Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musique, théâtre, Arielle Dombasle vous présente « La Rivière Atlantique » et vous parle de « Folle Amanda » !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Joel Saget (AFP)

Photo Joel Saget (AFP)

Tout d’abord, alors que le chant vous a toujours accompagné ; pourquoi n’avoir sorti votre premier album qu’en 2000 ?

Avant ce premier album, j’ai beaucoup chanté sur des scènes diverses, dans des films, des comédies musicales et à l’opéra comique. Finalement, ce que je voulais faire avec ma voix était singulier et cela a mis du temps comme chaque artiste me semble-t-il.

Vous évoluez sur chaque album en proposant des disques très différents. Que recherchez-vous musicalement parlant ?

Ce que je recherche c’est être toujours en accord avec mon moi profond. Dès le conservatoire j’ai interprété un spectre très large dans la musique. J’ai chanté du Handel, du Purcell, de la musique sacrée, du Bel Canto, du Rossini, du Puccini, du Bach mais aussi des grands airs américains, du blues, du folk… J’ai une voix au spectre très large. J’aime beaucoup l’idée de pouvoir chanter aussi bien du Judy Garland que du Billie Holiday, Diana Ross, ou Barbra Streisand ; c’est mon grand plaisir !

Comment nous présenteriez-vous « La Rivière Atlantique » ?

« La Rivière Atlantique » ce sont des balades composées et écrites par Nicolas Ker… On pourrait les qualifier de rock romantique. C’est un album en hommage au Velvet Underground. On nous dit que cela ressemble aux ballades de Nick Cave et Kylie Minogue.

Photo Amélie Lengrand

Photo Amélie Lengrand

Comment nous parleriez-vous de Nicolas Ker votre partenaire sur cet album ?

C’est un personnage Rimbaldien et un poète. Nicolas est le dernier des rockeurs et pour moi, c’est la plus belle voix du Rock en France. C’est un auteur, compositeur de tout premier plan à la croisée de Ian Curtis, Paul Morrissey, Joy Division et Léonard Cohen.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous sommes rencontrés au Cirque d’Hiver où nous accompagnions des danseuses Américaines du Cabaret New Burlesque.

Pouvez-vous nous en dire plus sur « Point Blank » le nouvel extrait de votre album ?

Le clip illustrant « Point Blank » s’intitule « A Bout Portant ». C’est une chanson métaphorique et profonde, comme toujours avec Nicolas. Une réalité cryptée…

Photo Amélie Lengrand

Photo Amélie Lengrand

Où ont été tournés vos derniers clips ?

J’ai tourné ces clips entre Paris, la Normandie et Tanger. Il y a deux autres vidéos qui sortiront dans les prochains mois. J’aime réaliser mes clips, ce que j’avais déjà fait avec Philippe Katerine.

Pensez-vous déjà à votre prochain album ?

Oui mais c’est encore secret ! Pour l’instant, nous avons toute la tournée ! Nos concerts pour « La Rivière Atlantique » à travers la France.

Photo Amélie Lengrand

Photo Amélie Lengrand

Qu’est-ce qui vous a séduit dans la pièce « Folle Amanda » ?

C’est tout d’abord mon amitié avec Michèle Bernier. Nous avons déjà souvent joué des sœurs et le public adore nous voir en sœurs. J’ai rencontré Michèle sur « Ivre-Mort Pour La Patrie » une comédie musicale de son père dont les musiques étaient signées Bertrand Burgalat. Nous sommes tous les trois restés de très proches amis.

Qui est votre personnage ?

J’incarne Lucette la petite sœur moralisatrice face à une grande sœur qui divague.

Musique, théâtre, Arielle Dombasle vous présente « La Rivière Atlantique » et vous parle de « Folle Amanda » !

Vous qui êtes une artiste plurielle. Quel domaine artistique n’avez-vous pas encore exploré ?

Pour moi, le monde des Arts ce sont des vases communicants. J’ai toujours vogué dans des eaux qui me sont essentielles

Quels sont vos prochains projets pour 2017 ?

Dans mes prochains projets, il y a un film autour de « La Rivière Atlantique » et des concerts !

Commenter cet article