Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre lors du Rock In Loft avec le trio Lloyd Project !

Publié le par Steph Musicnation

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Alexis : je m’appelle Alexis, je suis guitariste et chanteur.

Loris : Je suis Loris, je suis aux claviers et je fais des chœurs.

Antoine : Je suis Antoine, je suis batteur et je fais les chœurs également.

Ce projet musical tous les trois mûrissait-il depuis longtemps ?

A : Avec Loris, nous jouons ensemble depuis notre enfance. Nous avons commencé par le classique quand nous étions gosses et puis nous nous sommes dirigés plus tard vers la pop et le rock quand nous étions des ados rebelles au lycée. Ce groupe-là est un peu le prolongement de toutes ces années de musique ensemble et je te dirais que l’on retrouve dans Lloyd Project les influences qui nous ont nourri tous les deux. Cela ne fait pas si longtemps que cela que nous évoluons avec Antoine mais le projet s’est vraiment défini à son arrivée en 2011. 

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Avez-vous développé chacun des univers musicaux différents ?

AN : A la base, mes influences sont très rock mais j’écoute aussi beaucoup de jazz, de metal et de la musique traditionnelle car je fais des percus Indiennes à côté. Je suis très ouvert et j’ai des projets world music en parallèle. Je pense que cela m’apporte un petit plus dans mon jeu et dans l’approche que j’ai de la batterie.

L : J’ai aussi des influences rock mais j’ai également été influencé par le classique et le jazz.

AL : Je suis resté très rock mais je me suis pas mal ouvert à la pop ces dernières années d’autant que je travaille aussi comme ingénieur du son. Je travaille également en tant que musicien sur des musiques de films donc cela m’influence et on le ressent dans la musique de Lloyd. Nos influences sont très variées mais elles se retrouvent autour du rock qui reste notre colonne vertébrale.

Votre nouveau single « Wake Up » est sorti au printemps. Annonce-t-il l’arrivée d’un nouvel EP ou la sortie d’un album ?

L : En fait, il n’annonce rien du tout car il est extrait de rien. Nous avions juste envie de sortir quelque chose à ce moment-là et nous avons proposé au public ces deux morceaux mais pour le coup, nous avons bien un album en préparation.

AL : Le single n’est effectivement pas extrait de ce prochain disque, nous l’avons sorti au moment du Disquaire Day car le vinyle est un support qui nous tient à cœur et nous étions dans une période de création.

AN : Cela faisait un an que nous avions sorti le deuxième EP et nous n’étions pas encore prêts pour l’album. Nous avons fait un entre deux pour faire patienter jusqu’au gros projet qui est en cours.

AL : Nous l’avons sorti comme un hommage à David Bowie qui était décédé quelques mois auparavant. Cette sortie de single est née de plein d’occasions qui se mélangeaient. 

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Pourquoi avoir choisi l’Anglais plutôt que le Français ?

AL : Tout simplement car nous n’avons jamais chanté en Français.

L : Nous avons essayé mais cela ne nous a jamais réussi.

AL : Nous avons été baignés tous les trois dans une culture musicale Anglaise et Américaine et pour moi qui suis le principal auteur des textes, la question de la langue ne s’est jamais posée. J’écris naturellement en Anglais même si le Français est ma langue maternelle. Quand il s’agit d’écrire de la musique et à fortiori du rock, l’Anglais vient naturellement. On nous pose souvent la question mais nous, nous ne nous la posons pas.

Comment nous présenteriez-vous « Shelter » par rapport à « Last Train To Babylon » ?

L : Il y a une évolution entre ces deux albums que nous n’avons pas pensé du tout de la même façon. Sur « Last Train To Babylon », nous avons mis les morceaux que nous voulions mettre dedans et qui était déjà faits à ce moment-là. « Shelter » a été fait très rapidement, nous avons mis environ trois mois pour tout écrire et tout enregistrer. L’approche a été très différente. 

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Votre musique a-t-elle déjà traversé nos frontières ?

AL : Nous sommes allés jouer en Belgique et nous savons que nous avons quelques fans au Canada, aux Etats-Unis, en Angleterre. Nous avons un fan en Indonésie et un en Afrique Du Sud.

AN : Un seul mais c’est le début de quelque chose ! Pour aller y faire un concert, c’est quand même compliqué. (Rires).

AL : Nous avons une communauté de fans très fidèles en Suisse et nous les saluons au passage.

Qu’est-ce qui nourrit votre écriture ?

L : C’est une envie de raconter des histoires.

AL : Oui mais ce ne sont pas des histoires de faits. Je te dirais que c’est une écriture plutôt vaporeuse sur des idées ou des projections car j’aime beaucoup écrire à propos du rêve. Nous avons déjà abordé des thèmes comme l’hypnose, la folie ou le délire. Notre musique est atmosphérique et elle s’y prête bien.

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Quelle serait selon vous la force de Lloyd Project ?

AL : L’amour ! (Rires). Pour le coup, notre force est notre complicité à tous les trois. Nous sommes très proches et je pense que c’est quelque chose qui se ressent quand on nous voit sur scène. Nous passons beaucoup de temps ensemble même en dehors de notre projet musical. Notre unité et notre énergie viennent du fait que l’on s’éclate ensemble quand on fait de la musique. Que ce soit sur le plan personnel ou musical, on se connait très bien.

Quel est votre rapport à la scène ?

AL : C’est quelque chose qui a beaucoup évolué ces dernières années. Il y a quelques années, notre force était plus sur le travail en studio car nous étions plus à l’aise avec ce travail de composition un peu à huit clos. Maintenant, cela a vraiment évolué et je pense que notre force s’est transférée sur la scène et sur l’énergie que nous y dépensons. Comme je le disais dans la question précédente, notre force vient de notre unité et de cette osmose qui existe entre nous trois. Ces dernières années, notre son a évolué sur scène, il est devenu plus rock et plus énergique. 

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Source Facebook Officiel de Lloyd Project

Etiez-vous déjà venus au Rock In Loft ? Qu’est-ce qui vous a séduits dans cette session de concerts en OFF du MaMa ?

AL : C’est la première fois que nous venions au Rock In Loft et c’est cette intimité qui nous a séduits. Nous ne sommes pas sur un concert dans une grande salle et cela change de la configuration dans laquelle nous sommes habituellement. Nous sommes donc dans une forme plus acoustique et plus légère et cela permet de voir comment transformer nos morceaux pour les rendre intéressants. Nous allons réduire les morceaux à leur essentiel.

Quels sont vos prochains projets ?

AN : Nous allons jouer le 16 novembre au Badaboum dans le cadre d’un festival et nous allons surtout nous focaliser sur l’enregistrement de l’album.

L : On espère sortir cet album au premier semestre 2017.

AL : Il y aura très certainement un nouveau single avant la sortie de l’album et des concerts qui accompagneront sa sortie. 

Commenter cet article