Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antiloops vous présente son nouvel album baptisé « Lucid Dream » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Valéry Thimoleon

Photo Valéry Thimoleon

Peux-tu nous en dire plus sur toi ?

Je suis musicienne depuis l’âge de 9 ans et je viens de Normandie. J’ai commencé par la flûte à bec et je suis passé à la flûte traversière. Je te dirais que l’éclectisme a été ma priorité. J’ai fait autant du classique que du Jazz que de la musique contemporaine que du Reggae. Je ne suis pas auteur car je laisse carte blanche à l’artiste avec lequel je collabore.

Pourquoi avoir choisi Antiloops comme pseudo ?

Tout simplement car cela sonnait bien. C’est un mot qui est sorti quand j’ai créé ce projet avec des amis Normands. Il y avait déjà une certaine ambiguïté car j’avais déjà mon looper et j’avais dans l’intention d’utiliser des loops en faisant de la beatbox. J’aimais cette idée de mettre l’auditeur dans l’ambiguïté.

Antiloops vous présente son nouvel album baptisé « Lucid Dream » !

Peux-tu nous raconter tes premiers amours avec la flûte ?

C’est du hasard car je me dirigeais vers la musique. Je faisais de la danse classique et je voulais faire du violon à la base. On voulait me faire apprendre le solfège alors que moi, je voulais apprendre à jouer d’un instrument. Je ne me suis pas inscrite car le solfège m’était imposé sur mes heures de danse et je ne voulais pas avoir à choisir. A Bayeux, un professeur particulier m’a appris à jouer immédiatement de la flûte à bec. Jamais je n’ai remis en question ce choix dans la suite de mon parcours.

Comment présenterais-tu « Lucid Dream » ton nouvel album ?

« Lucid Dream » est un voyage entre le rêve et la réalité d’où le nom ! Je voulais un terme Anglophone qui exprime cela. C’est un questionnement actuel entre la machine et l’homme.

Il y a plusieurs collaborations sur ton disque. Comment « choisis-tu » que certains de tes morceaux soient chantés ?

A la base quand j’ai monté ce projet, je t’aurais dit que jamais cela n’allait arriver. Sur le premier album, il y avait plutôt des rappeurs mais tout est question de rencontres. Nina devait déjà être présente sur le premier album. Il y a eu des évidences et tout s’est fait naturellement car je ne me suis pas posé de questions.

Antiloops vous présente son nouvel album baptisé « Lucid Dream » !

Te retrouvera-t-on un jour derrière le micro ?

C’est une question que l’on me pose beaucoup ces derniers temps. Très sincèrement, c’est une question à laquelle je t’aurais non ces dernières années ou ces derniers mois mais il y a des rencontres et des situations musicales qui me font me dire pourquoi pas…

Ta musique est le fruit d’un métissage. Comment nous le décrirais-tu ?

Je dirais que ma musique est le fruit d’un métissage Jazz-musique Afro-Américaine et Electro.

Qu’est-ce qui t’a décidé à sortir ton premier album en 2015 ?

Je sortais de chez Wax Tailor, cela faisait dix ans que je jouais pour les autres et j’avais quelque chose en moi qui devait sortir. J’ai décidé d’emmener directement les musiciens en studio avec moi. J’ai composé mon premier album chez moi durant un an sans trop me poser de questions.

Antiloops vous présente son nouvel album baptisé « Lucid Dream » !

Si « Lucid Dream » était un concept quel serait-il ?

Je parlerais de voyage et de lâcher-prise. Je dirais que cet album invite à se laisser aller vers des univers différents.

« Ludic Dream » sera-t-il remixé comme « Electroshock » ?

Bien sûr, c’est une évidence. C’est un exercice que j’avais déjà dans l’idée car je touche à toutes les esthétiques que j’aime et je trouve ça super intéressant. La collaboration avec les DJS, les producteurs et les beatmakers est totalement différente de celle avec des musiciens. C’est intéressant de découvrir la seconde vie des morceaux.

Quels sont tes prochains projets ?

J’ai d’autres choses en tête notamment avec des chanteuses mais aussi un projet où je n’ai pas envie de batterie en allant à l’extrême avec que de la prod électronique. Je pense, pourquoi pas, à monter un trio de Jazz acoustique pour revenir à mes origines. Des concerts arrivent dont notamment le 27 février au Café De La Danse.

Antiloops vous présente son nouvel album baptisé « Lucid Dream » !

Commenter cet article