Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faites connaissance avec Petit Duck un projet musical séduisant et tout en douceur !

Publié le par Steph Musicnation

Faites connaissance avec Petit Duck un projet musical séduisant et tout en douceur !

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Guilhem : Je m’appelle Guilhem, je suis guitariste et chanteur dans ce groupe que j’ai formé avec Axelle. Nous écrivons et composons tous les deux et nous sommes entourés de deux musiciens, Gaël à la basse et Quentin à la batterie.

Axelle : Je m’appelle Axelle, je suis aux claviers et je suis la chanteuse de Petit Duck. Dans le groupe, Guilhem écrit le premier jet, nous reformulons ensemble et les musiciens viennent apporter leurs dernières touches.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

G : Nous étions au lycée ensemble avec Axelle et nous avons rencontrés les musiciens principalement par le biais d’Internet.

Pourquoi Petit Duck ?

A : Tout simplement car Guilhem est mon canard. C’est un petit nom affectueux et je pense que c’est familial car ma mère m’appelait également ainsi.

Faites connaissance avec Petit Duck un projet musical séduisant et tout en douceur !

Comment nous parleriez-vous de « L’Or » votre premier EP ?

G : Nous avons enregistré l’EP au Studio Montmartre Recording et il s’est passé un an pour le finaliser. Nous avions enregistré plus de chansons mais nous n’en avons gardé que quatre pour l’EP. C’est un premier disque et une sorte d’aboutissement de la vision que nous avons du projet. Nous voulions absolument bien faire les choses afin d’avoir quelque chose de qualité à montrer. « L’Or » pose les bases de ce qu’est Petit Duck.

A : Je pense que cet EP complètement autoproduit assoit une petite crédibilité. On se sent vraiment légitime d’exister professionnellement en tant que groupe après cet EP.

Précède-t-il un album à paraître cette année ?

G : Nous n’avons pas commencé à vraiment réfléchir là-dessus mais évidemment que ce que l’on fait maintenant nous porte vers un projet d’album. Nous continuons à composer des chansons et à avoir des projets de clips et je pense qu’une fois que nous aurons quelque chose de construit et de bien réglé, nous nous lancerons dans l’album.

A : Nous ne sommes pas pressés, cela viendra quand ça viendra.

Faites connaissance avec Petit Duck un projet musical séduisant et tout en douceur !

Pouvez-vous nous parler du clip de « Délivre Moi » ?

G : C’est Margot de Kerangat qui est une amie qui a réalisé le clip. Nous avons organisé un KissKissBankBank pour le financer en partie. Cela nous a permis de totalement lâcher l’idée à quelqu’un d’autre car nous supervisions la réalisation de nos clips jusqu’à présent.

A : Margot est arrivée avec une idée qui nous a tout de suite plu et elle nous a proposé de tout prendre en charge du début à la fin. Nous avons donné carte blanche à Margot, nous n’étions pas présents lors du tournage qui s’est passé en Bretagne et nous n’apparaissons pas dans le clip puisque les protagonistes sont interprétés par Mélanie Trunzer et Thomas Ducasse. J’avais quand même choisi la comédienne qui est une amie du conservatoire et en qui j’avais confiance. Nous sommes très contents du résultat final. Le clip est magnifique et il nous parle.

G : Ce clip est également le petit bébé de Margot, elle y a mis son interprétation à elle et cela apporte une deuxième lecture intéressante de la chanson.

A : J’ai l’impression qu’elle y a mis des images que j’avais mais d’une manière moins terre à terre et plus poétique.

Faites connaissance avec Petit Duck un projet musical séduisant et tout en douceur !

Que mettriez-vous en avant dans Petit Duck ?

A : Nous mettrions en avant le côté duo, nos voix et les harmonies qui sont au cœur du projet.

G : L’objectif est également de proposer une musique intéressante et subtile à entendre.

A : Nos musiciens sont de très bons musiciens issus notamment du monde du Jazz et on les encourage à apporter une couleur plus riche car nous ne voulons pas être le petit duo fille-garçon ni être vus comme deux chanteurs Pop « mignons ».

Evoluez-vous déjà sur scène ?

G : Le projet existe depuis environ quatre ans et nous avons commencé presque directement à faire des concerts dans cette formation-là. Nous aimons la scène et travaillons beaucoup dans ce sens et nous essayons d’apporter de nouvelles choses à chaque fois.

A : Pour l’instant, nous sommes restés sur Paris avec le groupe mais nous sommes allés tous les deux en dehors de la capitale pour des concerts en version un peu plus « simple » en duo.

Pouvez-vous nous parler de la pochette de votre EP ? Est-elle un premier pas vers un développement plus visuel de Petit Duck ?

A : Ce visuel qui a été dessiné par ma sœur nous plait beaucoup.

G : Je ne sais pas si le développement visuel pour un album irait dans ce sens-là mais en tout cas, c’était parfait pour illustrer l’EP. On aime ce côté dessin et réel.

A : Un dessin inspire tout de suite quelque chose de moins sérieux, de plus ludique et de plus personnel qu’une simple photo. Ma sœur a apporté une interprétation très personnelle à ce dessin avec des petites énigmes cachées qui y sont cachées. Si nous continuons avec des visuels dessinés, ce sera ma sœur qui en sera la préposée !

Le mélange de vos voix s’est-il imposé dès le début de votre collaboration ?

A : Oui et je te dirais que les polyphonies sont vraiment ma passion. Je trouve que la musique sans polyphonies n’est pas naturelle et cela s’est donc imposé dès le départ. Quand nous avions 14-15 ans, nous chantions des reprises en guitare-voix et nous le faisions déjà en mêlant nos voix.

Faites connaissance avec Petit Duck un projet musical séduisant et tout en douceur !

Quels sont vos prochains projets ?

G : L’expérience du clip avec Margot nous a donné envie d’en faire d’autres.

A : Elle nous a proposé d’avoir l’exclusivité sur nos prochains clips, elle aimerait nous suivre car nous nous sommes très bien entendus artistiquement.

G : Nous avons le projet de faire des lives filmés afin de mettre pas mal de contenu sur Internet en parallèle de possibles nouveaux EPS ou album.

A : C’est vrai que nous tendons beaucoup vers les clips car c’est ce que les gens regardent le plus et cela accompagnerait de nouvelles compositions.

Commenter cet article