Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Princess Erika la nouvelle Wanda de la pièce « Bonjour Ivresse » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Comment es-tu arrivée dans l’aventure « Bonjour Ivresse » ?

J’avais vu « Revenir Un Jour » l’une des pièces de Franck Le Hen, j’avais apprécié la performance et je suis allée le lui dire. Franck voulait remonter une dernière version de « Bonjour Ivresse » et comme Emmanuelle Boidron est une de mes amies, il est passé par elle pour m’inviter à venir la voir. Il m’a demandé par la suite si j’étais intéressée pour jouer dedans et tout s’est fait très naturellement.

Qui est ton personnage ?

J’incarne Wanda la meilleure amie de Benoit et je te dirais qu’avec Franck nous l’avons un peu personnifiée. Je joue une Wanda beaucoup plus colorée (rires).

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Qu’est-ce qui t’a séduit dans le personnage ?

Wanda n’est pas d’un seul bloc. Certes, c’est grande gueule, rien ne semble lui faire peur et elle est toujours prête à dire son fait à tout le monde mais elle est beaucoup plus sensible et complexe que cela. Au théâtre, on retrouve souvent un côté très caricatural mais Franck Le Hen a su nuancer le personnage qui garde une humanité très forte.

Plusieurs comédiennes ont déjà tenu ce rôle. Qu’apportes-tu de toi dans ton interprétation ?

Le fait que je sois noire est un élément fondateur de cette nouvelle Wanda (rires). Je laisse aux lecteurs la surprise de découvrir de quel bois est faite cette nouvelle version du personnage.

Photo Sandra Sanji

Photo Sandra Sanji

Est-ce que la comédie est le genre théâtral qui te fait le plus vibrer ?

Je suis assez « multitâches » car j’aime tout. J’aime la comédie mais j’ai également un projet de film très dramatique. J’ai un sens comique assez fort et j’ai toujours voulu le mettre en pratique. Je dirais que c’est plus difficile de faire rire que de faire pleurer car les gens se complaisent plus dans la tristesse.

Y-a-t-il eu un « déclic » pour passer de la musique au théâtre ?

Je ne passe jamais d’une chose à une autre, je reste toujours dans ce que je sais faire. Je pratique toutes les activités en même temps et c’est ce que je préfère. Cela reste essentiellement du travail d’interprète. Au théâtre, ce ne sont pas forcément mes textes ni mes mélodies mais il y a une musique, des paroles et du rythme. C’est exactement la même chose que de faire de la musique sauf que tu joues une partition que tu n’as pas forcément écrit mais qui devient la tienne car tu l’interprètes.

Rencontre avec Princess Erika la nouvelle Wanda de la pièce « Bonjour Ivresse » !

As-tu des projets musicaux en parallèle à ta participation à « Bonjour Ivresse » ?

Oui car je n’abandonne jamais ma créativité. J’ai commencé l’enregistrement de mon nouvel album en mai 2016 et une dizaine de morceaux sont déjà enregistrés. Actuellement, je cherche de nouvelles collaborations et j’espère pouvoir sortir cet album d’ici la fin de l’année. Pour promouvoir un album, il faut être disponible et pour l’instant le théâtre demande beaucoup de présence.

Peux-tu nous parler « L’Age D’Or Du Rap Français » ?

« L’Age D’Or Du Rap Français » est un spectacle regroupant une trentaine d’artistes des années 90.Je n’ai pas participé à la tournée mais j’ai fait le Casino De Paris l’année dernière. Je dois dire que j’ai été assez surprise quand on est venu me chercher car je ne fais pas de Rap mais le terme désigne en fait la musique urbaine de manière plus générale. J’ai trouvé cela très sympa que l’on me légitime en tant que pionnière du Reggae en France. C’était très émouvant de tous se retrouver car nous nous connaissons depuis très longtemps mais j’ai été déçue de lire dans la presse ici ou là des réflexions d’artistes qui n’ont pas été conviés ou qui se plaignaient de ma présence du fait que je sois une artiste Reggae. C’était plus facile de m’attaquer moi qui suis une femme et qui ai du succès en dehors de la musique. Personnellement, je n’ai pas envie d’être juste représentative d’une chose définie, je suis beaucoup plus complexe comme Wanda et j’aime ne pas être qu’une chanteuse de Reggae.

Rencontre avec Princess Erika la nouvelle Wanda de la pièce « Bonjour Ivresse » !

Une question que l’on doit te poser très souvent…Erika es-tu une vraie princesse ?

(Rires) Oui, on me la pose très souvent et je n’y réponds plus. On me la pose depuis 30 ans et j’ai donné l’explication bien des fois. Il faut aller regarder dans les archives !

Toi qui es une artiste engagée, quels seront tes combats en 2017 ?

Je ne prédis pas mes combats, cela va être selon les causes qui vont me toucher. Je déteste les artistes « engagés » qui s’engagent quand ils ont de la promo à faire. L’année dernière, j’ai beaucoup œuvré pour les femmes atteintes du VIH car c’est une cause qui me tient à cœur. Cette année, je vais aller plus vers l’Afrique et je soutiens régulièrement des associations qui luttent pour venir en aide aux femmes battues.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir dans « Bonjour Ivresse » ?

Je leur dirais que Wanda est très différente de celles qu’ils ont pu voir ces dernières années. J’aimerais toucher le public noir car n’y a pas beaucoup d’actrices noires sur scène mais également le public qui a un peu de réticence à venir voir ce genre de pièces afin de leur montrer qu’il y a des gens qui travaillent vraiment, qui ont leur public et qui marchent sans trop de tralala.

Rencontre avec Princess Erika la nouvelle Wanda de la pièce « Bonjour Ivresse » !

Commenter cet article