Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous dire quel est votre parcours musical à chacun ?

Manon : Je m’appelle Manon, je viens de La Clusaz, j’ai 28 ans et je ne viens pas du tout de la musique. Je travaillais dans l’événementiel et c’est comme cela que j’ai rencontré Julien. Cela fait un an vraiment que je chante de manière sérieuse.

Julien : Je m’appelle Julien, je viens de Lorraine et j’ai fait des études de commerce à la base. J’ai travaillé dans la finance pendant huit ans mais j’ai toujours fait de la musique en parallèle. J’ai dû faire un choix entre poursuivre ma carrière et faire de la musique et j’ai choisi ma passion ! Cela fait un an que j’ai quitté la finance et même si je composais déjà avant, je le fais de plus en plus pour d’autres artistes dans des styles très variés et pour différents labels.

Comment s’est formé 21 Juin Le Duo ?

M : J’ai rencontré Julien un 21 juin, lors d’une fête de la musique que j’organisais et à laquelle il participait en tant que chanteur. Cinq ans plus tard, nous avons décidé de monter un projet ensemble. Pour la petite histoire, Julien avait beaucoup de compos que je connaissais et sur lesquelles je faisais quelques petites harmonies vocales dans ma chambre pendant qu’il répétait dans le salon. Un jour, il m’a dit qu’il avait l’impression qu’il se passait quelque chose avec nos deux voix. On a tenté l’aventure !

J : Nous avons décidé de monter notre projet avec Manon, il y a quatre mois, un 21 juin, car cette date symbolise beaucoup de choses pour nous : notre rencontre, la fête de la musique, le début de l’été (nous voulons véhiculer une musique solaire sans prise de tête).

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Comment présenteriez-vous votre premier single baptisé « Peau De Vache » ?

J : « Peau De Vache » est une chanson assez autobiographique qui parle d’un couple qui se déchire mais qui s’aime encore. Je chantais cette chanson en solo à l’origine mais c’est un morceau qui prend vraiment tout son sens à deux, sous la forme d’un échange. Ce crêpage de chignon est complètement nous (rires) car nous nous aimons très fort et nous nous disputons très fort aussi. C’est très extrême ! « Peau De Vache » est une chanson qui nous parle et c’est un peu une caricature de la vie de couple, à la fois drôle et tendre.

M : C’était une bonne chanson pour nous présenter ainsi que notre univers, tout en sachant que nous voulons nous positionner comme un duo très accessible et friendly.

J : C’est d’ailleurs pour cette même raison que nous avons mis en ligne tous nos bêtisiers et nos making-off. Nous sommes un couple d’artistes mais avant tout nous sommes un couple, nous sommes des jeunes vivant à Paris et aimant faire la fête. Nous voulions nous montrer tels que nous sommes,avec nos loupés. Notre histoire est vraie et sincère et nous voulons que cela soit transmis dans nos vidéos. C’est vraiment cette sincérité qui compte le plus dans notre démarche artistique !

Pouvez-vous nous parler du tournage du clip l’illustrant ?

M : Le réalisateur du clip, Etienne Fu-Le Saulnier, est en ami d’enfance de notre arrangeur Virgile Guy. Nous voulions tourner ce premier clip à La Clusaz, mon village d’origine, toujours dans cette démarche de sincérité. Cela s’est fait très naturellement. Nous sommes partis chez moi durant cinq jours fin juillet.

J : C’est un clip vraiment fait maison, qui a été tourné dans la maison de famille de Manon.

M : Etienne est monté dans la grange, il a tout fouillé, il est redescendu avec des grands sacs pleins d’objets et nous sommes partis tourner des scènes improbables dans la montagne !

J : On s’est beaucoup amusé et on a improvisé plein de choses. Nous ne voulions pas faire un clip de « chanteurs », qui interprètent leur chanson face caméra. Nous voulions que ce clip soit un condensé d’une vie de couple. Avec des instants de tendresse, de partage, de délires mais aussi de disputes et de souffrances. Nos amis nous ont dit que c’était presque une caméra cachée tellement c’était fidèle à notre relation !

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Ce clip est particulier me semble-t-il…

J : Effectivement ! Ce clip est entièrement cliquable, avec accès à toutes les coulisses ! Cette démarche correspond bien à ce que nous souhaitions montrer. Nous avons filmé cinq jours non-stop, et nous avions beaucoup de rushs. Nous nous sommes dits qu’il serait intéressant de permettre aux gens de voir comme les scènes ont été tournées, et ceci de façon intégrale et exhaustive. Je pense notamment au moment où Manon pleure : on peut voir les images brutes, on entend les échanges avec le réalisateur, le passage avec l’oignon…Les gens apprennent encore plus à nous connaître.

