à la sensibilité et peut-être aux insomniaques.

Pourquoi l’avoir baptisé « Noir Eden » ?

Je savais qu’il y avait beaucoup de narrativité dans cet album et j’avais besoin de donner un nom à cette réalité virtuelle dans laquelle j’avais l’impression de vivre et cela s’est intitulé tout simplement « Noir Eden ». Il y a quelque chose de très onirique dans cet album et j’ai voulu laisser la place à l’interprétation des auditeurs. « Noir Eden » n’est pas forcément quelque chose de tortueux mais plus une impression.

Photo Paul Rousteau

Photo Paul Rousteau

Qui est Damien ?

Damien est l’un de mes meilleurs potes. Je n’avais jamais réussi à écrire une chanson d’amour pour un ami alors que pourtant j’en ai écrit pour mes copines à l’époque. Damien était presque un jumeau spirituel qui venait du même milieu que moi. La vie fait qu’un jour nous avons pris des chemins différents alors que nous avions la même sensibilité. Alors que cela fait une dizaine d’années que je ne l’ai pas vu, il y a des moments où je pense à lui et où je me demande ce qu’il est devenu et comment il va. J’imagine toujours le fantasme de revenir en arrière, de prendre le bus pour le retrouver et recommencer là où l’on avait arrêté et boire des coups. A l’époque, j’ai appris la guitare avec Damien.

Il y a quelque chose d’assez cinématographique dans « Noir Eden ». La composition de musique de films te tenterait-elle ?

C’est une bonne question à laquelle je répondrais oui dans l’absolu mais je ne sais pas comment je réagirais à une commande. Je pense que j’essayerai mais je ne sais pas si je serais bon dans ce domaine.

Ton précédent album est sorti chez nous deux ans après être arrivé dans les bacs au Québec. « Noir Eden » est-il cette fois-ci sorti simultanément des deux côtés de l’océan Atlantique ?

Quasiment et j’en suis très content. Il y a seulement trois semaines d’écart entre la sortie Française et la sortie Québécoise. J’ai l’impression de ne pas vivre cette sortie trop en décalée. Je vais partir faire de la promo au Québec durant deux semaines.

Photo Paul Rousteau

Photo Paul Rousteau

Où te situerais-tu dans la Pop ?

Je vais reprendre le terme que j’ai donné lors d’une interview dans Les Inrocks et je te dirais que je considère que je fais de la variété maudite. Je considère que j’ai toujours eu cette proportion à écrire quelque chose d’assez Pop mais en y mettant le feu afin de diriger mes chansons dans un mur.

Aimerais-tu que « Noir Eden » se dote de remixes plus électroniques ?

Absolument ! C’est souvent le genre de choses que l’on a en tête mais qu’on finit par ne pas faire. Je ne suis pas contre car j’écoute de la musique électronique et j’aimerais bien me faire approcher pour cela !

Quels sont tes prochains projets ?

Grâce à ce nouvel album, j’ai appris la production et je dois t’avouer que j’ai deux albums qui se battent en moi, l’un en guitare-voix et un album purement électronique. J’ai envie d’être prolifique et de ne pas rester quatre ans sans faire un nouvel album.

Rencontre avec le chanteur Peter Peter afin de présenter son nouvel album « Noir Eden » !

Commenter cet article