Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre Parisienne avec la chanteuse Holybrune dont l’EP sort en février !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre Parisienne avec la chanteuse Holybrune dont l’EP sort en février !

Comment te présenterais-tu à nos lecteurs ?

J’ai envie de dire que je me considère comme une chanteuse de chanson Française, je suis auteur et compositeur de mes mélodies.

Pourquoi avoir choisi le pseudo d’Holybrune ?

Je cherchais un adjectif pour me définir : Brune. Holy pour mon rapport à la musique qui est quelque chose de sacré qui nous met en transe.

Peux-tu nous en dire plus sur tes débuts ? As-tu toujours évolué dans la musique ?

En fait, je faisais totalement autre chose avant de faire de la musique. J’ai fait un master en marketing et c’est à la fin de mes études que j’ai rencontré le compositeur Dabeull. C’est ainsi que nous avons commencé à bosser des chansons mais dans un premier temps pour son projet à lui. On peut me retrouver sur son EP « Fonk Delight » sorti en 2014 sur trois morceaux. Parallèlement à ce projet en featuring, j’ai développé mon projet en Français et c’est venu tout naturellement.

Rencontre Parisienne avec la chanteuse Holybrune dont l’EP sort en février !

La chanson est-ce un rêve de petite fille ?

Je te répondrais oui et non car j’ai toujours aimé chanter mais je ne m’étais jamais dit que j’en ferais mon métier. Ce n’était pas inné mais cela s’est fait naturellement.

Comment décrirais-tu ton univers ?

Mon univers évolue par rapport à des moods que je peux avoir mais aussi par rapport aux différents compositeurs. Tout est une question de feeling. C’est un univers qui est évolutif.

Il y a un soin tout particulier apporté à la vidéo. Le cinéma te tente-t-il en parallèle à une carrière de chanteuse ?

J’adore mettre mes chansons en vidéo. Je travaille depuis le début avec SJD en se proposant des idées. Je ne sais pas si j’ai des aptitudes pour faire du cinéma mais si cette porte s’ouvre, je ne dirais pas non.

Rencontre Parisienne avec la chanteuse Holybrune dont l’EP sort en février !

Peux-tu nous en dire plus sur ton EP qui arrive bientôt ?

Cet EP raconte une nuit. Il y aura plusieurs moods, il est féminin, un peu rebelle et un peu dark. Il parle de l’ivresse de la nuit, des démons que l’on peut rencontrer, de mélancolie et de l’évolution de la femme dans ce milieu. C’est une palette de couleurs qui pour moi reste cohérente par rapport à la voix et aux thèmes.

Pourquoi l’avoir baptisé « Pandemonium » ?

Pour moi, « Pandemonium » est un peu ce lieu où les démons et les envies se mélangent. C’est une image très dark qui s’apparente à tous les démons que l’on peut rencontrer en une nuit.

Que retrouve-t-on dans tes textes ?

J’aime beaucoup la chanson Française et j’essaye de m’en inspirer même si on peut parfois me dire que je suis un peu rnb. Je décris des sentiments et je peins des décors et des ambiances dans mes chansons.

Rencontre Parisienne avec la chanteuse Holybrune dont l’EP sort en février !

Peux-tu nous parler du clip de « Nuit Noire » ? C’est un peu un road trip féminin et nocturne…

Oui, tu es dans le vrai. « Nuit Noire » met en scène un groupe de nanas qui essayent de s’amuser et qui se cherchent en même temps. Il y a une cohésion de groupe mais le clip a pour but de montrer que l’on peut être seule tout en étant ensemble. Le clip a été tourné à Paris dans plein de petits spots sympas et les figurantes sont de véritables amies à moi. Quand j’écris, je peux m’inspirer de ma vie mais aussi de celles de mes amies afin que ceux qui écoutent mes titres puisent se reconnaître.

Le clip de « Pandemonium » brouille un peu les pistes. On te retrouve dans un registre plus dancefloor. Te verrais-tu prêter ta voix à des productions de DJS ?

Tant que cela reste dans mes goûts et tant qu’artistement cela me parle, je te répondrais oui.

Quelle est ton envie première en tant qu’artiste ?

Cela serait de vraiment construire une carrière, de pouvoir en vivre, de faire du live et sortir des albums sur la durée.

Rencontre Parisienne avec la chanteuse Holybrune dont l’EP sort en février !

Evolues-tu déjà sur scène ?

J’ai fait des scènes avec Breakbot sur le Still Water Tour. Cela a été une super expérience et ça m’a mis le pied dedans en faisant des grosses scènes notamment en Asie. Pour mon projet, je suis en train de construire le live.

Quels sont tes prochains projets ?

Le clip de « Pandemonium » vient de sortir, nous allons continuer à sortir des visuels par rapport à l’EP qui sortira courant février. Les clips qui sortent seront reliés sous la forme d’un mini court-métrage qui sortira en même temps que l’EP. Je travaille déjà sur de nouveaux sons mais je ne saurais te dire pour l’instant s’ils seront sur un EP ou sur un album.

Commenter cet article