M : Dans ma montagne, quand j’étais toute petite, je rêvais d’être chanteuse et je me suis toujours demandé comment se passaient les tournages. Le fait de pouvoir aller gratter un peu et voir ce qu’il y a derrière, on a trouvé que c’était très sympa pour le public.

« Peau De Vache » annonce-t-il un EP ou un album ?

 J : On espère les deux, un EP dans un premier temps et un album par la suite. Nous travaillons titre par titre.

M : Nous ne sortirons pas de titre sans images.

J : Nous sommes très attachés à la vidéo et nous voulons raconter l’histoire de la chanson du début à la fin. Nous sommes déjà en train de nous filmer en studio pour la prochaine.

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Retrouvera-t-on toujours ce brin d’humour dans vos compositions ?

J : Peut-être pas toujours mais il y aura toujours ce côté sincère. On parlera souvent de couple, sentiments, relation amoureuse et d’émotions.

M : On trouvait que « Peau De Vache » était un prisme original pour dépeindre la vie à deux. Dans un couple, on est toujours un peu la peau de vache de l’autre ! On ne parle pas beaucoup d’amour de manière « brute de décoffrage ». L’idée est de toujours aborder le couple de la manière la plus proche, la plus sincère et la plus originale possible.

J : Il y aura toujours un brin d’humour dans notre projet car nous sommes ainsi dans la vraie vie.

Comment rêvez-vous votre carrière musicale ?

M : Mon rêve de petite fille était d’être une Spice Girl et d’acheter une maison au bord de la mer pour mes parents (rires) !En vérité, je voudrais que cela reste toujours raisonnable. Je ne suis pas animée par le fait de devenir une star. J’aimerais juste que les gens m’aiment bien et ne soient pas lassés de voir ma tête ! (rires)

J : J’aimerais arriver à développer ce projet en couple et partir en tournée avec Manon main dans la main. En parallèle, je souhaiterais continuer à développer mon travail d’auteur/compositeur pour d’autres artistes. 

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Etes-vous déjà coutumiers de la scène ?

M : Moi, beaucoup moins que Julien puisque cela fait seulement six mois que je prends des cours de chant. Je n’ai fait que deux scènes en tant que choriste avec Julien. J’ai très peur et très hâte de faire de la scène !

J : Pour la petite histoire, la première scène de Manon a eu lieu sur un plateau pour NRJ12 devant plus de 5000 personnes. Je l’ai embarquée dans l’aventure sans qu’elle ne le sache vraiment (rires). Elle s’est un peu retrouvée devant le fait accompli mais cela s’est très bien passé. C’est ainsi qu’est né le projet 21 Juin. Personnellement, j’ai fait pas mal de scènes depuis 10 ans à Paris et j’avais un projet solo avant 21 juin. J’ai commencé dans les petits bars et j’ai fait des salles de plus en plus grandes par la suite, comme l’Olympia. J’ai fait des dates notamment avec Ben L’Oncle Soul ou The Supermen Lovers.

Qui retrouve-t-on dans votre famille musicale ?

M : J’ai récemment découvert le duo Oh Wonder, ma vraie révélation musicale de l’année. J’aime beaucoup Vianney, je trouve qu’il a des textes sublimes. Plus jeune, j’écoutais des artistes comme De Palmas et Jason Mraz.

J : On ne dirait pas comme ça mais Manon écoute aussi du gros ragga (rires). Tonton David est même venu dormir chez elle. Elle a un gros passé roots ! Pour ma part, j’adore la soul et la folk acoustique. J’aime beaucoup Amos Lee et la black music, la funk, le disco, des groupes comme Kool & the Gang. On écoute des choses très variées, de l’electro et notamment Les Gordon qui est un producteur français.

Quels sont vos prochains projets en duo ou peut-être en solo ?

M : Nous sommes partis sur un gros projet à deux. On aimerait se diversifier sur des concepts vidéos autres que musicaux. On y réfléchit.

J : On souhaiterait raconter des petites histoires, des anecdotes, des choses vraies et vécues. A moyen terme, on aimerait travailler avec des partenaires que ce soit des labels ou des tourneurs mais on veut toujours garder ce côté « fait maison ». Mes projets en solo seraient dans la composition mais aussi pour la musique à l’image. Je suis actuellement des cours du soir de son, je développe de plus en plus l’aspect producteur musical afin que nous soyons encore plus autonomes. Dans la lignée, le projet sera aussi de développer la scène à deux et cela va être un beau challenge !

Rencontre avec le duo très prometteur 21 Juin !

Commenter cet article