Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec le comédien Fabien le Mouël !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Ingrid Mareski

Photo Ingrid Mareski

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Fabien Le Mouël, je suis comédien depuis à peu près six ans et assistant à la mise en scène. Je suis passé par plusieurs ateliers dont celui de Christophe Botti et j’ai fait plusieurs années au studio Pygmalion. Je joue actuellement dans deux pièces « Tombé(s) Du Ciel » et « Seul Mon Amour Est Eternel ».

As-tu toujours été attiré par les planches ?

Oui, je faisais beaucoup de spectacles avec les copains, les copines et avec mon frère dès mon plus jeune âge mais c’est quelque chose que j’ai laissé de côté car la société et tes parents te disent qu’il faut faire des études et avoir une situation stable. Je me suis en quelque sorte « oublié ». J’ai dû traverser plusieurs épreuves qui m’ont fait prendre conscience qu’il fallait que je pense davantage à moi et c’est ainsi que je suis revenu vers le cinéma et le théâtre. 

Photo Ingrid Mareski

Photo Ingrid Mareski

As-tu un genre de prédilection ?

Et bien non, en fait, car j’aime beaucoup de choses. Même si je prends beaucoup de plaisir à faire de la comédie, j’aime également le dramatique ou l’absurde. Je te répondrais que tout m’intéresse et que je suis ouvert à tous les styles de théâtre.

Comment nous présenterais-tu « Tombé(s) Du Ciel » ?

Je te dirais que c’est une pièce à thématique gay mais pas seulement car c’est avant tout une comédie romantique qui nous montre comment faire pour aimer à nouveau quand on a rencontré l’âme sœur et qu’on l’a perdu. La pièce donne des pistes pour pouvoir dépasser cela et continuer à vivre.

Quelles sont tes casquettes sur cette pièce ?

Je fais une apparition en tant que comédien dans la pièce. Je ne peux pas en dire trop pour laisser la surprise aux lecteurs qui viendraient nous voir. Je te dirais juste que j’évolue dans un bar dans lequel Paul le personnage principal et Pierre son meilleur ami vont rencontrer Dom qui va devenir leur meilleure amie à tous les deux. Ma deuxième casquette est celle d’assistant metteur en scène. J’assiste François Rimbau qui est également mon meilleur ami. Notre collaboration s’est faite tout naturellement. Si François n’est pas disponible pour une répétition, je fais répéter les comédiens et je coordonne les messages à faire passer entre les comédiens et la mise en scène. François me laisse la liberté artistique de faire des retours sur les répétitions et les représentations. 

Photo Ingrid Mareski

Photo Ingrid Mareski

Quel est le pitch de « Seul Mon Amour Est Eternel » ?

La pièce raconte l’emménagement d’un couple formé par Vivien et Paul dans l’appartement de ce dernier. La grosse surprise vient du fait que la mère de Paul habite juste en dessous et qu’elle est très envahissante.

Qui est ton personnage ?

Mon personnage s’appelle Simon, c’est un petit jeune qui a été jeté de chez lui car il est gay. Simon fait la manche et il va être recueilli par Virginie la mère de Paul.

Avez-vous des points en commun ?

Finalement non ou très peu voire pas du tout en fait (rires). Contrairement à Simon, je ne joue pas un double jeu dans la vie de tous les jours. Simon est vraiment un rôle de composition qui m’a demandé beaucoup de travail surtout pour réussir à switcher entre les deux aspects de sa personnalité.

Photo Ingrid Mareski

Photo Ingrid Mareski

Qu’est-ce qui t’a séduit dans ce rôle ?

A la base, tout est parti de Facebook. J’avais l’auteur Régis Herbuveaux dans mes contacts et j’avais vu que ses pièces étaient éditées chez Edilivre. Je les ai achetées, je les ai lues et je les ai adorées. Je me suis dit que je voulais travailler avec cet auteur. Un jour, Régis a publié une annonce disant qu’il recherchait un comédien pour jouer le rôle de Simon. L’âge de Simon est de 21 ans, ce qui n’est pas mon cas, mais j’ai tenté quand même en envoyant par mail mon CV. Régis m’a répondu tout de suite, il m’a auditionné moins de 15 jours après et j’ai eu le rôle.

Quel est l’avenir de cette pièce ?

Nous venons de terminer les représentations à la fin du mois d’octobre au Théâtre Clavel et j’espère que nous allons la reprendre bientôt car je trouve que cette pièce défend un sujet intéressant. Nous connaissons tous des belles-mères envahissantes que ce soit chez les couples gays ou hétéros. Le public peut vraiment se reconnaître dans cette pièce. Nous avons joué « Seul Mon Amour Est Eternel » à Drancy pour une date exceptionnelle car nous avions gagné des prix lors du Festival de Drancy au printemps et cela nous a permis de jouer devant plus de 150 personnes le mois dernier et j’espère que nous pourrons jouer la pièce en province.

Photo Ingrid Mareski

Photo Ingrid Mareski

Que recherches-tu dans un rôle ?

Je te répondrais la complexité. Pour la création d’un personnage, je ne veux pas qu’il soit blanc ou noir. Mon but en tant que comédien est que le spectateur ressorte de la salle troublé. Je ne veux pas mettre tout le monde d’accord d’où cette recherche de la complexité.

Quels sont tes prochains projets ?

« Tombé(s) Du Ciel » se joue toujours au Théâtre Clavel jusqu’au 31 décembre et je serai à l’affiche de la pièce « Cold Water » qui va se jouer dans un premier temps du 11 au 14 janvier 2017 au Théâtre de la Jonquière puis à partir du 14 février jusqu’au 26 avril 2017 au Théâtre Clavel. C’est un huit clos de Christophe Garro qui se déroule dans une campagne Irlandaise. Un auteur va faire venir pour un weekend ses deux meilleures amies et sur le chemin, elles vont rencontrer l’ex de cet auteur. Ils vont passer la soirée tous ensemble avec le voisin de l’écrivain et comme dans beaucoup de soirées arrosées, tout le monde va finir par se balancer ses quatre vérités. A côté de cela, je suis en train d’écrire une comédie avec Jérôme Sanchez et je peux te dire que ce sera dans un autre style que « Tombé(s) Du Ciel ». Tout seul, j’ai écrit deux pièces dramatiques éditées chez Edilivre « Un Nocturne Familier » et « Brèves De Femmes ». J’ai aussi écrit deux comédies : une portant sur l’échangisme et la seconde sur le transgenre. J’aimerais bien les monter d’ici la fin de l’année 2017.

Photo Ingrid Mareski

Photo Ingrid Mareski

Commenter cet article

yvette 10/11/2016 14:37

Beau,tres beau travail,j'espère que ce jeune homme ira tres loin...J'aime son esprit