Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec le comédien Ludovic Thievon qui ne manque pas d’actualités !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Monsieur le Photographe

Photo Monsieur le Photographe

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Ludovic Thievon, je suis Lyonnais, originaire de Rillieux-La-Pape et je suis comédien. J’ai la chance d’avoir pas mal de projets  très variés en même temps. Je tiens à cette variété car cela me permet de rencontrer des gens et des univers différents. Mon objectif est vraiment de prendre du plaisir dans tout.

Comment en es-tu venu à l’impro ?

J’ai découvert la scène il y a 15 ans grâce à l’impro qui a été ma porte d’entrée dans l’art vivant. J’en suis devenu complètement accro et très rapidement, j’ai voulu compléter cela avec du théâtre en faisant plusieurs stages sur différents domaines (corps, mouvement, chant, etc.). Au  bout d’un moment, j’ai eu envie d’encore plus. J’ai postulé et j’ai été reçu au Conservatoire du 11ème en art dramatique et j’ai continué à suivre ensuite plusieurs formation, dont récemment à l’Ecole Jacques Lecoq.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ce métier ?

En premier lieu, le fait de partager un moment avec d’autres personnes, mais aussi le côté sans filet du spectacle vivant qui est assez jouissif et également le fait de construire quelque chose avec mes partenaires de scène. Je te dirais également que le travail sur soi est très intéressant qu’il soit technique, corporel ou émotionnel.

Photo Monsieur le Photographe

Photo Monsieur le Photographe

Je t’ai découvert dans « Theatral Suspects ». En quoi consiste ce spectacle ?

Après l’avoir joué dans plusieurs théâtres Parisiens et avoir fait évolué ce spectacle d’improvisation, nous sommes en train de jouer la neuvième saison de « Theatral Suspects » à L’Apollo Théâtre. Nous improvisons une enquête policière avec des thèmes proposés par le public qui choisit trois suspects que nous allons faire vivre de manière improvisée. Ces suspects vont subir des interrogatoires avec des catégories d’impro et des contraintes. Il y a un profiler dans le public et son job, de façon très ludique, est de choisir le suspect le plus louche. Le grand final qui est la marque de fabrique depuis le début de « Theatral Suspects » est la reconstitution improvisée du crime à la façon du Cluedo. Le public choisit le lieu, l’arme du crime et la victime. C’est très chouette et très drôle.

Vous en êtes à votre 9ème saison. Comment expliquerais-tu ce succès ?

Je te dirais que nous avons la chance d’avoir un public de fidèles en plus des personnes qui viennent nous découvrir. Pour la petite anecdote, il fut un temps où nous avions même une carte de fidélité. L’autre élément d’explication serait le fait que le spectacle change à chaque fois. L’inspecteur et les comédiens changent, chacun a ses spécificités et ses zones de confort dans l’impro. Plus globalement, ce qui plait beaucoup, c’est que c’est drôle et assez impressionnant. Je prends souvent l’exemple du fildefériste qui traverse le fil de fer et on se demande comment il va faire et l’impro, c’est un peu cela. Il n’y a pas de 4ème mur dans l’impro et cette interaction plait beaucoup.

Photo Monsieur le Photographe

Photo Monsieur le Photographe

Tu es également à l’affiche de « Casino, Le Spectacle D’Impro ». Peux-tu nous en dire plus sur ce spectacle ?

« Casino » a été créé il y a 5/6 ans en réunissant des improvisateurs des meilleures troupes de Paris à l’initiative de Laurent Jacques. Après 3 gros succès au Festival off d’Avignon, depuis un peu plus d’un an, nous travaillons avec A Mon Tour Prod une équipe super qui nous aide à développer le spectacle. Jarry met en scène le spectacle et nous avons tout repris pour cette nouvelle version. C’est vraiment un show impressionnant. En plus de l’impro, il y a du chant et de la danse. Cela se passe dans un casino, le public donne des thèmes et il y a un croupier qui est là un peu pour nous titiller nous les joueurs de casino. Nous avons pris tous les jeux de casino qui existent et nous les avons transformés en contraintes de jeux théâtrales. Nous sommes à La Comédie de Paris tous les dimanches jusqu’à fin Décembre.

Quelle est la richesse de l’impro selon toi ?

Si je devais la résumer en une richesse, je dirais que c’est la richesse humaine. Il y a un côté fascinant et illimité de se dire que juste par l’interaction entre des êtres humains, on va partir de rien et créer quelque chose. 

Photo Monsieur le Photographe

Photo Monsieur le Photographe

As-tu des projets en parallèle en tant que comédien ?

En parallèle de « Theatral Suspects » et de « Casino », il y a plusieurs projets théâtraux. L’objectif est de partir en tournée en 2017 avec « 2 Heures 14 », une très belle pièce sur le mal-être adolescent. Nous avons reçu la Mention Spéciale du Prix Théâtre 13, un très bel honneur ! Je suis à l’affiche de « A » d’Elie Rapp, mise en scène par Eurydice El-Etr. Nous avions joué cette pièce un peu barrée et poétique à Avignon et cela a été un beau succès autant côté public que côté pro. Un showcase sera organisé au Théâtre des Nouveautés le 12 Décembre. Je fais par ailleurs partie d’un collectif de comédiens qui fait venir tous les mois un grand metteur en scène ou un grand cinéaste afin de lui proposer d’expérimenter avec nous.

De quoi parlait « (Dé)générations » ton one man show écrit par tes soins ?

J’ai co-écrit ce one avec Pierre-Arnaud Jacques et collaboré artistiquement avec Anna Salaun. Ce one parlait de la trace, ou plutôt de l’absence de trace, que la génération Y va laisser dans l’histoire. J’essayais à la fois d’aborder ce sujet de façon sérieuse et décalée. J’ai eu la chance d’aller jouer ce spectacle dans pas mal de pays et il a bien marché. « (Dé)générations » est en pause depuis un peu plus d’un an car j’ai beaucoup d’autres projets à côté et aussi parce que je souhaite réécrire une partie pour rendre le spectacle encore plus théâtral.

Photo Monsieur le Photographe

Photo Monsieur le Photographe

Quelle est l’impro la plus loufoque que l’on t’ait demandé ?

Celle de la vie de tous les jours !

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir te découvrir sur scène actuellement dans tes différents spectacles ?

Je dirais tout simplement qu’il y en a vraiment pour tous les goûts justement (rires). En ce qui concerne l’impro, je dirais que cela serait de venir passer un moment de détente et un moment spectaculaire où on peut en prendre plein les yeux. Côté théâtral, ce sont des beaux projets que je défends avec fierté et qui sont à mon sens originaux par rapport à la production actuelle. Ils traitent de sujets peu traités avec des angles intéressants. J’encourage tout le monde à aller voir les petites compagnies et faire vivre le théâtre.

Commenter cet article

Bro7 05/07/2017 10:29

Bravo Ludo!! Heureux de voir que tu prends plaisir dans ce que tu fais!! Au plaisir de te voir sur scène!! Aurélien