Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les rencontres « Un Eté 44 » : Nicolas Laurent vous présente son personnage de Petit René !

Publié le par Steph Musicnation

Les rencontres « Un Eté 44 » : Nicolas Laurent vous présente son personnage de Petit René !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Nicolas Laurent, j’ai 17 ans, je suis chanteur dans le spectacle musical « Un Eté 44 » et je m’accompagne au piano depuis l’âge de 10 ans.

Comment as-tu rejoint l’aventure « Un Eté 44 » ?

Je prenais des cours de chant dans un studio à Marseille et j’y ai rencontré Erick Benzi qui est directeur musical. J’ai chanté quelques maquettes dont « L’Amour Est Tombé » pour la première fois.

Tu as commencé ta carrière artistique très jeune me semble-t-il ?

J’ai su très tôt que j’aimais chanter et j’ai commencé à prendre des cours de chant dès l’âge de 5 ans mais je ne l’envisageais pas du tout cela comme un métier et ça ne l’est pas encore vraiment. Je suis en terminale S, je suis des cours par correspondance et je passerais mon Bac à la fin de l’année.

Les rencontres « Un Eté 44 » : Nicolas Laurent vous présente son personnage de Petit René !

D’où te vient cette passion pour la scène ?

Je me pose la question moi-même (rires). Mes parents ne chantaient pas du tout et ils écoutaient très peu de musique. J’ai chanté très tôt et je me suis accompagné très vite au piano mais je ne sais vraiment pas d’où cela vient.

Qui est ton personnage dans le spectacle « Un Eté 44 » ?

J’interprète Petit René qui va devenir un jeune résistant. Il va commencer en faisant des petits actes de résistance comme refuser de vendre ses œufs aux Allemands ou écrire des insultes sur les murs. Petit René travaille à la ferme avec son père et c’est un peu lui qui va maintenir en vie les filles du spectacle car il leur apporte à manger quand elles sont réfugiées dans cette cave durant les bombardements. Il est au courant de toutes les intrigues amoureuses car c’est lui qui apporte le courrier. Au fil de l’histoire, il va trouver la force de laisser sa cousine et ses amis pour partir faire de la vraie résistance et défendre son pays.

Vous ressemblez-vous ?

Oui, nous nous ressemblons beaucoup. Je dis souvent que c’est une vraie tête de mule comme moi (rires). Je me retrouve dans ce personnage qui a le même âge que moi et je me retrouve ; même si cela n’est pas comparable ; dans le fait qu’il quitte ses amis pour aller faire de la résistance comme moi j’ai quitté mes proches pour monter à Paris et chanter dans ce spectacle. Cela m’a inspiré pour le rôle.

Les rencontres « Un Eté 44 » : Nicolas Laurent vous présente son personnage de Petit René !

Que mettrais-tu en avant dans « Un Eté 44 » ?

Je pense que tout a très bien été pensé et c’est aussi ce qui me plait dans ce spectacle. Les chansons sont géniales et c’est un rêve de chanter de telles chansons à 17 ans. La première fois que j’ai lu le livret, j’ai trouvé cette histoire très touchante et n’importe qui peut y trouver un lien avec sa propre histoire. Je pourrais également parler des décors ou des costumes car nous ne sommes pas « déguisés », nous portons des costumes d’époque et cela aide à entrer dans nos personnages car nous avons l’impression d’incarner des gens qui auraient pu exister.

Comment nous présenterais-tu la troupe que vous formez ?

Je dirais que cette troupe est très familiale. A 17 ans, je ne me serais pas vu perdu autour de plein de danseurs et artistes dans une grosse équipe. Je connais les noms de tout le monde, il y a une très bonne ambiance et nous sommes tout le temps ensemble. Je me sens soutenu et du fait de mon âge, je suis un peu le petit frère.

Les rencontres « Un Eté 44 » : Nicolas Laurent vous présente son personnage de Petit René !

Quelles sont tes influences musicales ?

Quand j’étais enfant, mes parents écoutaient beaucoup Edith Piaf, Céline Dion et Jean-Jacques Goldman. Personnellement, je suis très fan de Michel Berger et de France Gall. Aujourd’hui, j’écoute plus de pop Anglaise et Américaine mais également de la musique dancefloor.

Réfléchis-tu déjà à la suite de ton aventure musicale ?

Oui, il le faut bien car je sais que malheureusement cela ne sera pas éternel. J’écris des chansons, je travaille un peu de mon côté mais je ne sais pas de quoi sera fait demain. J’aimerais continuer cette aventure le plus longtemps possible avec une tournée et pourquoi pas un retour à Paris.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir découvrir « Un Eté 44 » au Comédia ?

Je pense que ce spectacle est très touchant, c’est une belle histoire et il y a eu un vrai beau travail d’écriture que ce soit au niveau des chansons mais également au niveau des dialogues. Il y a toute une histoire autour de chaque personnage et je vous invite vraiment à venir voir « Un Eté 44 », vous ne serez déçus !

Commenter cet article