Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La générale du spectacle musical « Un Eté 44 » au Comedia, nous y étions !

Publié le par Steph Musicnation

La générale du spectacle musical « Un Eté 44 » au Comedia, nous y étions !

« Un Eté 44 » sous-titré une histoire, leurs 20 ans, notre liberté se joue au Comedia depuis le 04 novembre et ce véritable projet d’artistes nous avait déjà séduits lors du showcase auquel nous avions assisté au mémorial de Caen.

Voir le résultat final de ce spectacle qui est autant divertissant qu’enrichissant sur le plan historique permet de dire qu’ « Un Eté 44 » se regarde comme un film ou comme un documentaire, qu’il s’écoute comme un bon disque ou un bon concert et qu’il se vit comme un livre ouvert (la narration de Marisa Berenson est bouleversante).

Cette idée originale que l’on doit à Sylvain Lebel séduira un large public, que ce soit les anciens ou les plus jeunes, chacun y trouvera son compte et y apprendra des anecdotes sur cette guerre qui a fait tant de morts.

« Un Eté 44 » se focalise sur l’histoire de quelques jeunes gens durant les mois cruciaux de la fin de la guerre 39-45, des Français mais également un soldat Allemand et un G.I Américain.

Il y a un vrai propos dans ce spectacle et une belle unité sur scène et autour de ce projet que nous avait présenté le producteur Valéry Zeitoun lors d’une précédente interview.

Des costumes aux lumières, des textes aux musiques que l’on doit aux plus grands auteurs et compositeurs Français, sans oublier bien évidemment la qualité indéniable d’interprétations des artistes, « Un Eté 44 » est une réussite totale.

La générale du spectacle musical « Un Eté 44 » au Comedia, nous y étions !

Ce spectacle en deux parties est truffé de bons moments, on retient dans la première « Passer La Nuit » et « Fucking Bocage » les titres accrocheurs interprétés par Tomislav Matosin, le très beau duo entre Philippe Krier et Sarah-Lane Roberts « Le Monde N’Est Jamais Assez Grand » et puis les interventions de Nicolas Laurent qui incarne Petit René notre personnage favori. Nicolas Laurent a autant sa place sur les planches que derrière un micro et le jeune artiste devrait faire une belle carrière dans les années à venir.

La seconde partie est plus « scénarisée », on y suit de plus près le destin des trois femmes de l’aventure dans une France entre deux qui se relève doucement sous les décombres. Une histoire d’amour va naître, des retrouvailles font avoir lieu et la libération tant espérée aura lieu. On prend toute l’ampleur de potentiel vocal d’Alice Raucoules et de Barbara Pravi grâce aux magnifiques « On A Pris La Route » et « Lili Sans Sommeil ».

C’est un casting prometteur qui se donne à 100% dans ce spectacle chargé en émotions et qui véhicule un message très important car comme le dit l’un des morceaux, on n’oublie pas.

Cette générale se déroulait à une date symbolique puisque cela fait 46 ans que le Général De Gaulle s’est éteint à Colombey-les-Deux-Églises.

La générale du spectacle musical « Un Eté 44 » au Comedia, nous y étions !
Commenter cet article